Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

Episode 925 - Le plan de Sutton

Episode 925 - Le plan de Sutton

KELLY : C’est simple, dans un triangle rectangle, on définit le sinus, le cosinus et la tangente et…

Postée devant la fenêtre de sa chambre, Sutton n’écoute pas Kelly Brown. Elle pense à Manuel Amos. Depuis qu’elle l’avait vu à l’hôpital la dernière fois, elle ne cesse de penser à lui. Ce type est le plus craquant qu’elle n’ait jamais vu. Même Jeremy et ses fesses d’enfer ne font pas le poids face à la beauté parfaite de Manuel. Elle se tourne vers Kelly qui est assise à son bureau, un stylo à la main et un livre devant elle. Elle s’approche doucement d’elle et prend un ton doucereux.

SUTTON : Ma chère Brown. Ma chère nouvelle meilleure amie. Je crois que tu n’as pas bien saisit le concept de notre amitié naissante : je ne te demande pas de m’apprendre la trigonométrie, je te demande de faire les exercices à ma place.

Kelly hausse les épaules.

KELLY : D’accord, mais quand viendra les examens, je ne serais pas là pour les passer à ta place.

SUTTON : Je me débrouillerais le moment venu. En attendant, là maintenant, j’ai juste besoin de calme. Besoin de réfléchir à un truc. Et je n’aime pas être dérangée. Alors, je vais te demander de ne surtout plus dire un mot et de continuer à faire ces maudits exercices.

Kelly soupire et se replonge dans les maths. Un instant plus tard, Ellen entre.

ELLEN : Ça va vous deux ?

SUTTON : Ellen, nous sommes en pleine révision. J’aimerais que tu frappes avant d’entrer.

ELLEN : Désolée, mais comme je n’entendais pas un mot et que la sono n’est pas à fond, je m’inquiétais légèrement, tu vois ce que je veux dire.

SUTTON : Tu n’as pas à t’inquiéter. Moi et Kel, on ne fait que réviser.

ELLEN (rectifie) : Kel et moi.

Bien sûr, Sutton ne comprend pas l’allusion.

SUTTON : Quoi ?

ELLEN : Peu importe. Vous voulez une boisson ? Un sandwich ?

Sutton ne veut pas avoir l’air de se désintéresser de Kelly.

SUTTON : Kel, tu veux quelque chose ?

KELLY : Non, merci Mlle Ellen.

ELLEN : Appelle-moi juste Ellen. Les amies de ma sœur sont mes amies. Ellen s’en va en fermant la porte.

KELLY : Elle est drôlement sympa ta sœur.

Sutton la toise du regard.

SUTTON : Il me semble t’avoir dit de la fermer, non ?

Kelly se renfrogne et Sutton retourne à son poste d’observation. Elle a trouvé le moyen de se rapprocher de Manuel grâce à une petite annonce parue dans le Clarion. Elle a vu que Manuel recherche une femme de ménage. Elle avait appris que la mère de Manuel était partie pour plusieurs semaines au Mexique voir une sœur malade, et ce devait être pour cela qu’il cherchait une femme de ménage. Eh bien, il aura une femme tout court. Elle s’y voit déjà : Sutton Amos…. Ça sonne bien !

Enfin elle le voit arriver en voiture. Elle court vers la sortie de la chambre, surprenant Kelly.

KELLY : Ou tu vas ?

Elle n’a pas le temps de répondre. Ellen lui pose la même question alors qu’elle traverse en courant la cuisine.

SUTTON : A la recherche d’un job. Je reviens tout de suite.

Ce qui n’était pas tout à fait faux. Pour une fois, Sutton ne mentait qu’à moitié.

Sur le pas de la porte des Amos, elle reprend son souffle et pousse une profonde inspiration.

SUTTON (pour elle-même) : A toi de jouer, ma grande !

Elle sonne à la porte. Manuel ouvre très rapidement. On dirait qu’il n’est pas très bien. Il a le visage livide, des gouttes de sueur perlent sur son front.

SUTTON : Salut ! Je suis Sutton, votre voisine.

MANUEL : Qu’est-ce que tu veux ?

La question est abrupte et déstabilise un instant la jeune fille.

SUTTON : C’est par rapport à l’annonce paru dans le Clarion.

Manuel ne cesse de regarder la porte de la maison de Betty. Sutton se demande ce qu’il a.

MANUEL : Et alors ?

SUTTON : Et alors, je viens postuler.

Manuel semble atterrir.

MANUEL : Ah oui, le job. Tu n’es pas un peu jeune ?

Sutton avait préparé un speech touchant à son attention, en parlant de sa mère qui a abandonné sa famille etc. Mais Manuel n’écoute pas. Il continue à fixer la maison de Betty.

Tout d’à coup, il l’interrompt.

MANUEL : Excuse-moi, j’ai quelque chose d’urgent à faire.

Puis il s’en va en direction de la maison de Betty. Sutton n’y comprend plus rien. En partant, il laisse la porte d’entrée ouverte. Que faire ?

SUTTON : Qu’est-ce que je fais ? Je vous attends ?

MANUEL : Oui, si tu veux.

Manuel va frapper à la porte de Betty, tandis que Sutton se mord les lèvres. Ellen ne va pas apprécier qu’elle laisse Kelly toute seule aussi longtemps. Mais il a dit de l’attendre. A l’intérieur de la maison ? Après tout elle est ouverte.

Et le loup entre dans la bergerie !

A suivre...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie A 10/11/2017 09:08

Assez angoissant cette impression de voir une voiture foncer à pleine vitesse dans un mur, sans rien pouvoir faire pour l’arrêter...
... enfin si, on sait que QUELQU’UN peut l’arrêter

Mr. Peyton 10/11/2017 18:12

C'est pas faux ;-)
Oh ben tu sais, Peyton Place est remplie de voitures et de murs hihihi.