Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

Episode 1025

Episode 1025

Carolyn est dans la salle des pas perdus, au tribunal. Elle est assise sur un banc, les bras croisés. Le juge n’a pas été trop sévère avec son écart de conduite au tribunal et lui a donné un avertissement. Ce n’est pas cher payé. Son incartade au tribunal aurait pu l’envoyer direct en prison, avec en prime une radiation du barreau. 

Adam Fergusson aperçoit Carolyn, assise seule sur le banc, et va s’asseoir à côté d’elle.

ADAM : Ça va ?

CAROLYN : Ça vous intéresse ?

ADAM : Ce qui m’intéresse, c’est de savoir pourquoi vous avez fait une chose pareille ! 

CAROLYN : J’ai voulu jouer ma dernière carte. 

ADAM : Maître Russell, je vous connais, et j’ai toujours respecté votre travail, mais là vous avez carrément dépassé les bornes, et ça ne vous ressemble pas. 

CAROLYN : Je sais. 

ADAM : C’était stupide de vous en prendre à ce gamin.

CAROLYN : Je voulais créer un doute dans l’esprit du juge. 

ADAM : Ça l’a mis plus en colère qu’autre chose.

CAROLYN : Vous croyez que je ne le sais pas ? J’ai merdé, Adam ! Je… ne sais pas si je suis encore digne de plaider. 

ADAM : Hey, ne dites pas ça ! Vous avez fait une erreur, mais ça n’efface pas toutes les années où vous avez fait de l’excellent travail. Des erreurs, tout le monde en fait. 

CAROLYN : Vous l’ignorez peut-être, mais Ellen Hayes, la sœur de Scott, est – ou plutôt était – ma meilleure amie. 

ADAM : Vous devriez vous reposer. Vous avez besoin de vous relaxer et de dormir un peu.

CAROLYN : Vous allez le gagner, ce procès, et moi je vais me retrouver seule… je… je… 

Carolyn commence à avoir une crise de panique. Elle a la sensation de ne plus pouvoir respirer. Adam tente de la calmer.

ADAM : Respirez Carolyn. Respirez profondément, et expirez… Voilà.

Carolyn va mieux.

CAROLYN : Je crois que je vais arrêter. 

ADAM : Quoi ?

CAROLYN : De plaider… je vais arrêter. J’ai franchi la ligne aujourd’hui, j’ai essayé d’accuser un garçon alors que je sais qu’il est innocent. Je vais me le reprocher toute ma vie. 

ADAM : Ne prenez pas de décision sur un coup de tête. 

CAROLYN : Je ne suis pas à la hauteur, vous l’avez bien vu. 

ADAM : Ce que je vois, c’est une femme désespérée qui a désespérément besoin de calme et de repos. Rentrez chez vous et reposez-vous, d’accord. Demain, vous verrez peut-être les choses autrement. 

Carolyn se lève.

CAROLYN : Je dois aller voir Steven !

Elle s’en va et Adam la regarde partir en secouant la tête. Cette femme est à bout de nerfs. Il se promet de ne pas la brusquer pour le reste de l’audience. Après tout, l’affaire est pratiquement gagnée pour lui. 

 

Quant à Carolyn, elle n’aurait pas dû aller voir Steven. Sa visite n’a fait qu’accentuer le mal être qu’elle a en ce moment.

Dans sa cellule de prison, Steven est muet. Carolyn lui parle, mais il ne répond pas. Son mutisme inquiète davantage l’avocate. Elle essaie de positiver.

CAROLYN : Je n’avais pas le choix, Steven. Il fallait un doute raisonnable. Demain, Julie va témoigner et dire que tu n’es pas revenu avec l’arme l’après-midi du meurtre. L’arme était chez Amos, et n’importe qui aurait pu tirer sur lui. Ensuite, Mike viendra témoigner du vol du dossier médical de Betty et on pourra prouver que quelqu’un t’en veux. 

Steven secoue la tête et prend enfin la parole.

STEVEN : Carolyn, ton système de défense part dans tous les sens, tu ne le vois pas ! Tu accuses un gamin de vingt ans d’être l’assassin, et plus tard tu veux établir une théorie du complot me visant. C’est deux angles d’attaque différents. Le juge va s’en apercevoir. 

CAROLYN : Mais qu’est-ce que tu veux que je fasse, alors ?! 

Steven lève les yeux vers Carolyn. Son regard est à la fois dur et déterminé. 

STEVEN : Je crois qu’il est temps pour moi de plaider coupable. Va voir Fergusson et essaie d’obtenir un arrangement. 

Carolyn secoue la tête. 

CAROLYN : Steven, si je…

STEVEN : C’est le seul moyen pour ne pas finir vingt ans en prison.

CAROLYN : Tu seras radié du barreau. 

STEVEN : Va voir Fergusson. 

A suivre...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article