Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

Episode 1029

Episode 1029

Lisa Peyton s’est levée tôt ce matin. Seule dans la cuisine, elle se prépare un café, puis le boit au bout de la table. James entre à son tour, en pyjama, les cheveux en bataille et les paupières encore mi-closes.

LISA : Bonjour chéri, je ne t’ai pas réveillé, j’espère.

JAMES : Salut Maman. Eh bien, disons que c’est le bruit de la douche m’a réveillé. 

LISA : Désolée. 

JAMES : Pourquoi t’es-tu réveillée si tôt. Tu n’arrivais plus à dormir ? 

Lisa avait envie de lui dire qu’elle n’a presque pas dormi de la nuit parce qu’elle ne cesse de penser à Jed, au baiser qu’il lui a donné. Depuis ce baiser, elle se sent légère, heureuse… Mais bien sûr, elle ne peut en parler à personne, car elle n’a pas d’amies ici. Et elle ne peut pas en parler à ses enfants, ça ne se fait pas. Elle aurait aimé qu’on la conseille, qu’on lui dise si elle avait une chance avec Jed. Elle aimerait pouvoir présenter Jed à sa famille, ou à des amis, et savoir ce qu’ils pensent de lui. 

Au lieu de ça, elle est seule. Bien sûr, si un jour cela devient sérieux avec Jed, ces enfants feront sa connaissance. 

Il ne reste qu’à faire son devoir de mère, ou du moins ce qu’elle estime être son devoir de mère, et demande : 

LISA : Ou en es-tu avec la gamine ?

JAMES : Elle a un prénom, Maman…

LISA : Très bien, Jaimie. Où en es-tu avec elle ? 

JAMES : Je crois qu’on commence à s’apprécier. 

LISA : Que comptes-tu faire ? L’adopter ?

JAMES : Une reconnaissance en paternité. 

LISA : Ça va te lier à vie à cette folle de Debbie, tu le sais…

JAMES : Maman ! On parle de ma fille. Qu’est-ce que tu veux que je fasse d’autre ? 

LISA : Je n’en sais rien. J’ai juste peur qu’elle ne te fasse du mal.

JAMES : Et tu ne me crois pas capable de me défendre ?

LISA : Si, bien sûr. 

JAMES : Avoue que tu la trouve adorable, ta petite-fille. 

LISA : Elle tient ça de toi. 

James se lève et va embrasser sa mère sur la joue. 

JAMES : Je prends ça pour un compliment. Je vais aller prendre ma douche. 

Désormais seule dans la cuisine, Lisa se saisit du Clarion du matin et découvre une annonce intéressante dans les offres d’emplois. Peyton Immo recherche un comptable. 

Voilà quelque chose qui pourrait faire rester Jed à Peyton Place, auprès d’elle. Elle devait faire vite avant que la place ne soit prise. 

Elle se change rapidement, appelle Jed et lui demande d’être au Peyton Professional le plus vite possible. Puis elle coure vers sa voiture. En sortant, elle aperçoit une voiture garée sur le trottoir, non loin de chez elle. Il s’agit d’une Ford noire.

Sans y prêter attention, Lisa s’engouffre dans son véhicule, une petite Volvo qu’elle a acheté à bas prix la semaine dernière. Elle en avait un peu marre d’être dépendante des transports en commun. 

Elle roule en direction du Peyton Professional et, à un moment donné, s’aperçoit en regardant dans le rétroviseur que la Ford noire est derrière elle. Est-ce que la voiture la suit ? Impossible ! Qui pourrait vouloir la suivre ? 

Elle aurait bien fait un détour par des petites rues si elle avait eu le temps pour voir si la Ford emprunterait les mêmes chemins, mais elle n’avait pas le temps. Elle devait décrocher le poste de comptable pour Jed. 

Elle continue dans Main Street et la Ford est toujours derrière elle. Ce n’est que lorsqu’elle arrive devant le Peyton Professional que la voiture noire continue son chemin. 

Lisa secoue la tête. Evidemment que la voiture était derrière elle, elle avait emprunté la grande route, la rue la plus fréquentée de Peyton Place. Elle s’était faite des idées. Cette voiture ne la suivait pas. Reste à savoir ce qu’elle faisait dans Chesnut Street et pourquoi elle est partie en même temps que Lisa. 

Arrivée à l’étage des ressources humaines, Lisa n’en revient pas. Une quinzaine de personnes attend devant le bureau. Elles sont assises en rang d’oignons sur des chaises longeant le couloir. 

Elle voit alors la porte du secrétariat ouverte. Personne à l’intérieur. Elle élabore un rapide plan. Elle se rend au bureau de la secrétaire et saisit un bloc note et un stylo pour faire professionnel. Au passage, elle saisit les lunettes laissées sur la table pour faire encore plus pro, en espérant que la secrétaire ne revienne pas entre temps. Il faut faire vite. Elle se râcle la gorge et s’apprête à jouer la comédie devant les postulants. Elle prend une grande inspiration et déboule dans le couloir. 

LISA : Vous devez être les candidats au poste de comptable. Je suis vraiment navrée de vous l’apprendre, mais le poste est déjà pourvu.

Il y a des murmures de mécontentements parmi les candidats. Ils se lèvent l’un après l’autre pour quitter la pièce. 

LISA : Je suis vraiment désolée, Laissez votre CV à l’accueil, nous vous contacterons si besoin est. 

Une fois tout le monde parti, Lisa pousse un long soupir de soulagement. Elle remet les « accessoires » sur le bureau de la secrétaire et en sortant de la pièce, elle tombe nez-à-nez sur Jack, étonné de la voir elle et pas les autres candidats. 

JACK : Qu’est-ce que tu fais ici ? 

LISA : Faut qu’on parle ! 

A suivre...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article