Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

Episode 966

Episode 966

Selena tient à ce que tout soit parfait. Cette nuit, elle avait eu du mal à s’endormir, rien qu’en pensant à ce déjeuner dans l’herbe avec l’homme de sa vie. Car oui, James est l’homme de sa vie. Elle en est persuadée. En fait, elle le sait depuis des années, mais aujourd’hui, elle l’ose se l’avouer. 

Tout en chantonnant, elle étale une nappe blanche près du chêne où ils se sont aimés pour la première fois, elle et James. 

Elle avait préparé des sandwichs au jambon cru et cuit en entrée, elle avait cuit quelques ailes et cuisses de poulet pour le plat principal, accompagné d’une salade de pomme de terre et de tomates au romarin. Et comme dessert, Maggie Carson lui avait offert un superbe gâteau à la fraise en récompense du travail très dur qu’elle faisait au magasin général.

Selena n’a plus qu’à attendre son amoureux. Elle se cale contre le tronc du chêne, en rêvassant.

Le chêne… indestructible comme leur amour. Quel beau symbole. 

 

Au Clarion, James est bloqué par une réunion. 

Il fallait savoir si, dans le prochain numéro, l’on devait parler du discours de Reagan sur les armes. Le jeune Ed, qui jusqu’à présent était confiné à la rubrique des chiens écrasés, avait demandé à faire un édito à ce sujet. Joe n’était pas d’accord car il n’avait pas d’expérience. 

C’est à James de décider. Mais James s’en fiche, tout ce qu’il voit, c’est l’heure qui passe et son rendez-vous avec sa Selena est ce qu’il y a de plus important pour le moment. 

Il doit prendre une décision, sans quoi il arriverait en retard à son rendez-vous pique-nique qu’il attendait avec impatience. Finalement, il décide de laisser sa chance à Ed. Il l’aime bien et il aime aussi laisser sa chance aux jeunes journalistes. Celui-ci le remercie chaleureusement, persuadé que cet édito marquera le début d’une belle carrière.

Ed quitte le bureau le cœur léger. Seul avec James, Joe fustige ce dernier.

JOE : Tu t’en mordras les doigts, James. Ce gamin ne va pas y arriver. 

JAMES : Je suis sûr que si. Et puis, si l’édito n’est pas bon, je le corrigerai. 

JOE : Ouais… ça reste à voir. En ce moment, j’ai l’impression que tu n’es pas à ton travail.

JAMES : Je ne vais plus y être dans quelques instants, j’ai un rendez-vous très très important à l’extérieur. Alors, si tu veux bien m’excuser…

Joe hausse les épaules et s’en va en maugréant. Deux minutes plus tard, alors que James est sur le point de mettre son manteau pour sortir, Ed réapparaît. 

JAMES : Ne me dis pas que tu as déjà terminé l’édito !

ED : Non, en fait je suis tombé sur une personne qui veut vous voir. 

James secoue la tête.

JAMES : Je n’ai pas le temps de la recevoir. 

ED : C’est une femme. 

JAMES : Ed, quand bien même ce serait le pape, j’ai un rendez-vous ultra important que je ne peux pas reporter. 

ED : Elle dit que c’est très important. 

JAMES : Dis-lui de repasser ce soir à dix-huit heures. 

Soudain, la porte s’ouvre davantage et une femme entre dans la pièce et s’avance vers James. 

LA FEMME : Je n’ai pas le temps d’attendre dix-huit heures. Ça fait déjà neuf ans que je patiente !

James regarde la femme et il la reconnaît immédiatement. Les bras lui en tombent.

La jeune femme lui sourit. 

LA FEMME : Bonjour, James !

James a dû mal à parler tant la surprise est grande.

JAMES : Debbie Michels… Qu’est-ce… qu’est-ce que tu viens faire ici ? Tu devrais être…

DEBBIE : En prison. J’ai purgé ma peine et j’ai eu une réduction pour bonne conduite. 

James était sorti avec Debbie neuf ans auparavant, lorsqu’il était en pension à Lausanne, en Suisse. Et puis un drame est survenu : La mort d’un des élèves de la pension. James avait été accusé du meurtre. Jack et Steven étaient venus spécialement de Peyton Place à Lausanne pour résoudre le mystère et disculper James. Et il s’avère que l’assassin n’était autre que la petite amie de James, Debbie Michels. 

James reprend ses esprits.

JAMES : Je n’ai pas le temps de te recevoir, d’ailleurs je n’ai rien à te dire, tu ferais mieux de quitter Peyton Place. 

DEBBIE : Pas avant de t’avoir présenté quelqu’un. 

Debbie fait un signe de tête et une fillette d’environ onze ans la rejoint.

DEBBIE : Je te présente ta fille… Notre fille, Jaimie. 

 

Il est quatorze heures. Submergée par la colère et la déception, Selena se lève de la couverture où elle était nichée. James n’est pas venu au rendez-vous. Les yeux remplis de larmes, Selena remballe avec rage victuailles et nappe. 

 

A suivre...

Pour lire ou relire les mésaventures de James à Lausanne, rendez-vous à la saison 3

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

MarIe A 23/10/2018 11:35

Ah la la... quelle histoire. Pauvre Selena, elle aurait dû préparer du lapin pour son pique-nique (oui je sais, c'est pas drôle "emoj rouge de honte") Comme si elle avait besoin de ça ! Surtout qu'elle n'a pas beaucoup d'épaules sur lesquelles essuyer ses larmes, hélas.

Mr Peyton 25/10/2018 06:47

Tu connais sans doute la citation de Friedrich Nietzsche : "ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort". Sachant l'avenir qui est promis à Selena, je puis t'assurer que cette citation lui colle à la peau :-)