Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

Episode 894 - Une blessure au bras

Saison 7 - Episode 29

Craig a attendu la fin des cours pour mettre son plan à exécution.

Durant le cours d’anglais, il n’a pas arrêté de ressasser la façon dont il allait s’y prendre pour faire sa connaissance.

Son plan est audacieux et risqué, mais il devrait fonctionner à merveille. Avant de venir à l’école, il avait dépensé quelques cents en téléphonant dans une cabine publique. Il avait appelé l’hôpital et on lui avait confirmé que Paula Rossi était bien de permanence au dispensaire cet après-midi.

C’était donc aujourd’hui ou jamais.

Arrive enfin la sonnerie salvatrice qui annonce la fin des cours. Craig saisit ses affaires et sort en premier. Dans le couloir, il dévale les escaliers jusqu’au rez-de-chaussée, où il se heurte à une élève.

Le choc n’est pas violent, mais suffisamment fort pour que l’élève percutée laisse tomber sa kyrielle de livre qu’elle avait dans les bras.

Craig se tourne vers elle et reconnaît Colleen, la fille qui l’avait aidé à l’hôpital la dernière fois.

- Salut, dit-elle.

Craig se passe une main dans les cheveux.

- Désolé, je ne voulais pas te bousculer.

- J’espère bien !

Il ramasse les livres de Colleen et les lui rend.

- Merci, dit-elle. Dis-donc, tu m’as l’air drôlement pressé.

- Pardon ?

Craig n’avait pas écouté Colleen. Il ne pensait qu’à son plan.

- Où vas-tu comme ça ? demande Colleen.

Craig n’a pas le temps de discuter et le fait savoir à Colleen d’une manière un peu rustre.

- Il faut que j’y aille, dit-il simplement.

Et le rustre fait demi-tour et s’en va, laissant Colleen perplexe.

Quelques marches plus haut, Sutton avait dû écouter la conversation puisqu’elle descend et dit :

- Ne me dis pas que tu en pinces pour ce bouseux !

- La ferme ! se contente de maugréer Colleen.

 

Craig Pierson est maintenant dans la cour de l’hôpital, près de la porte. La dernière fois qu’il était venu pour essayer de trouver à manger dans les poubelles, il avait avisé un crochet planté dans le mur qui sert à tenir la porte ouverte au moyen d’un anneau fixé sur la porte, lequel s’emboite sur le crochet. La porte étant fermée, le crochet est donc visible sur le mur.

C’est ce crochet qui allait faire Craig et Paula Rossi se rencontrer.

Craig regarde dans tous les sens, afin d’être sûr que personne n’est là pour voir ce qu’il s’apprête à faire. Il enlève sa veste (pas question d’y faire un accroc, il n’avait que celle-là de potable) et présente son bras nu au crochet. Il respire à fond et pousse son bras de toutes ses forces sur le crochet.

Craig réprime un cri de douleur. Du sang coule sur son bras, et sur le sol. La fraiche blessure lui fait souffrir le martyre.

Il met sa veste sur son épaule valide, en prenant soin de ne pas la tâcher de sang, puis il pose une main sur son bras blessé et se rend en zone de réception où il est accueilli par la fameuse A. Pozzi, celle qui lui avait posé des tonnes de questions la dernière fois qu’il était venu à l’hôpital.

Craig lui présente son bras.

  1. fait une grimace.

- Ce n’est pas très joli, dit-elle. Vous vous êtes fait çà comment ?

Visiblement, l’infirmière ne reconnait pas Craig, au grand soulagement de ce dernier.

- Je suis tombé, dit-il simplement.

L’infirmière aux seins généreux saisit un formulaire.

- Vous avez une assurance ?

- Non, je viens de Grave Street. On m’a dit qu’il y avait un dispensaire pour les gens comme nous.

A. aux gros seins le regarde d’un air condescendant et lui indique le chemin du dispensaire.

Il y a trois personnes dans la salle d’attente. Un pochard, un gosse qui souffre d’un mal de ventre et une femme corpulente qui semble en bonne santé.

Craig presse son bras pour éviter de saigner davantage.

Paula ouvre la porte pour faire entrer la grosse dame lorsqu’elle voit Craig le bras en sang. Elle passe outre les trois personnes et le fait entrer de toute urgence.

- Assied-toi. Comment tu t’es fait ça ?

Craig avait répété son discours toute la journée.

- J’ai glissé sur le ponton du quai et je suis tombé sur une bouteille de bière cassée.

Paula haussa les sourcils.

- Les jeunes sont vraiment inconscients de nos jours. Laisser des bouteilles cassées sur le ponton…

- Qui vous dit que c’est un jeune ? Ça peut être un docker… pourquoi est-ce que cela doit être un jeune qui laisse une bouteille de bière cassée ?

Ça, ce n’était pas prévu dans le discours, mais Craig en a par-dessus la tête qu’on stigmatise la jeunesse comme si elle n’était bonne qu’à boire des bières sur un ponton.

Paula ne répond pas. Elle examine la plaie.

- Il n’y a pas de morceau de verre, c’est une bonne chose. Nous allons devoir te faire des points de sutures. Le Dr Hermann va te prendre dans quelques instants.

Craig observe Paula en train de nettoyer la plaie. Cela faisait tellement longtemps qu’il attendait ce moment ! Aujourd’hui, il peut enfin la voir de près et son cœur palpite. D’émotion ? De gêne ? Peut-être des deux.

- Tu es nouveau à Peyton Place ? Je ne t’ai jamais vu auparavant.

Craig voudrait lui dire qu’ils se sont vus dans la zone de réception avec Colleen, mais il s’abstient.

- Je n’habite pas Peyton Place, dit-il. Je suis ici en visite.

- D’où viens-tu ?

Craig hausse les épaules.

- Peu importe.

Paula observe le garçon. Sans doute doit-elle trouver bizarre sa réponse. Elle poursuit :

- Tes parents sont ici ?

- Ma mère est en Nouvelle Zélande et mon père est mort.

Il espère que Paula réagisse en parlant de Nouvelle Zélande, mais elle reste impassible.

- Je suis désolée. Mais si ta mère est en Nouvelle Zélande, qu’est-ce que tu fais ici, dans une petite ville comme Peyton Place ?

La colère saisit Craig. Pourquoi pose-t-elle toutes ces questions ? N’a-t-elle donc pas compris qui il est ! Il rétorque :

- Votre métier, c’est d’être infirmière ou de poser des questions ?

A nouveau, Paula le dévisage. Elle n’aime pas le ton que prend son patient pour s’adresser à elle.

- Légalement, je dois rencontrer un de tes parents.

- Je… ma tante est ici. A Peyton Place. Elle s’appelle Jane Calvin.

- Lorsque tu viendras te faire enlever les points de sutures, je voudrais la voir.

Une nouvelle fois, Craig joue la provocation :

- Vous êtes assistante sociale, maintenant ?

Il aurait voulu une réaction de la part de Paula. Il aurait voulu qu’elle se fâche contre lui, et alors il aurait pu lui dire qui il est et pourquoi il est ici. Il aurait pu lui dire qu’elle n’a aucun droit de lui parler de la sorte.

Mais Paula ne dit rien et montre à Craig la porte qui ouvre sur le cabinet du Dr Hermann.

Avant que Craig ne pénètre dans l’autre pièce, Paula dit :

- Viens avec elle la prochaine fois.

 

A suivre...

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie A 16/05/2017 09:30

Qu'est-ce qui peut bien pousser un jeune garçon à se blesser volontairement pour rencontrer une inconnue ? On a le coeur serré en imaginant le pire.

Mr. Peyton 24/05/2017 18:14

Oh, mais je suis sûr que tu as une hypothèse bien arrêtée sur la question ;-)