Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

Episode 929 - Juste un dîner

Episode 929 - Juste un dîner

Revenant de sa petite escapade dans les bois, Manuel Amos se sent beaucoup mieux. Il sait qu’il va sans doute être rétrogradé, peut-être même viré de la Fabrique, mais qu’importe ! Il a une chose que dorénavant personne ne peut lui enlever : Betty.

Il avait tenu cette femme dans ses bras et ça avait été un émerveillement, le plus beau moment de sa vie !

Il se sentait renaître.

En rentrant chez lui, il découvre que la porte d’entrée n’est pas fermée à clé. Il se rappelle alors ne pas l’avoir fait. Le bruit de l’aspirateur le surprend. Il ouvre la porte en grand et découvre sa voisine Sutton Hayes en train de faire le ménage.

Il fronce les sourcils. Puis il va près de la prise débrancher l’aspirateur afin de pouvoir discuter avec Sutton.

MANUEL : Qu’est-ce que tu fais ici ?

SUTTON : Le ménage.

MANUEL : Je vois bien, mais qui t’as demandé de le faire ?

SUTTON : Si vous vous souvenez bien, je suis venue pour postuler au job. Et puis vous êtes parti comme un furax avec la porte qui était restée ouverte et vous m’avez demandé de vous attendre. Alors, pour mettre à mal ma patience, j’ai décidé de vous donner une heure d’essai gratuite pour voir de quoi je suis capable. Et voilà !

Manuel regarde autour de lui. Tout est impeccable. Plus un seul grain de poussière sur les meubles.

MANUEL : OK, tu es embauchée. Enfin, si ça va pour tes parents.

SUTTON : Je vous ai dit tout à l’heure que ma mère… oh et puis laissez tomber. Je vais demander à ma sœur Ellen, je pense qu’elle sera d’accord.

Elle tend la main et il lui la sert en guise d’accord.

MANUEL : On fait comme ça !

Sutton s’en va l’air satisfait, tandis Manuel se jette sur le canapé en pensant à Betty. Il repense à ce qui s’est passé dans la forêt, mais il revient à la réalité par un coup de fil.

Il se redresse et, depuis le canapé, saisit le téléphone se trouvant sur le guéridon juste à côté.

MANUEL : Amos à l’appareil.

JACK : C’est Jack.

MANUEL : Mr Peyton…

JACK : Manuel, je veux vous voir demain à la première heure à l’hôpital.

MANUEL : L’hôpital, Monsieur ?

JACK : Oui, Seth est encore là-bas et j’ai besoin de vous parler à tous les deux.

Manuel raccroche, la peur au ventre et s’attendant au pire.

Il est sur le point de téléphoner à sa mère qui est au Mexique lorsqu’il entend un bruit de moteur. C’est Betty ! Il saisit son manteau et il se précipite dehors.

 

Brian, son sac d’école en bandoulière sort de la voiture et va saluer chaleureusement Manuel. Betty lui offre un sourire gêné.

Manuel se précipite vers Betty.

MANUEL : Est-ce que je peux te parler ? C’est au sujet de la Fabrique.

BETTY : Je dois aller faire à manger à Brian. Demain ?

Manuel regarde Brian, persuadé que le petit garçon persuadera sa mère.

MANUEL : Et pourquoi vous ne viendriez pas dîner tous les deux à la maison ? Personne ne fait les spaghettis sauce bolognaise comme moi !

Comme Manuel l’avait prévu, Brian est enchanté.

BRIAN : Ouais ! Maman, dis oui !

Betty est décidée à refuser.

BETTY : Non, j’avais déjà prévu quelque chose. Une autre fois peut-être ?

BRIAN : Oh, maman s’il te plait ! Et puis, ça me changera des plats tout préparé que tu fais d’habitude.

Betty rougit, et Manuel se met à rire très fort.

MANUEL : Sans compter le fait que ta cuisine est sens dessus dessous avec les travaux. Même un plat cuisiné semble difficile à cuire.

Betty capitule.

BETTY : D’accord. On sera là à 19h.

 

La soirée se passe bien. Manuel a prévu un chianti avec les spaghettis. Puisque Brian est avec eux, il a renoncé à un dîner aux chandelles.

Il sent que Betty n’est pas à l’aise durant toute la soirée. Est-ce à cause de la présence de Brian ?

Alors il parle beaucoup avec Brian. Ils parlent de Star Trek, des Red Sox, de Harry Hayes qui est trop nul parce qu’il n’a pas réussi à avoir la photo dédicacée du mythique Carl Yastrzemski…

Finalement, à la fin du repas, Brian s’endort sur le canapé. Manuel rejoint Betty dans la cuisine. Il l’embrasse. Elle se laisse faire, mais il sent de la gêne. Pourtant Brian n’est pas là.

BETTY : Tu voulais me parler de la Fabrique.

MANUEL : Jack me donne rendez-vous demain matin à l’hôpital, là où se trouve Seth Buswell. Je crois qu’il va lui donner le poste de chef d’équipe. Et je n’aurais plus que mes yeux pour pleurer.

BETTY : Ça semble en effet mal s’engager. S’il t’avait donné rendez-vous directement à la Fabrique, j’aurais dit le contraire.

Manuel essaie à nouveau d’embrasser Betty, mais cette fois elle ne se laisse pas faire et esquive. Elle se lève.

BETTY : On ferait mieux d’y aller.

MANUEL : Tu ne veux pas rester ?

BETTY : Brian a de l’école demain.

MANUEL : Betty, cet après-midi, dans la forêt, nous n’en avons pas parlé.

BETTY : N’en parlons pas.

MANUEL : Tu regrettes ?

BETTY : Je suis mariée, Manuel.

MANUEL : A un homme qui n’est plus à la maison depuis des siècles !

BETTY : C’est compliqué.

MANUEL : Pour moi, c’est très simple. Je t’aime, tu m’aimes. Je ne vois pas où est le problème.

BETTY : Tu n’es qu’un enfant qui n’a pas encore tout compris à la vie.

Betty lui sourit, saisit son manteau et va chercher Brian.

 

A suivre...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie A 24/11/2017 08:54

Pas beau ça, d’utiliser les enfants pour attirer les parents !
(Ah, au fait, par ici on apprécie beaucoup les petits dessins au début de chaque épisodes ! )

Mr. Peyton 24/11/2017 20:13

Ah, content que les petits dessins te plaisent
Alors bonne nouvelle : ça va continuer :-)