Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

Episode 973

Episode 973

Betty Cord va mieux. Pourtant, après son altercation avec le docteur Rossi, elle a déprimé une bonne partie de la journée. 

Parfois, elle se demande si son plan est le meilleur. Mais lorsqu’elle se projette dans l’autre solution, celui de tout dire à Steven, elle voit son couple brisé, un Brian traumatisé… et un bébé sans papa. 

Non. Elle en est sûre. Elle a pris la bonne décision. Ce secret sera lourd à garder, mais elle compte le garder. Parfois ce sera dur, la culpabilité refera sans cesse surface, mais elle estime que ce sera sa punition à vie pour avoir menti à Steven.

Aujourd’hui, Steven ne pose plus de questions, et la vie de famille telle que Betty l’avait connue avant le départ de Steven pour Washington refait surface. Seule ombre au tableau : Julie. Betty est triste lorsqu’elle voit sa mère lui jeter de temps en temps un regard noir et lourd de reproches. 

La famille Cord se rend au Cider Barrell pour déguster une crêpe. Brian est ravi, il voit ses parents bien ensembles, et grand-mère Julie est aux petits soins pour lui.

Tous sont heureux de voir l’enfant bien dans sa peau. Une discussion des plus classiques, comme une famille peut en avoir autour d’une table, s’engage dans la bonne humeur.

Une fois qu’il a fini sa crêpe, Betty lui donne une pièce afin qu’il aille chercher une surprise dans la machine qui distribue des cadeaux.

Betty le regarde courir vers la machine et, émue, sourit.

BETTY : Brian semble beaucoup mieux dans sa peau ces derniers temps. 

STEVEN : Et il semble manger moins qu’avant. 

JULIE : Est-ce que vous avez déjà parlé du bébé à Brian ?

Betty hésite à répondre. Elle n’aime pas lorsque sa mère entame une discussion à propos du bébé. Finalement, elle lui dit : 

BETTY : Non. Je voudrais être sûre avant, tu comprends ? J’attends le résultat de mes tests.

Steven se tourne vers sa femme. 

STEVEN : Le Dr Rossi a-t-il été optimiste ? 

BETTY : A propos de ?

STEVEN : Est-ce qu’il pense que tu es enceinte ? 

BETTY : Il n’en sait rien.

Steven lui prend la main.

STEVEN : Moi, je suis sûr que oui. Je le ressens au plus profond de moi.

Julie est gênée, elle regarde sa fille d’un air de reproche. Brian revient et dit à sa mère que la pièce est restée coincée. Betty va l’aider, laissant Julie et Steven seuls. 

STEVEN : Dites-moi, Julie, vous comptez rester encore longtemps à Peyton Place ? 

JULIE : Le temps qu’il faudra. 

STEVEN : Qu’il faudra pour quoi ?

JULIE : Je… j’aime passer du temps avec mon petit-fils. 

STEVEN : Quand comptez-vous me dire ce qui ne va pas ?

La question arrive comme un cheveu sur la soupe. Julie ne s’y attendait pas, et marque sa surprise.

JULIE : Je… je ne comprends pas…

STEVEN : J’ai l’impression que pour vous, l’éventuelle grossesse de Betty vous pose un problème.

Le visage de Julie se referme, et elle bafouille.

JULIE : Non, voyons… où allez-vous chercher une chose pareille ?

STEVEN : Dans votre regard, Julie. Je le vois dans votre regard. A chaque fois qu’on évoque la grossesse de Betty, votre regard s’éteint et vous vous fermez comme une huître. 

JULIE : C’est ridicule, voyons... 

Au loin, Betty voit sa mère bouleversée. Elle revient avec Brian et la surprise. 

BRIAN : Regarde papa, c’est un dinosaure qu’on peut faire bouger !

STEVEN : Génial. Tu me montreras ça ce soir. Il est temps de retourner à l’école, maintenant. Dis au revoir à Maman et Grand-Mère.

Brian s’exécute à contrecœur. Ils s’en vont. 

Les mains de Julie commencent à trembler, la tension se relâche. Elle essaie de prendre son verre de cidre, mais sa main tremble tellement qu’elle doit reposer le verre immédiatement.

Betty fronce les sourcils.

BETTY : Maman, que se passe-t-il ?

JULIE : Il se passe que cette situation est devenue insupportable. Je ne sais pas comment tu fais pour mentir à ton mari avec un tel aplomb. Moi je n’y arrive plus.

BETTY : Tu n’as rien dit, j’espère !

JULIE : Bien sûr que non ! Mais je ne peux plus tolérer ça. 

BETTY : Alors il vaut mieux que tu retournes à Springdale Falls. Pour le bien de tous. 

JULIE : Je crois qu’effectivement, cela vaut mieux. Mais laisse-moi te dire une chose, Betty. Tu vas au-delà d’un grand danger. 

BETTY : Un danger ?

JULIE : Pour ton couple. Maintenant tout repose sur un mensonge. 

BETTY : Tu crois que je n’en suis pas consciente ! Tu crois que ça ne me pèse pas, ce lourd secret ! Mais j’y suis obligée, je le fais pour notre couple, et pour Brian. Il n’a jamais été aussi heureux que maintenant. 

JULIE : Betty, tu ne pourras pas garder un secret aussi lourd toute ta vie, ça va te détruire à petit feu.

BETTY : Maman, laisse-moi gérer cela. 

Julie se lève brusquement.

JULIE : Oui, je te laisse tout gérer Betty. Dorénavant, j’estime que je n’ai plus de fille. 

Elle tourne les talons et laisse sa fille seule à la table.

A suivre...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

MarIe A 13/11/2018 21:50

Ah ! Oh ! Ben on ne s'attendait pas à ça ! Qu'elle ne soit pas d'accord avec la décision de sa fille est une chose, mais quand même, aller jusqu'à cette extrémité... Comme on dit, la pomme tombe rarement loin du pommier. Hélas !

Mr Peyton 14/11/2018 07:04

Peut-être que Julie, en agissant de la sorte, espère un déclic de sa fille, un retour à la raison ?