Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

Episode 895. Une femme de caractère

Episode 895. Une femme de caractère

Saison 7 - Episode 30

BOSTON

 

Jack lève la tête et scrute l’immense immeuble du Siège d’Emmerson Inc. Il doit y avoir au moins quarante étages. Jack est impressionné par la réussite de Gloria Emmerson. A la mort de son mari, la société possédait seulement une chaîne d’hôtels sur la côte Est. Maintenant, Emmerson Inc est à la tête de 2500 hôtels, 25 centres de villégiature et 46 centres commerciaux disséminés dans tout le pays.

En pénétrant dans le hall marbré de l’immeuble, Jack espère que la richissime femme d’affaires fera de Peyton Global sa 26ème acquisition. Jack tient beaucoup à ce centre de villégiature. Ce sera le seul de la région et il sera situé dans un endroit idéal, loin du bruit des grandes villes. Mais Gloria Emmerson est la pièce maîtresse pour mener à bien ce projet. Sans elle, adieu « Peyton Global ».

Jack prend l’ascenseur et il est accueilli au 38ème étage par jeune homme sorti tout droit d’un magazine de mode. Il se présente : Garrett.

- Mme Emmerson vous attend.

Un sourire en coin, Jack se dirige vers la porte en chêne massif que lui indique Garrett. Gloria Emmerson serait-elle une croqueuse de jeunes hommes ?

Le bureau de la femme d’affaires est somptueux. En réalité, il s’agit d’un appartement ! Au fond du bureau, un escalier en colimaçon donne accès à ce que Jack pense être une chambre.

Comme si elle avait deviné les pensées de Jack, Gloria lui dit en le saluant :

- J’aime prendre mes aises. J’ai un appartement complet sur deux étages, avec aussi une terrasse avec vue imprenable sur Boston. C’est pour les jours où je travaille tard… ou pour d’autres occasions.

Elle avait murmuré ces dernières paroles et Jack y avait perçu un sous-entendu qui ne laissait planer aucun doute sur ce qu’étaient les « autres occasions ».

Jack s’apprête à s’asseoir sur une chaise disposée en face du bureau, mais Gloria lui indique un canapé en cuir noir sur la droite, près d’une cheminée où une bûche est en train de se consumer.

- Champagne ?

Jack hausse les sourcils.

- Le champagne se boit après la conclusion d’une affaire, il me semble.

- Loin de moi l’idée de placer la charrue avant les bœufs. J’aime le champagne et j’aime partager un verre avec quelqu’un de bonne compagnie, même sans raison.

Jack comprend que la mise en scène de Gloria est bien huilée lorsque le beau Garrett entre sans avoir été invité muni d’un plateau où scintillent deux verres en cristal à côté d’un seau à champagne. Il dépose le plateau sur la petite table, en face du canapé et s’en va, après avoir jeté un drôle de regard à Jack. Un regard de jalousie qui ne trompe pas. Jack en est maintenant persuadé, Gloria est une croqueuse de jeunes hommes.

Gloria sert le champagne et tend sa coupe à Jack. Ils trinquent. Jack apprécie la fraicheur du nectar.

- Alors, Jack… Où en êtes-vous de votre projet ?

- Notre projet, vous voulez dire…

- N’allons pas si vite. Pour l’instant, il ne s’agit que du vôtre.

- Mon collaborateur, Alex Brown, s’emploie à trouver une solution.

- Il n’y a qu’une seule solution, ricane Gloria. Raser Grave Street.

Jack connaît déjà le point de vue de Gloria, mais il est aussi maire de Peyton Place et il sait qu’il ne peut pas impunément mettre tous ces gens à la porte sans compensation.

- Et que suis-je censé faire des habitants de cette rue ?

- Ce n’est pas une rue, Jack. C’est un dépotoir. Ces gens polluent votre ville.

- Ce sont des êtres humains, Gloria…

- Ce sont des pochards sans avenir, des déchets de la société. Ils ne vous apportent que des ennuis. Relogez ceux qui en valent la peine, et chassez les autres. Votre quartier est insalubre, et en tant que Maire, vous ne pouvez pas continuer à fermer les yeux sur ce problème.

Jack songe à Selena Cross, loin d’être comme le décrit Gloria.

- Ils ne sont pas tous comme ça.

- Vous êtes trop sentimental, Jack. Un défaut qui ne vous emmènera pas au sommet.

Jack pose sa coupe sur la table.

- Vous me bluffez, Gloria. Comment arrivez-vous à être aussi froide et intransigeante !

Gloria fait un geste théâtral avec sa main.

- Regardez tout ceci : ce bureau, cet immeuble, les bijoux que je porte. Comment croyez-vous que j’aie obtenu tout ça ? En me comportant comme un être humain ? Sûrement pas. La vie est une jungle, Jack. Dans notre monde, il y a les pauvres et les riches. Ce n’est pas un concept nouveau. Je suis ce que je suis justement parce que je ne me complais pas dans l’empathie. Je suis intransigeante, froide, méchante quand il le faut. Si je n’avais pas ça en moi, je ne serais pas au sommet. Il n’appartient qu’à vous de grimper ce sommet, Jack. Vous en êtes capable.

A mesure qu’elle parle, son visage se rapproche de celui de Jack.

Jack a compris une chose : Gloria ne signera pas ce projet tant qu’elle n’obtiendra pas gain de cause, c’est-à-dire la destruction de Grave Street.

Plus elle se penche vers Jack, plus celui-ci peut sentir le parfum enivrant qui se dégage d’elle.

- Faites affaire avec moi, et vous ne le regretterez pas, dit-il dans un souffle.

Gloria approche ses lèvres de celles de Jack. Ils s’embrassent.

Puis Gloria le prend par la main et le fait monter à l’étage.

 

A suivre...

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Marie A 24/05/2017 09:40

Souviens-toi, Jack, tu as eu aussi été comme ça, et ça t'a apporté quoi, à part une jambe en moins ? Laisse ton coeur au bon endroit, et écoute-le, c'est comme ça que tu deviendras un grand homme !

Mr. Peyton 24/05/2017 18:18

Oui, mais c'est qu'il y tient tellement à son centre de villégiature...