Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

Episode 924 - L'accident

Episode 924 - L'accident

Jack a été prévenu de l’accident de Seth alors qu’il était en train de démarrer la finalisation du contrat entre Emmerson et Peyton pour le futur complexe Peyton Global.

C’est donc contrarié qu’il entre dans la chambre de Seth. Il se radoucit lorsqu’il voit l’homme avec un énorme bandage à la main. Il semble vulnérable et déprimé. Il ne se retourne pas lorsque Jack entre, préférant fixer un point vide par la fenêtre.

JACK : Seth, mon brave ! Que vous est-il arrivé ?

Seth tourne vers lui un regard fiévreux.

SETH : J’ai perdu deux doigts dans cette histoire, M’sieur Peyton. Deux doigts, ça veut dire que je ne pourrais plus jamais travailler sur une machine à textiles de ma vie !

Jack s’approche du malade.

JACK : Je suis désolé, Seth. Mais vous n’avez pas à vous en faire, nous allons vous trouver un autre poste. Je vais en parler à Amos et…

SETH : Ne me parlez pas de lui, M’sieur. Je ne veux plus rien avoir à faire avec ce jeune écervelé.

Jack fronce les sourcils.

JACK : Que s’est-il passé ?

Seth ne veut pas répondre. Jack insiste.

JACK : Seth… ?

Seth secoue la tête.

SETH : M’sieur Peyton, je préfère qu’on me coupe la langue plutôt que devenir une balance. Les aut’ me pardonneraient jamais si je me plains au patron, parce que vous voyez j’ai…

Seth commence sérieusement à exaspérer Jack, qui a autre chose à faire que d’écouter ses jérémiades. Il l’interrompt.

JACK : Seth, dites-moi une bonne fois pour toute ce qu’il se passe avec Amos.

SETH : C’est à cause de lui, cet accident.

JACK : Que voulez-vous dire ?

SETH : Il n’est pas fait pour diriger une équipe. Il est trop jeune, M’sieur Peyton. C’est pas un mauvais gars, mais il manque d’expérience. Il faut lui laisser le temps de mûrir. D’ici quelques années, il sera un très bon chef d’équipe.

JACK : Qu’est-ce qui vous fait dire qu’il n’est pas un bon chef d’équipe aujourd’hui ?

Seth montre sa main bandée.

SETH : Ceci, M’sieur Peyton. J’avais dit à M’sieur Amos qu’il devait faire vérifier la machine, qu’elle faisait un drôle de bruit. Il a pas voulu m’écouter. Et voyez le résultat.

JACK : Très bien. Je vais réfléchir à la situation. A votre situation à tous les deux. Il est probable qu’effectivement j’ai donné trop d’importance à Amos au sein de la Fabrique alors qu’il n’a pas encore fait ses preuves. Il faut que j’y aille, mais je reviendrai vous voir.

Jack s’en va sans voir le large sourire sur le visage de Seth.

 

Jack trouve Manuel dans la salle d’attente. Assis sur une chaise, le jeune homme a les mains appuyées sur le front. De toute évidence, il est bouleversé. De l’autre côté de la pièce, un jeune dont il sait qu’il travaille à la Fabrique est debout et se ronge nerveusement les ongles. Jack se dirige vers Manuel. Celui-ci lève la tête lorsqu’il le voit.

MANUEL : Comment va-t-il ?

Jack s’assoit à côté de lui.

JACK : Il a perdu deux doigts.

MANUEL : Je suis désolé.

JACK : Manuel… vous êtes le chef d’équipe de la Fabrique, l’une de vos tâches et de veiller à ce qu’aucun accident n’arrive.

MANUEL : Vous me tenez pour responsable ?

JACK : En tant que chef d’équipe, vous l’êtes. Vous êtes le garant de la sécurité du personnel. Nous en avons parlé lorsque je vous ai embauché. Ecoutez, prenez votre journée, allez vous reposer et on reparlera calmement de ce qui s’est passé.

MANUEL : Est-ce que vous avez l’intention de me renvoyer ?

JACK : Je n’ai pas dit ça, Manuel. Je veux envisager d’autres possibilités pour vous dans la société.

MANUEL : Mr Peyton, je peux vous assurer que je prends mon travail de chef d’équipe à cœur. J’aime ce que je fais.

JACK : Manuel, il y a eu un accident que je dois prendre en compte. Un accident qui aura des conséquences. Allez vous reposer, et ne vous inquiétez pas.

Manuel quitte la salle et Jack reste un instant prostré, ne sachant que faire de la situation.

Le jeune homme aux doigts rongés arrive devant lui.

BRANDON : M’sieur Peyton ?

JACK : Je vous connais, vous travaillez à la Fabrique. Braddy…

BRANDON : Brandon, M’sieur.

JACK : Eh bien Brandon, qu’y a-t-il ?

BRANDON : Je dois vous dire quelque chose d’important, M’sieur Peyton.

 

A suivre

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie A 07/11/2017 13:28

Grrr. C’est rageant de savoir la vérité et de voir que Jack ne cherche même pas à entendre la version de Manuel !
On n’ose même pas placer nos espoirs dans ce que Brandon va dire :-(