Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

Episode 911 - Un conseil

Episode 911 - Un conseil

Saison 7 - Episode 46

- J’aime pas ça !

Brian Cord est assis devant la table de la cuisine - les bras croisés et le sourcil suffisamment froncé pour marquer sa détermination - et fait la moue devant une soupe de palourdes à la crème.

Betty, qui se trouve près de la fenêtre, soupire. Elle est étonnée, d'habitude il mange ce plat sans rechigner.

Elle vient s’asseoir près de lui.

- Il faut que tu comprennes que ce plat est bon pour toi.

Brian secoue la tête.

- Je crois pas, non.

- Il contient tout ce dont tu as besoin. Il te faut manger équilibré et arrêter de te goinfrer de sucreries. Demain, tu auras droit à un lobster roll, mais aujourd'hui, il faut te contenter de cette soupe. Et puis d'habitude tu aimes bien ça.

- Oui, mais pas quand il y a du jus d’orange dedans !

Betty hausse les sourcils, étonnée.

- Quoi ?

Elle baisse les yeux sur l’assiette de l’enfant et s’aperçoit avec horreur qu’elle a remplacé le lait par du jus d’orange sans même s’en rendre compte. Elle prend l'assiette de Brian et va jeter le contenu dans l'évier.

- Et je mange quoi, maintenant ? demande l’enfant.

Betty soupire.

- Un lobster roll…

Brian lève les bras d’un air de triomphe.

- Whouais !!

- En attendant, tu peux aller t’amuser dans ta chambre, je t’appelle quand ce sera prêt.

Brian ne demande pas son reste et va rejoindre ses jouets à l’étage, pendant que Betty prépare le lobster roll.

Betty secoue la tête. Du jus d’orange dans une soupe de palourdes à la crème ! Comment peut-on être aussi distrait ? Betty le sait : Elle ne cesse de penser à Manuel. Cette histoire de secret avec Lisa les a encore plus rapprochés. Elle a honte de l'avouer, mais elle n'arrête pas de penser à lui et elle culpabilise. Ce garçon est trop jeune pour elle, et de plus elle est toujours mariée à Steven.

Elle ne peut pas se laisser aller de la sorte. C’est décidé ! Elle compte bien éviter le plus possible de se retrouver seule avec Manuel. Moins elle le verra et moins elle pensera à lui.

Betty secoue la tête. C’est idiot cette façon de penser. Et puis, comment éviter de voir quelqu’un qui est votre voisin le plus proche, à part rester cloitrer entre les quatre murs de sa maison ?!

Elle essaie de se concentrer sur le sandwich sans quoi Brian ne lui pardonnerait jamais de l'avoir raté. Le lobster roll est une spécialité de la Nouvelle Angleterre : miettes de homard avec mayonnaise, céleri et oignons.

Betty n'a plus d'oignons. Elle doit aller dans la réserve au fond du jardin.

A peine fait-elle quelques pas dans l’allée du jardin qu’elle tombe sur Manuel qui revient du travail.

Il la salue et elle fait semblant de ne pas le voir.

Mais Manuel insiste :

- Bonjour, Betty ! crie-t-il.

Impossible de faire semblant de ne pas l’entendre. Betty se tourne vers lui avec un sourire crispé. Elle lui fait un timide geste de la main. Il s’approche.

- Je peux vous parler un instant ?

Sûrement pas ! pense Betty. Elle dit tout haut :

- Ca tombe mal, je dois faire à manger à Brian.

- Ce ne sera pas long.

Betty avise l’attache case que porte Manuel.

- Comment s’est passé votre journée au travail ?

- C’est de ça dont je voulais vous parler.

Ils sont maintenant face à face. Un grillage les sépare. Betty a l’impression qu’elle se trouve en prison et que Manuel vient lui rendre visite.

Manuel baisse la tête et fixe l’herbe sous ses pieds.

- Seth Buswell est imbuvable. J’ai l’impression qu’il veut diriger tout.

- Seth est un bon à rien. Croyez-moi, il veut faire son chef parce qu’il ne supporte pas de devoir agir sous les ordres d’un jeune homme qui à l’âge d’être son fils. Ne vous laissez pas faire.

- Je ne compte pas me laisser faire, mais s’il continue comme ça, il va saper mon autorité sur les autres ouvriers.

- Manuel, je dois vraiment aller…

- A votre avis, est-ce que je dois parler de ce problème à Mr Peyton ?

Visiblement, le jeune homme ne va pas la laisser tranquille tant qu’elle n’aura pas répondu à ses questions. Elle soupire intérieurement.

- Tout dépend, dit-elle.

- De quoi ?

- De vous. Etes-vous prêt à en découdre avec Buswell ? Si ce n’est pas le cas, vous pouvez en parler à Jack. Il le virera et vous aurez non seulement un chômeur alcoolique sur la conscience, mais aussi vous risquez de vous mettre à dos les ouvriers qui – et je ne sais pas pourquoi – aiment bien Seth.

Manuel hoche la tête.

- J’ai compris le message. Je n’en parle pas au boss.

- Excusez-moi, maintenant, mais je dois aller chercher des oignons.

- J’aime beaucoup parler avec vous Betty.

Betty est troublée, elle ne cesse de regarder les beaux yeux brillants de Manuel et son cœur se serre. Elle en vient à trembler tellement elle est émue.

Manuel le remarque et fronce les sourcils. Même les sourcils froncés, il est beau.

- Vous avez froid ? Vous tremblez…

- Je… il faut que…

Betty n’arrive plus à parler. Elle fait demi-tour et se précipite vers la remise au fond du jardin.

A suivre...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Marie A 11/07/2017 08:43

Tiens, ça faisait longtemps qu'on n'avait plus entendu parler de Brian et son caractère conciliant ;-) Au début, on pensait qu'il avait décidé de prendre son régime en mains, puisque c'était un plat à la crème... mais bien sûr, quand Cupidon a frappé, on doit s'attendre à des explications moins rationnelles

Mr. Peyton 14/07/2017 22:15

Enfin, il a eu son lobster roll, je crois que c'est lui qui s'en est le mieux sorti de l'histoire :-)