Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

Matt Carson - Saison 2 Episode 7

Matt Carson - Saison 2 Episode 7

En entrant dans mon bureau, j’ai vite compris que la batte de baseball ne me servirait à rien. 

Mon fauteuil est tourné vers la fenêtre qui offre une vue imprenable de la ville de Peyton Place et de ses lumières. Le fauteuil se retourne au moment où j’allume. 

- Qu’est-ce que tu fais avec ma batte de baseball ? me demande Jen.

Je relâche tous mes muscles qui étaient jusque-là en mode attaque et pousse un soupir de soulagement. 

- Mais enfin, qu’est-ce que tu fiches ici dans le noir ? Et dans mon fauteuil ?

Jen se lève et remet une mèche de ses cheveux rouge et noir derrière l’oreille.

- Je t’ai toujours dit que j’aimais regarder par ta fenêtre. Ça me repose et ça m’aide à réfléchir. 

- Qu’est-ce que tu fais encore ici à une heure aussi tardive ?

- Je t’attendais.

- Je n’étais pas censé retourner au cabinet. 

- Allez, Matt, je te connais. Tu n’as pas rangé ton Mont-Blanc dans le tiroir que tu fermes à clé. 

Jen est perspicace. Chris m’avait offert un stylo Mont-Blanc lors de notre premier anniversaire de mariage. Ce cadeau m’est très cher. Il me permet de penser à lui lorsque je l’ai dans les mains. C’est pour moi un tel trésor que, chaque soir, je le range dans son écrin et l’enferme dans un tiroir dont moi seul ai la clé. 

- Très bien, détective Jen… Maintenant, dis-moi ce que tu fais ici. 

- Je te l’ai dit, je t’attendais. 

- Oui, j’avais compris cette partie de l’histoire. Maintenant, j’aimerais avoir la suite. 

- J’ai fait ma petite enquête sur Lili Metcalfe, comme tu me l’as demandé. 

Jen m’intrigue. 

- Et ?...

- Et voilà ! 

Elle me tend un dossier. Je suis épaté. Plusieurs feuillets écrits sur Word, un rapport bien ordonné, avec un sommaire et des pages numérotées. Il y a même des photos pour appuyer certains paragraphes. 

- C’est toi qui as fait ça ? je lui demande. 

- C’est sûr que c’est pas Amanda la coincée du…

Je l’interromps avant qu’elle ne prononce le dernier mot. 

- Je suis impressionné, Jen. Vraiment !

Jen est sensible au compliment.

- Bon, je te fais un topo rapide. Lili Metcalfe est une sale garce.

Voilà qui est dit sans ambages, à la manière de Jen. 

- Explique…

- Lili est une fille superficielle, mais ça, je le savais déjà. Mais pas que… j’ai appris que si elle est respectée au lycée, c’est parce qu’elle est capitaine des pom-pom girls et par définition, la fille la plus populaire. Elle est respectée, mais pas pour autant aimée. Une bonne partie du lycée la déteste. Faut dire qu’elle fait des trucs plutôt bizarres.

- Bizarre, comme quoi ?

- Des blagues stupides. Par exemple, avec sa troupe de pimbêches de son équipe, elle a peint en rose le casier d’un élève gay. Elle et ses copines jouent à ce genre de jeux malsains. Lili est la chef, c’est elle qui décide qui est la victime et quelle vacherie lui infliger.

- Le proviseur ne fait rien ?

- Tout se fait en loucedé. Le proviseur n’a pas de preuve et les victimes ont trop peur de représailles pour les dénoncer. De plus, les petites vacheries se font en dehors du lycée. Un autre exemple, Lili et ses pétasses ont ligoté une fille dans la forêt, l’ont laissée seule et lui ont fait croire que des loups affamés tournaient autour d’elle en imitant leur cri.

- C’est horrible !

- Ouais, ta Lili est pas toute blanche, mon lapin. 

- Et tu as trouvé tout ça en une seule journée ?

- Tu m’insultes, là ! J’ai trouvé encore bien mieux. 

- Ah bon, et quoi donc ?

- Un suspect. 

Comme toujours, Jen m’intrigue. Je lui sors mon expression préférée :

-  Explique… 

- Greg Standis, prof de maths. D’après les rumeurs, Lili et lui auraient eu une liaison l’année dernière. Ils auraient rompu, sur la demande de Standis. Depuis ce temps, Lili qui était nulle en maths obtient systématiquement la moyenne. 

- Tu penses qu’elle aurait fait chanter le prof pour élever sa moyenne ?

Jen hausse les épaules. 

- C’est une supposition, je n’ai pas de preuves formelles. 

- Je me demande si la police est au courant…

- Tu parles ! Ton pote Brian Cord, il est sympa, mais un peu mou du genou. Et puis, j’ai ces informations d’élèves qui n’avaient rien à voir avec Lili, de simples spectateurs de ses folies. Normal que la police n’ait pas mis le doigt dessus. 

Je regarde le dossier que Jen a confectionné. Mise à part quelques fautes d’orthographe, le rapport est impeccable. 

Jane se tortille sur elle-même. 

- Alors ?...

- Qu’est-ce que tu veux que je te dise, Jen ? Que tu es géniale ? Oui.

- Indispensable ?

Je lui souris. À cet instant, je la trouve très attendrissante.

- Oui, indispensable.

- J’adore ça, Matt ! 

- Quoi ?

- Le terrain. J’adore enquêter, j’espère que tu me laisseras aller plus souvent sur le terrain.

J’ai beau avoir un nouveau nom de suspect, mon esprit ne peut pas se détacher des Cross.

- J’ai une nouvelle mission pour toi. 

- Je t’écoute, mon lapin.

- Tu es toujours copine avec le type qui travaille au service télécom ?

- On n’est pas potes, mais il me doit un service.

Je préfère ne pas demander pourquoi ce type lui doit un service. Il arrive à Jen d’être un peu borderline, je ne veux pas me mêler de sa vie privée, en tout cas pas maintenant…

- Il me faudrait les transcriptions SMS et la liste des appels passées et reçues par ce numéro.

Je griffonne rapidement le numéro de portable de Kirian Cross. Je voudrais savoir jusqu’où il a été dans cette histoire de harcèlement avec Lili. Histoire de savoir comment le défendre si jamais…

Jen s’en va avec le numéro, après m’avoir souhaité bonne nuit et m’avoir rappelé une énième fois qu’elle est disponible pour jouer la babysitter quand je veux si jamais Chris et moi avons une soirée de prévue.

Je la regarde partir et je ne peux m’empêcher de sourire. La petite fille sauvage que j’ai employée comme stagiaire est en train de devenir une jeune femme très attachante. Je sais, je vous avais déjà dit la dernière fois que je vous parlerais un jour de son passé tumultueux, mais là ce n’est pas le moment. Je suis fatigué et Chris m’attend. 

Je range mon stylo dans son écrin, rituel quotidien, et l’enferme dans mon tiroir. Je pense prendre le rapport de Jen pour l’étudier, mais me ravise et le range également dans un tiroir. Après tout, Kirian n’est pas inculpé de meurtre. Il n’a donc pas besoin d’être défendu pour l’instant. Je décide donc de laisser l’affaire Lili Metcalfe de côté pour le moment. Demain, Jen me donneras le rapport des appels du portable du jeune Cross que je rangerai dans le dossier, au cas où…

Avant de partir, je me retourne vers la grande fenêtre et admire une dernière fois la ville et ses lumières. 

« Lili… où peux-tu bien être ?... »

Je n’allais pas tarder à le savoir.

 

A suivre...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Shana 24/04/2019 15:03

Très bel article, très intéressant et bien écrit. Je reviendrai me poser chez vous. A bientôt.