Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

Episode 878 - Un jour dans la cuisine

Episode 878 - Un jour dans la cuisine

Saison 7 - Episode 13

Marcher le long des vagues en laissant l’empreinte de ses pieds nus sur le sable est un véritable bonheur pour Betty Cord. Il fait encore chaud en cette période de l’année, et la fraicheur du sable mouillée par l’eau salée du grand bleu lui fait un bien fou.

Elle se promène avec son amie Paula Rossi. Elle est heureuse de son retour après une lune de miel avec le docteur Rossi qu’elle a jugé bien égoïstement comme interminable.

Paula est une épaule sur laquelle elle peut pleurer, une amie sincère qui ne vous juge pas, ne vous condamne pas et est toujours là pour vous.

Betty sait qu’elle peut tout dire à Paula. Alors pourquoi n’arrive-t-elle pas à parler de Steven ?

Un petit vent frais se lève et ébouriffe les cheveux de Betty. Paula dit à Betty à quel point elle est heureuse avec Mike. Et cela fait encore plus mal à Betty. Elle est heureuse pour son amie. Elle a enfin trouvé le bonheur avec l’homme qu’elle aime depuis longtemps. Mais en même temps, cela lui rappelle Steven et les problèmes qu’ils ont.

Paula ressent le désarroi de son amie. Elle s’arrête et regarde Betty.

- Je suis désolé. Je te parle de moi et Mike. Et toi avec Steven…

- Ce n’est rien.

- Betty, tu ne m’as pas beaucoup parlé de Steven depuis mon retour. J’ai l’impression que tu évites le sujet.

Betty hausse les épaules.

- Il n’y a peut-être plus rien à dire.

- La dernière fois, tu m’as dit que tu le voyais moins souvent…

Betty hésite. Elle s’accroupit et, avec son doigt, fait des ronds sur le sable humide. Puis elle se redresse et prend une profonde inspiration avant de dire :

- Le jour de ton mariage, Steven et moi avons discuté.

- C’est un progrès.

- Paula, je lui ai demandé de but en blanc s’il voulait divorcer.

La nouvelle surprend Paula.

- Je devais savoir, continue Betty.

- Et qu’a-t-il répondu ?

Betty se tourne vers l’immensité de l’océan. Son regard se perd vers l’horizon sans fin. Un voile blanc se forme devant ses yeux. Elle se rappelle alors mots pour mots ce que lui a dit Steven. Elle se revoit dans la cuisine ce jour-là.

 

- Steven, est-ce que tu veux divorcer ?

La question surpris Steven. Il ne s’attendait visiblement pas à ça. D’abord il ne dit rien. Betty attendait, mais sa patience avait des limites.

- Je te repose la question, Steven. Est-ce que tu veux divorcer ?

- Je ne sais pas.

Je ne sais pas. Voilà la seule réponse que Steven pouvait donner. Leurs vies sont en jeu, et lui, il ne sait pas !

Betty sentit la colère monter en elle. Elle prit une casserole qui se trouvait encore près de l’évier et la jeta à travers la pièce. Elle alla atterrir près du réfrigérateur dans un bruit épouvantable.

Steven sursauta.

- Betty, calme-toi !

La tension que Betty avait accumulée depuis des mois surgissait soudain comme une vomissure qu’on ne pouvait arrêter. Elle pleurait.

- Non, je ne vais pas me calmer avant d’avoir une réponse, Steven ! J’en ai plus qu’assez de ces faux fuyants, de ces regards qui en disent long, de ce silence qui en dit long ! Il faut une bonne fois pour toute que nous décidions tous les deux de la vie qu’on veut mener, des directions que l’on doit prendre. Et pour cela, il faut faire des choix. Alors, je te le redemande une nouvelle fois, Steven. Quel est ton choix ?

Steven prit une profonde inspiration. Betty sentit qu’il voulait dire quelque chose, mais que rien n’arriver à sortir de sa bouche.

Alors elle décida pour lui.

- Je veux divorcer, dit-elle.

N’en pouvant plus de cette situation, elle se précipita vers la sortie, mais Steven la retint.

- Non, attends !

- Ne rends pas cette situation plus difficile qu’elle n’est.

- Ecoute, Betty. Je te demande d’attendre la fin du procès de Washington. Avec ce procès, je n’arrive pas à penser à autre chose.

- Ça veut dire que tu ne penses pas à nous ?

- Ce procès me prend trop de temps, Betty. Il me bouffe, me prends toute mon énergie. Il me détruit et à la fois il me fait avancer. Il est primordial pour moi. Je veux prouver que je peux gagner un procès d’une telle envergure, tu comprends ?

Betty secoua la tête. Non, elle ne comprenait pas. Elle ne comprenait pas pourquoi Steven faisait passer son procès avant son mariage. Où peut-être le comprenait-elle sans vouloir se l’avouer.

Steven continua :

- Ce procès devrait durer encore quelques temps. Après, je reviendrai à Peyton Place et nous pourrons parler tranquillement de notre avenir.

Betty renifla.

- Steven, est-ce que tu m’aimes encore ?

Pas de réponse. Une nouvelle fois, Steven se refermait comme une huître.

Betty s’emporta à nouveau :

- Bon sang Steven ! La question n’est pourtant pas compliquée ! Il suffit de dire « oui » ou « non ».

Steven la regarda dans les yeux et secoua la tête.

- Au contraire, Betty. C’est la question la plus compliquée à laquelle j’ai à répondre.

 

Le voile blanc se lève. Betty est de retour dans le présent, à côté de Paula qui attend la réponse à sa question.

- Betty, qu’est-ce que Steven a répondu ?

- Rien. Nous en sommes au même point qu’avant. Si on parlait d’autre chose, maintenant ?

 

A suivre...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie A 10/03/2017 18:01

Bon, ben on va se taire, et garder nos pensées pour nous ! (Mais qu'est-ce que ça ferait du bien de dire à Betty que le monde ne tourne pas autour de son petit coeur)...
Enfin bref, rien de nouveau sous le soleil ^_^

Mr. Peyton 12/03/2017 10:05

Oui, d'un côté on a Paula la heureuse et de l'autre Betty la malheureuse. Bah, faut la comprendre, elle a besoin de se confier...