Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

Episode 975

Episode 975

La nuit commence à tomber lorsque James se décide à aller voir Selena. Il ne peut pas attendre davantage. Elle doit connaître la vérité, avant qu’une vérité déformée puisse lui parvenir d’autre part. 

En longeant les bungalows neufs du nouveau Grave Street, James se dit que Jack avait bien fait les choses. L’endroit n’a rien à voir avec le dépotoir qui se trouvait en bordure de frontière. 

Il parvient au préfabriqué des Cross. Nellie revient de la source avec un gros bidon d’eau. Joey joue au ballon avec un autre camarade.

James s’approche de Nellie et veut lui prendre le bidon des mains. Elle fait non de la tête.

NELLIE : Trop lourd pour vous, M’sieur James. 

JAMES : Laissez-moi en juger par moi-même.

Il saisit le bidon et fait une grimace. 

NELLIE : J’vous l’avez dit, vous faites pas l’poids. Vous allez abîmer votre dos de bureaucrate. 

Toujours aussi charmante, cette bonne vieille Nelly ! James, cependant, amène le bidon devant la caravane, après moult effort. 

NELLIE : Y’a toujours pas d’eau ici. On a fait la demande depuis qu’on est venu ici. On nous a déraciné de notre quartier pour venir dans des caravanes, et on ne nous donne même pas d’eau. Faut croire que vot’ père il a fait les choses qu’à moitié ! 

JAMES : Allons Nellie, vous êtes mieux ici que dans l’ancien quartier. Si vous me dites le contraire, vous seriez de mauvaise foi. 

NELLIE : C’est pas pareil, là-bas on avait nos habitudes…  et on était plus proches de la source pour l’eau.

Inutile de discuter davantage, Nellie a toujours eu le chic de se plaindre de tout à longueur de journée. Ce n’est pas maintenant que cela va s’arrêter. James préfère en venir au but de sa visite.

JAMES : Je cherche Selena.

NELLIE : Qu’est-ce que vous lui voulez à ma Selena ?

JAMES : Juste lui parler.

NELLIE : Elle est pas bien aujourd’hui. Elle a pas mangé et elle est allée direct se pieuter. Faut pas la déranger, ma fille. Faut pas que vous traîniez dans ses pattes ! 

JAMES : oui, je sais. Vous me le répétez assez souvent. Mais… Je veux lui parler.

NELLIE : Je crois pas qu’elle, elle veut vous parler.

On entend alors une petite voix qui provient de l’intérieur du bungalow.

SELENA : Ça va, maman, laisse tomber.

Selena sort de la petite maison, une couverture autour d’elle. Elle fait signe à James de la rejoindre près d’un arbre, à l’abri d’un chêne. Le chêne, symbole de leur amour.

James remarque que Selena a pleuré. Il veut lui toucher le visage, elle se retire. 

JAMES : Je te dois des explications. 

SELENA : C’est la moindre des choses, oui.

JAMES : La femme que tu as vu à la sortie du lycée…

SELENA : Celle avec qui tu étais au moment où on devait faire un pique-nique toi et moi.

JAMES : Je suis désolé, Selena. Cette femme, c’est Debbie Michels. 

Selena ouvre de grands yeux. James lui avait parlé d’elle.

SELENA : Celle qui… ? 

JAMES : Oui. Elle a purgé sa peine et elle a débarqué à Peyton Place sans prévenir.

Selena baisse la tête. 

SELENA : Je ne te demande pas pourquoi elle est ici. Je suppose que cela a un rapport avec l’enfant qui était avec elle…

James hoche la tête et prend une profonde inspiration avant de dire :

JAMES : Debbie prétend que c’est ma fille. 

Selena accuse le coup. Elle aussi prend une profonde respiration.

SELENA : Je vois… Et… qu’en penses-tu ? 

La voix de Selena tremble. Il est visible aux yeux de James qu’elle attend la réponse avec une certaine appréhension. James lui doit la vérité.

JAMES : Ca peut être vrai. On était ensemble avant qu’elle ne parte en prison. Mais je ne suis pas le seul sur la liste. 

Selena hausse les sourcils.

SELENA : De mieux en mieux …

JAMES : J’ai demandé à faire un test de paternité. J’aurais les résultats très bientôt. Selena, pour nous ça ne change rien. Je t’aime et tu m’aime et c’est le principal.

Selena secoue la tête avec un triste sourire sur le visage.

SELENA : Tu te trompes, James. Plus rien ne sera comme avant. 

James proteste :

JAMES : Mais je n’aime pas Debbie !

SELENA : Tu aimeras son enfant, vous allez partager Noël et Thanksgiving en famillle…

JAMES : Cet enfant n’a rien à voir avec nous. Je n’aime pas Debbie, elle est sournoise, méchante. Jamais je ne pourrais l’aimer. Jamais je ne pourrai aimer quelqu’un autant que je t’aime, mon amour. Il faut que tu me croies. 

James prononce ces mots avec une sincérité flagrante. Selena en est consciente.

SELENA : Je veux bien te croire, seulement…

JAMES : Seulement ?....

SELENA : Ecoute, James, je suis fatiguée et j’ai encore un peu de mal à digérer l’information...

JAMES : Tu ne m’en veux pas ?

Selena hausse les épaules.

SELENA : Bien sûr que non, tout cela n’est pas ta faute. Enfin… presque pas ta faute. Ceci dit, j’aimerais vraiment pouvoir rester seule pour réfléchir à la situation.

James laisse Selena et repart chez lui le cœur un peu plus léger. Selena n’a pas définitivement fermé la porte à leur amour. Il doit se contenter de cela pour l’instant. 

A suivre...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

MarIe A 20/11/2018 21:10

Mais quel vieux bien ça fait de voir un peu d'espoir dans cet univers un chouïa... déprimant !

Mr Peyton 22/11/2018 06:41

Alors il faut en profiter, avant qu'arrivent à nouveaux de gros nuages noirs... ;-)