Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

Episode 1015

Episode 1015

Lisa se positionne sur le canapé, le livre de Mary Donahue en main, et s’apprête à reprendre la lecture. Elle aime beaucoup ce roman, et le style d’écriture, très fluide, fait qu’on se laisse bercer par l’intrigue. Les personnages sont décrits de telle manière qu’ils en deviennent très vite attachants. Cette Mary Donahue a décidément beaucoup de talent et Lisa espère qu’elle ne tardera pas à publier son prochain roman. Dommage que l’écrivaine souhaite rester discrète, Lisa ne l’a jamais vue ni en photo, ni dans une émission littéraire. 

Le bonheur de continuer la lecture de « Woman in Me » se brise par l’arrivée de la petite Jaimie. Elle tire un pan de la robe de Lisa. 

JAIMIE : Mémé…

LISA (agacée) : Je t’ai déjà dit de ne pas m’appeler comme ça. 

JAIMIE : Je dois t’appeler comment alors ?

LISA : Lisa, tout simplement. Parce que c’est mon nom.

JAIMIE : Ça fait drôle d’appeler sa mémé Lisa…

LISA : Je ne suis… qu’est-ce que tu veux ? Et où est Colleen ?

JAIMIE : Tante Colleen est au téléphone avec son amoureux. 

LISA : Tu peux l’appeler Colleen tout court.

Puis son cerveau capte seulement maintenant la 2ème partie de la phrase.

LISA : Son amoureux ?

Jaimie fait oui de la tête.

JAIMIE : Tu me lis une histoire ? 

Elle lui tend le livre « Hansel et Gretel ». Lisa pense à celui de Mary Donahue qu’elle a hâte de continuer.

LISA : Je suis un peu occupée. 

JAIMIE : Ben non, t’es sur le canapé. Maman dit qu’on fait rien qu’en on est dans un canapé. 

LISA : Je ne fais pas rien, je… bon allez, viens t’asseoir.

Lisa commence à lire. Jaimie vient se blottir contre elle, à la surprise de Lisa, qui continue à lire. Elle se prend au jeu. 

LISA : « La vieille avait pris cet air aimable mais en réalité, c’était une méchante sorcière qui guettait les enfants, et sa maison de pain d’épice n’était qu’un piège pour les attirer. Lorsque l’un d’eux tombait en son pouvoir, elle le tuait, le faisait cuire puis le mangeait, et c’était… »

Lisa regarde la petite, elle s’est endormie, la tête sur son épaule. Colleen arrive et chuchote : 

COLLEEN : Quel joli tableau. 

LISA : Tu devrais la prendre et aller la coucher. 

COLLEEN : Tu ne veux pas le faire ? 

LISA : Je lui ai déjà lu une histoire, faut pas non plus m’en demander trop. 

Colleen prend l’enfant et va la coucher, puis elle revient.

COLLEEN : Avoue que tu t’y attache. 

Lisa montre le livre de Mary Donahue. 

LISA : Tu as raison, je m’y attache beaucoup, l’histoire est passionnante et bien écrite. 

COLLEEN : Je ne parlais pas du livre de Sé… de Donahue et te le sais bien. Je trouve que ça te va bien d’être grand-mère. 

LISA : Je ne suis la grand-mère de personne. Je continue à penser que tout ceci est une arnaque montée par cette folle de Debbie Michels. D’un autre côté, la gamine n’y est pour rien, donc je ne vois pas pourquoi je devrais lui en vouloir. 

COLLEEN (regard malicieux) : J’avais raison, tu t’attaches à elle. 

LISA : En parlant d’attache, c’est quoi cette histoire d’amoureux ? 

Colleen se fige. 

COLLEEN : De quoi tu parles ?

LISA : C’est la gamine tellement attachante qui m’en a parlé. 

COLLEEN : Il n’y a rien à dire. 

LISA : Qui est-il et comment s’appelle-t-il ? Et quand vais-je pouvoir le rencontrer ? 

COLLEEN : Tu vas un peu vite en besogne. Il s’appelle Craig et c’est le beau-fils du docteur Rossi. 

LISA : Beau-fils de médecin, c’est déjà un bon début. Il est dans ta classe ? 

Puis Lisa fronce les sourcils et vient de comprendre. 

LISA : Mais attends ! Le beau-fils de Michael Rossi ! Paula a un fils ? Depuis quand ? 

Colleen n’a pas envie de s’aventurer à raconter l’histoire de Craig et Paula.

COLLEEN : C’est une longue histoire et je n’ai pas le temps de te la raconter. Il faut que je prépare le goûter de la petite avant son réveil. Sauf si tu veux le faire à ma place.

Lisa brandit son livre.

LISA : Désolée ma chérie, mais Miss Donahue m’attend !

A suivre...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article