Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

Episode 928 - Face à la vérité

Episode 928 - Face à la vérité

Au dispensaire de l’hôpital, Craig Pierson est dans la salle d’attente avec Colleen. Il est nerveux et ça se voit. Il ne cesse de bouger frénétiquement sa jambe droite, un signe que ne trompe pas.

Avec eux se trouvent une femme avec un garçon en bas âge, un vieil homme édenté et une autre femme qui devait avoir une petite trentaine d’années mais à qui on pouvait largement donner quinze ans de plus.

Celle-ci pose un regard dédaigneux sur Colleen.

FEMME : Qu’est-ce tu fais là toi ? T’as l’air d’être sortie de chez la manucure du coin. Tu sais pas qu’ici c’est réservé aux pauvres gens comme nous !

COLLEEN : Je ne viens pas pour moi, je suis venu accompagner mon ami.

FEMME : Oh… la classe ! Et comment qu’elle cause bien la fille. T’es pas la fille du maire par hasard ?

COLLEEN : Je suis sa nièce.

FEMME : Ah eh bien j’ai un message pour tonton. Tu lui diras qu’on est pas prêts à partir de Grave Street ! On n’en veut pas de vos caravanes, ma toute douce.

COLLEEN : Vous aurez l’eau courante et les caravanes seront neuves.

FEMME : On veut pas…

FEMME AVEC L’ENFANT : La ferme, Suzy ! T’es toujours en train de chercher des histoires ! On sera bien mieux dans des caravanes que dans des vieilles maisons en tôle où on crève de froid les hivers et de chaud les étés. Alors boucle-là un peu !

Du coup, ladite Susy se tait.

Mais ça n’a rien enlevé à la nervosité de Craig. Il prend la main de Colleen, ce qui surprend agréablement la jeune fille.

CRAIG : Merci de m’avoir accompagné.

COLLEEN : Tu es prêt à parler à Paula ?

CRAIG : Je n’ai pas d’autres solutions. Après tout, je suis venu à Peyton Place pour la retrouver.

COLLEEN : Je sais que ce n’est pas facile. Tu voudras que je t’accompagne ?

CRAIG : Non, je préfère y aller seul. Merci.

La porte s’ouvre et Paula se fige en voyant Craig et Colleen. Craig se lève nerveusement. Paula le fait entrer.

Il s’assoit sur la chaise en face du bureau.

PAULA : J’ai bien cru que tu ne viendrais jamais enlever ces fils.

CRAIG : C’est Colleen qui m’a fait changer d’avis.

PAULA : Je vois. Le docteur Draken va te les enlever. Avant cela je voudrais savoir pourquoi tu n’es pas venu plus tôt.

CRAIG : Parce que j’avais pas envie de vous voir.

PAULA : Voilà qui a au moins le mérite d’être franc et clair. Est-ce que je peux savoir ce que je t’ai fait ?

Craig se penche vers le bureau.

CRAIG : Vous savez qui je suis, n’est-ce pas ?

PAULA : Je n’en ai pas la moindre idée, mais j’ai envie que tu me le dises. Parce que tu m’intrigues. Je t’ai vu rôder près de chez moi, je t’ai vu aussi fouiner du côté de l’hôpital. Et en plus, cette blessure que tu t’es faite…

CRAIG : C’était pour vous voir. Je voulais vous approcher, savoir à quoi vous ressemblez.

PAULA : Pourquoi ?

CRAIG : Vous n’avez pas une petite idée ?

PAULA : Non, mais j’espère que tu vas me mettre sur la voie.

Craig passe de la nervosité à l’agacement. Comment cette femme peut-elle mentir avec un tel aplomb ! Il lâche soudain :

CRAIG : Je… je suis votre fils.

Craig ne sait pas si Paula feint la surprise, mais en tout cas elle ouvre de grands yeux et, après un moment, finit par dire :

PAULA : Qu’est-ce que tu racontes ?

Il sort son portefeuille de sa poche avec des mains tremblantes.

CRAIG : Je viens d’Australie. Erinsborough, vous connaissez ?

Paula fait non de la tête.

CRAIG : C’est une petite bourgade près de Canberra. Un jour, dans le grenier, j’ai découvert ceci dans une malle.

Il tend la photo à Paula en guettant sa réaction. Celle-ci n’en croit pas ses yeux.

PAULA : C’est…

CRAIG : Vous, oui !

PAULA : Qu’est-ce que ma photo faisait dans le grenier de tes parents ?

CRAIG : J’ai posé la question à ma mère. C’est là qu’elle m’a avoué que j’avais été adopté, et que la personne sur la photo était ma mère biologique.

Paula s’assoit. Elle n’arrive pas à contenir ses émotions. Craig la regarde.

CRAIG : J’avais envie de vous rencontrer, de voir à quoi vous ressembliez. Alors je me suis décidé à venir.

PAULA : Tu as fait tout ce chemin pour venir me voir… moi ? Tes parents sont au courant ?

CRAIG : Lorsque j’ai vu la photo, j’en ai parlé à ma mère. Elle n’a pas nié. Elle m’a dit que j’avais été adopté. Lorsque je lui ai dit que j’avais envie de vous voir, de savoir à quoi vous ressembliez, alors elle m’a dit qu’un jour elle m’emmènerait vous voir, mais pas avant que je termine mes études.

PAULA : Donc, si j’ai bien compris, tu t’es enfuit de chez toi pour venir aux Etats-Unis ?

CRAIG : Je suis allé à la banque chercher toutes mes économies. Ça m’a juste permis de faire le voyage. Arrivé ici, je n’avais plus rien en poche.

PAULA : Tes parents doivent être fous d’inquiétude ! Il faut que tu les appelle pour…

CRAIG : Non ! Pas maintenant. Je le ferai après que vous m’ayez dit pourquoi vous m’avez abandonné.

Paula pousse un profond soupir.

PAULA : Craig, je dois te dire quelque chose…

Elle s’avance prudemment vers le jeune homme.

PAULA : Craig, je… je ne sais pas comment ma photo a pu atterrir dans le grenier de chez tes parents, à des milliers de kilomètres d’ici, mais je ne suis pas ta mère.

Craig secoue la tête. Comment peut-elle nier une telle chose ?

CRAIG : C’est impossible. Ma mère adoptive m’a dit que cette personne sur cette photo est ma mère biologique. C’est bien vous, sur cette photo, non ?

PAULA : Oui c’est moi, mais…

Craig se lève d’un bon de sa chaise.

CRAIG : J’aurais dû m’en douter. J’aurais dû savoir que vous alliez nier l’évidence. Vous n’avez pas l’intention de vous encombrer d’un garçon que vous ne connaissez pas, même si vous lui avez donné la vie. Vous êtes aussi égoïste qu’à l’époque où vous m’avez abandonné.

PAULA : Craig, non. Je te dis la vérité !

CRAIG : La vérité, c’est que vous ne voulez pas me connaître, j’ai été bien bête de vouloir vous rencontrer. Vous me dégoutez. Vous ne valez pas mieux que mes parents adoptifs.

Il s’enfuit. Dans la salle d’attente, il voit à peine Colleen qui se lève, qui regarde Paula d’un air interrogateur, et qui part pour tenter de le rejoindre.

 

A suivre...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie A 21/11/2017 18:41

J’espère que Paula va courir après le jeune homme et lui expliquer sa version des faits ! C’est vrai, quoi, on voudrait aussi savoir ;-)

Mr. Peyton 24/11/2017 20:10

Bah, si elle n'arrive pas à le rattraper dans les couloirs de l'hôpital, Peyton Place est une petite ville, elle saura sans doute le retrouver :-)