Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

Episode 1032

Episode 1032

Betty étudie avec Gloria les plans refaits de certains bungalows de Happy Green. Jack avait raison : penser travail lui fait oublier ses soucis. De plus, personne au Peyton Professional ne lui jette de regard de travers. Elle sait que Jack a dû faire la morale à ses employés, mais cela lui fait du bien et redonne un peu de normalité à sa vie qui n’est pas normale. 

Gloria se penche sur un plan. 

GLORIA : Moi je pense que mettre une chambre à cet endroit serait parfait.

Betty approuve. 

BETTY : Ça permettrait d’avoir plus de place ici, pour éventuellement y placer un sauna. 

GLORIA : Faites faire un devis pour ça et tenez-moi au courant. 

BETTY : Parfait. 

Gloria retourne dans son bureau et Betty s’apprête faire les demandes de devis lorsqu’elle lève la tête et aperçoit, sur le pas de la porte, Paula qui lui sourit. 

Les yeux de Betty deviennent vite humides. Elle se lève et se précipite vers son amie. Elles s’étreignent durant cinq bonnes minutes. Betty tremble de tous ses membres tellement elle est émue de revoir Paula. Elles pleurent toutes les deux. 

BETTY : Tu m’as tellement manquée ! 

PAULA : Toi aussi. 

BETTY ET PAULA (ensemble) : Comment tu vas ?

Elles s’esclaffent. 

PAULA : Je crois qu’on est un peu cassée toutes les deux. On va se réparer. 

Paula touche le ventre arrondi de Betty. Celle-ci, gênée, fait un pas en arrière.

PAULA : Hey ma belle… je ne te juge pas. Je ne te jugerai jamais. Pour moi tu es et restera ma meilleure amie, d’accord ?

Betty fait oui de la tête. 

Elles descendent au Peyton Lounge, bar situé au rez-de-chaussée du Peyton Professional. Elles s’assoient à une table en bout de pièce et commandent chacune un verre de vin blanc. 

Paula raconte à Betty son drôle de voyage en Australie et Betty compatit. 

BETTY : On est passées toutes deux par les périodes les plus dures de notre vie, et nous n’étions pas ensemble pour se soutenir. 

PAULA : Maintenant, je suis là. Comment va Steven ? 

Betty ferme les yeux puis les rouvre. 

BETTY : Il va sans doute être condamné pour un crime qu’il n’a pas commis. 

PAULA : Betty, excuse-moi si je te pose cette question, mais après avoir lu plusieurs articles de cette nouvelle journaliste du Clarion, est-ce que tu es… 

BETTY : J’en suis sûre, Paula. Steven n’est pas un criminel. 

PAULA : Tu l’aimes encore, n’est-ce pas ?

BETTY : Je n’ai jamais cessé de l’aimer. Mais c’est fini. Je l’ai perdu à tout jamais.

PAULA : Il n’est peut-être pas trop tard pour recoller les morceaux. 

BETTY : Comment veux-tu recoller les morceaux de quelque chose que tu as cassé en mille morceaux ? J’ai perdu Steven et tout est ma faute. 

Paula saisit la main de Betty. 

PAULA : Je suis sincèrement désolée. 

Elles discutent encore pendant une bonne demi-heure avant que Betty ne remonte travailler. Avant de partir, Paula propose un déjeuner demain midi rien qu’elles deux. Betty accepte. Retrouver son amie, une amie qui ne la juge pas, lui ôte un poids de la poitrine. 

En retournant à son bureau, Betty perçoit des éclats de voix dans le bureau de Barry, l’assistant de Gloria.  Elle s’arrête près de la porte pour écouter. 

BARRY : Ce plouc de Brown m’a encore une fois demandé de mettre une autre veste que celle-ci. De quoi il se mêle ?

GLORIA : Il pense peut-être qu’une veste rose et verte ne va pas trop bien avec l’image de marque des Peyton.

Planquée derrière la porte, Betty pouffe doucement. 

BARRY : Je vous jure Gloria, j’en ai plus qu’assez de ce village de bouseux !

GLORIA : Ne t’inquiète pas, mon beau. C’est bientôt fini, je peaufine les derniers détails. On touche au but.

Cette fois, Betty fronce les sourcils. Qu’entend Gloria lorsqu’elle dit qu’elle « touche au but » ?

A suivre...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article