Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

Episode 987

Episode 987

Les angoisses nocturnes… qui n’en a pas connu ? Elles vous prennent aux tripes, vous en font voir de toutes les couleurs. Elles sont généralement irrationnelles et s’en vont dès le lever du jour. Mais cette nuit du mois de mars 1983, une rue d’apparence calme, Chesnut Street, nichée au cœur d’une ville d’apparence calme, Peyton Place, vit un drame sans précédent. Cette nuit-là, les angoisses nocturnes des habitants de la petite ville de la Nouvelle Angleterre s’avèrent des plus réalistes…

Dans la maison de Manuel Amos, Betty Cord avance doucement vers le canapé où se trouve son mari Steven. Elle essaie de ne pas regarder le corps sans vie près de la petite table basse en verre. Elle fait abstraction de la mare de sang qui souille le tapis à poil blanc. 

Elle ne veut voir que Steven. Il est assis sur le canapé, sans bouger. Betty a l’impression que son esprit ne réagit pas. Il tient dans la main un revolver. Sans nul doute le revolver qui a tué Manuel Amos.

Betty parvient près de son mari. « Steven… » 

Pas de réponse. Steven a les yeux baissés sur le revolver. « Steven, regarde-moi… s’il te plaît... »

Toujours aucune réponse. Des larmes coulent sur les joues de Betty. Elle se sent coupable. Tout ceci, tout ce spectacle sanglant, c’est sa faute. A elle et à personne d’autre.

Elle tourne les talons, sachant qu’elle doit agir au plus vite. 

Elle se précipite chez elle. La porte d’entrée n’est pas fermée à clé.

D’instinct, elle monte à l’étage voir Brian. Il dort, indifférent au drame qui est en train de se passer. 

Betty redescend et saisit le carnet d’adresses sur le guéridon. Fébrilement, elle tourne les pages jusqu’à trouver le numéro qu’elle veut. Elle le compose sur le cadran en tremblant, devant s’y prendre à plusieurs reprises. On décroche au bout de la cinquième sonnerie. « Allô », dit une voix au bout du fil.

Betty s'empresse de parler. « Carolyn… Betty Cord à l’appareil. Il faut que vous veniez chez moi. Un malheur est arrivé… je ne sais pas quoi faire… S’il vous plaît venez ! »

Le ton était suffisamment désespéré pour que Carolyn Russell, l’associée de Steven, s’habille et rapplique en vitesse.

 

Pendant ce temps, à l’autre bout de la rue, James Peyton enfourne un poulet. « Et voilà ! »

Colleen, qui s’occupe d’éplucher des carottes, l’observe avec un sourire en coin. « J’espère que tu n’as pas oublié de le saler avant de l’enfourner ?

-C’est seulement maintenant que tu me le dis ?

Colleen rit de bon cœur pendant que James reprend le plat dans le four et sale le poulet.

Il remet le plat au four, puis il s’approche de Colleen. « Je peux t’aider ?

-Tu peux mettre la table. Je crois que c’est la seule chose que tu peux faire sans provoquer une catastrophe.

James sort les couverts et les fait tomber par terre. Colleen retient un rire. « Je retire ce que je viens de dire…

-C’est la première fois que ma fille vient passer la nuit chez moi. Je voudrais que ce soit parfait. 

– Tu te mets trop la pression. 

James attrape un morceau de carotte et le croque. « Au fait, tu as des nouvelles de Selena ?

Colleen soupire. « Tu devrais te concentrer sur ta fille, James. Selena a été clair sur le sujet : tu dois d’abord établir un lien de confiance avec Jaimie et elle risque d’être un frein à ce lien. Laisse-toi le temps de connaître ta fille.

-Selena me manque. 

-Tu dois faire avec et penser à ta fille d’abord.

La sonnette de la porte d’entrée retentit. Colleen hausse les sourcils. « Quand on parle du loup… »

 

Betty attend Carolyn devant la porte d’entrée de la maison de Manuel Amos. Elle n’a pas eu le courage de retourner à l’intérieur. La pluie a cessé, mais il fait froid et Betty grelotte dans sa veste. 

Carolyn arrive enfin. Betty se précipite vers la voiture qui vient d’accoster sur le trottoir. 

Elle s’agrippe à Carolyn qui vient de sortir de son véhicule. « Carolyn, c’est… c’est horrible. Je ne sais pas quoi faire…

-D’abord il faut vous calmer, Betty. Expliquez-moi ce qui est arrivé. 

Mais Betty n’arrive pas à sortir un mot, elle regarde du côté de la porte d’entrée de la maison des Amos, restée entrouverte et finit par dire : « Vous feriez mieux d’aller à l’intérieur. »

Carolyn entre dans la maison et voit d’abord le cadavre de Manuel dont le sang souille le tapis blanc. Elle aperçoit ensuite Steven, avec son revolver à la main, assis sur le canapé, en état de choc. 

Carolyn va d’abord voir Manuel et se voit confirmer qu’il est mort. Il ne respire plus. On ne peut plus rien pour lui. 

Elle peut maintenant s’occuper de Steven. « Steven…, Steven, tu m’entends ? ».

Pas de réaction. Carolyn s’approche de lui et lui dit doucement. « Steven, que s’est-il passé ? »

Toujours aucune réponse.

-Steven, pose ce revolver sur la table. Tu m’entends ? Tu dois poser le revolver. 

Aucune réaction de la part de l’avocat. Carolyn s’approche encore plus près, saisit le bras de Steven et, très doucement, le force à poser l’arme sur la table. « Voilà, c’est mieux comme ça. Steven, parle-moi. Il faut que tu me dises ce qu’il vient de se passer ici. »

Carolyn reste encore cinq minutes auprès d’un Steven Cord qui ne bouge pas d’un pouce et qui se contente de fixer la table basse où désormais se trouve le revolver.

L’avocate sort pour parler à Betty. « Il ne veut rien dire. Betty, je crois qu’il est en état de choc. Je dois prévenir la police maintenant. Est-ce que vous comprenez ?

-Oui, mais Steven…

-La police va sans doute l’embarquer pour un interrogatoire. Vous ne devriez pas rester seule cette nuit. 

-Je vais appeler ma mère et lui demander de venir. 

-Très bien. 

-Carolyn, est-ce que vous croyez que Steven a…

-Je n’en sais rien, Betty. Mais s’il ne parle pas, la police le croira coupable. Toutes les preuves sont réunies pour faire de Steven le parfait coupable. 

A suivre...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Betty 10/09/2019 18:36

Voilà enfin la reprise... ;-)
Mais quelle reprise, Steven et Betty vont devoir affronter de bien mauvais moments.

Séléna aussi, quelle attente pour elle !

Vivement vendredi

Mr. Peyton 11/09/2019 18:55

Oui en effet je vous confirme que Steven et Betty vont vivre les moments les plus difficiles de leur vie :-(