Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

Episode 1010

Episode 1010

Sutton revient de l’école déprimée. Toute la journée, elle n’a cessé de penser à Scott qu’elle a vu sortir de la maison de Amos l’autre nuit. Elle entre dans la cuisine. Ellen prépare le repas. 

Sutton est encore plus déprimée lorsqu’elle entend sa mère et Seth rire d’une sitcom dans le salon.

- Quand est-ce qu’on va pouvoir retrouver une vie normale ? demande-t-elle à sa grande sœur. 

Ellen coupe des oignons.

- Qu’est-ce que tu appelles une vie normale ?

- Une vie sans Marisa, Seth Buswell et leur petite chialeuse. 

- Tu exagères ! Clara est adorable. 

- Clara est comme tous les nourrissons : elle dort, elle pleure, elle mange, elle fait caca et il faut la changer. Je ne vois rien d’adorable dans tout ça. 

Ellen sourit. 

- Tu verras, quand tu deviendras mère…

- Ouais, ben ce jour-là n’est pas prêt d’arriver. 

Elle aperçoit alors un chèque sur le comptoir. 

- C’est le chèque du loyer ? 

- Oui. Betty est encore à l’hôpital, j’allais le remettre à Mme Anderson. 

Sutton voit là un moyen de demander des nouvelles de Betty et de s’excuser, car elle se sent responsable de ce qui arrive à cette famille à cause de l’entretient qu’elle a donné à la journaliste du Clarion. 

- Te donne pas cette peine, j’y vais.

Ellen est surprise par la démarche de sa sœur et avant de pouvoir dire quelque chose, Sutton part avec le chèque en main. 

 

Il commence à faire sombre et la neige tombe en masse dans la rue. Sutton parvient jusqu’à la maison des Anderson. Julie la reçoit froidement. Sutton se râcle la gorge avant de parler d’une petite voix.

- Je suis venu apporter notre chèque pour le loyer du mois prochain. 

Julie prend le chèque et veut fermer la porte, mais Sutton l’en empêche. 

- Je me demandais… comment va votre fille ?

- Ça t’intéresse vraiment de le savoir ? Après ce que tu lui as fait ?

Le ton de Mme Anderson est froid, presque dur. Sutton baisse la tête. 

- Je suis désolée.

- C’est à Betty qu’il faudra dire ça. C’est sa vie que tu as brisé en racontant toutes ces horreurs dans le Clarion. C’est en partie ta faute si Steven est en prison. Si tu n’avais pas été raconter…

Sutton estime qu’elle a le droit de se défendre et interrompt Mme Anderson.

- J’ai raconté la vérité, Mme Anderson. Il y avait Scott et moi avec Mr Cord ce jour-là. Mon frère et moi on ne pouvait pas garder une information aussi importante pour nous, vous pouvez le comprendre ! 

- Tu aurais mieux fait de le dire à la police plutôt que de tout déballer dans un journal. 

- Ecoutez, je voulais m’excuser et prendre des nouvelles de…

Mais Julie lui claque la porte au nez. 

Sutton revient à la maison, encore plus déprimée qu’avant. Ellen – qui enfourne un poulet - voit qu’elle n’a pas la tête des beaux jours. 

- Ça va ? 

- Julie Anderson m’a claquée la porte au nez. Je voulais simplement aller m’excuser.  

- Tu as fichu un sacré bordel dans leur vie avec ce que tu as dit à la journaliste.

- Je sais, je n’aurais dû en parler qu’à toi. 

- C’est bien que tu t’en rendes compte. 

- Trop tard, malheureusement. 

Sans qu’Ellen lui dise, Sutton met la table. 

- Je crois que tu es en train de grandir, ma petite sœur. 

Sutton fait une petite grimace.

- Ouais, eh bien ça n’a pas que des avantages. 

Sutton pense de nouveau à Scott et au fait que Steven n’est peut-être pas l’assassin de Manuel.

- Ellen, je peux te poser une question ? 

- Vas-y toujours.

- Qu’est-ce qui va arriver à Steven Cord ? Je veux dire… est-ce qu’il va être inculpé de meurtre ? 

Ellen saisit un plat et commence à décortiquer les crevettes qu’elle compte faire en salade avec des avocats et des tomates.

- Tu sais bien que je n’ai pas le droit de te parler de l’affaire. 

Sutton hausse les épaules.

- C’était juste pour savoir, laisse-tomber. Je n’aurais rien dit à personne, mais si tu ne fais pas confiance à ta sœur, ce n’est pas grave.

Cette remarque était uniquement destinée à culpabiliser Ellen, et ça a marché, car Ellen dit :  

- Bon, de toute façon je peux te le dire car il va y avoir une conférence de presse du District Attorney à la fin de la journée. Steven est inculpé. 

- Ça veut dire qu’il est coupable ?

- Non, il est présumé innocent. 

Sutton secoue la tête. 

- Je n’y comprends rien. Il est coupable ou innocent ? 

- Ce sera au tribunal de décider. Mais tant qu’il n’a pas été jugé, il est présumé innocent, c’est la loi qui veut ça. Tu apprends quoi à l’école ?

Sutton insiste.

- Ça veut donc dire qu’il va être jugé… 

- Il y a d’abord l’audience préliminaire et le jugement décidera si oui ou non il y aura procès.

Pour Sutton, c’est clair, Steven Cord va rester en prison un bon bout de temps… peut-être pour un crime qu’il n’a pas commis.

- Il n’a jamais avoué avoir tué Manuel, n’est-ce pas ?

Ellen remue la salade, tout en fronçant les sourcils.

- Non, mais pourquoi tu t’intéresses tant à ce qui va arriver à Mr Cord ? D’habitude, il n’y a que ton nombril qui compte. Tu as vraiment changé, tu sais.

Ce que Sutton sait, c’est qu’elle doit parler le plus vite possible à Scott. Elle n’a pas envie qu’un homme fasse de la prison pour un crime qu’il n’a pas commis. 

A suivre...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article