Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

Episode 1012

Episode 1012

A l’hôpital, Betty prépare ses affaires pour rentrer. Sortir de ces quatre murs n’est pas vraiment une bonne nouvelle pour elle. Ici, elle se sent protégée. Dehors, elle se sent agressée, avec tous ces gens qui la regardent. Julie entre dans la chambre et demande d’un ton enjoué : 

- Comment te sens-tu ?

- Comme si je venais de passer sous un rouleau compresseur.

- J’ai une surprise pour toi. Enfin, plutôt deux. La seconde, tu la verras tout à l’heure, voici la première. 

Julie sort de son sac une carte postale de Brian. Betty est émue en voyant les mots écrits d’une manière peu assurée par l’enfant. 

Julie sourit. 

- Tu vois, il se plaît bien, à Boston. Il s’est fait deux amis. 

Betty essuie une larme.

- Il me manque tellement. 

Julie pose une main sur l’épaule de sa fille.

- Il reviendra quand tout sera fini.

Betty secoue la tête de désespoir. 

- Mais comment tout cela va se finir, maman ? 

- Chaque chose en son temps. Dis-toi que pour l’instant Brian est en sécurité loin de toute cette affaire, et qu’il va bien. C’est déjà une bonne chose. Allez, maintenant en route pour la deuxième surprise !

Julie conduit Betty à Chesnut Street, mais au lieu de s’arrêter devant leur maison, elle continue, fait le tour du cul-de-sac et arrête la voiture devant la maison qui se trouve en face de la leur. 

- Qu’est-ce qu’on fait ici ? 

Elles sortent de la voiture et se plantent devant la maison. Celle-ci est moins imposante que la leur, mais le jardin qui l’entoure est bien entretenu. 

- Je te présente notre nouveau cocon. 

Betty écarquille les yeux.

- Tu… ?

- J’ai vendu la maison de Springdale Falls et j’ai acheté celle-là. 

- Tu restes donc définitivement à Peyton Place ?

Julie fait oui de la tête, en ajoutant :

- Peyton Place me manquait. C’est là que je suis naît et c’est là que je me sens chez moi… malgré tout ce qui se passe en ce moment. 

Elle passe une main sur l’épaule de Betty.

- Et puis, ma petite fille a besoin de moi. 

Betty se tourne vers la maison de Steven.

- C’est juste en face de chez Steven, ça risque de poser des problèmes lorsqu’il…

Elle s’interrompt. Steven reviendra-t-il un jour à Chesnut Street ? Sa future demeure n’est-elle pas la prison d’Etat ? Comme si elle lisait dans les pensées de sa fille, Julie lui dit : 

- Il reviendra, Betty. Et quand il sera là, vous vous comporterez tous les deux en personnes civilisées. Brian reviendra et il aura ses deux parents avec lui. Il n’aura qu’à traverser la rue pour voir un de ses parents. 

Pendant qu’elles entrent à l’intérieur, Julie explique à Betty qu’elle a déjà aménagé la maison en prévision de son retour. 

Betty peut admirer la beauté de l’intérieur de la maison. Sa mère a très bon goût en matière de décoration. 

Betty dépose un baiser sur la joue de sa mère.

- Merci, maman. Ça me remonte un peu le moral.

- Ça me fait plaisir.

Elles retournent à l’extérieur pour admirer le petit jardin. 

- Il n’y a plus qu’à aller chercher nos affaires chez Steven, et on sera définitivement installées. 

Soudain, Betty plisse les yeux en voyant quelqu’un entrer dans la cour de chez elle… plutôt de chez Steven maintenant. 

- Qui est-ce ? 

- Allons-voir ! 

Elles traversent la rue et vont voir l’homme qui frappe à la porte. 

- Vous désirez ?

L’homme a une enveloppe dans la main.

- Je cherche Mme Betty Cord. 

- C’est moi. 

L’homme lui tend l’enveloppe.

- Bonne journée, Mesdames. 

Betty ouvre l’enveloppe et reste interdite devant son contenu. 

- Qu’est-ce que c’est ?, demande Julie.

- Une citation à comparaître pour l’audience préliminaire. 

A suivre...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article