Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

Episode 871 - Un clin d'oeil

Saison 7 - Episode 06

Sutton Hayes tient un carnet depuis quelques mois dans lequel elle indique, dans la colonne de droite et en vert ce qu’elle aime le plus, et dans la colonne de gauche et en rouge, ce qu’elle déteste.

Le chocolat, les virées au bord de mer avec les copines et les fesses de Jeremy figurent en bonnes places dans la colonne de droite.

Le nom de Tiffany Steron est un des premiers de sa liste de gauche. Steron est son professeur de maths depuis deux ans et Sutton la déteste royalement. Il faut dire qu’elle déteste aussi les maths, qui figurent en rouge juste au-dessus du nom de Steron.

Et le fait de savoir que cette garce de Steron fait de nouveau partie du staff des dernières années a plombé le moral de la jeune fille. Si bien que durant le cours, elle s’est permis une remarque pour le moins désobligeante qui la conduit maintenant au bureau du proviseur.

Tandis que la cloche informe la fin des cours de la première journée de classe, Sutton déambule dans le couloir en faisant la moue, le papier de Streron pour le proviseur dans la main.

Colleen Peyton et Selena Cross l’accompagnent.

Sutton soupire.

- Je suis sûre qu’elle l’a fait exprès !

Selena secoue la tête.

- Tu es vraiment de mauvaise foi. Si tu n’avais pas comparé les mathématiques aux tortures infligées par les nazis durant la deuxième guerre mondiale, tu n’en serais pas là.

Sutton hausse les épaules.

- C’était pour rire. Les profs ne comprennent pas la rigolade.

- Ça n’a fait rire que toi Sutton, souligne Colleen.

Sutton soupire.

- Je suppose que je vais m’en tirer avec quelques heures de colle et devoir faire mes excuses à la vieille peau de Steron. Elle devait partir en retraite cette année, et elle décide finalement de rester une année de plus. Je suis sûre que c’est juste pour m’embêter.

- Nous y revoilà ! dit Selena. Sutton Hayes et son ego démesuré, Sutton Hayes qui pense que le monde entier tourne autour d’elle !

- Quelqu’un m’accompagne au bureau ? demande Sutton.

Selena secoue vivement la tête.

- Je me dégage de cette corvée, je dois aller travailler au Central Store. A demain !

Selena emprunte le chemin de la sortie. Sutton regarde alors Colleen d’un air suppliant. Elle n’a pas envie d’aller seule chez le proviseur. Colleen capitule, mais en poussant un profond soupir.

- Cache ta joie ! murmure Sutton. Je demande à une amie de me soutenir auprès du vieux dragon et j’ai l’impression de t’envoyer en enfer.

- Depuis quand sommes-nous amies ?

Sutton hausse les épaules et ne répond pas.

Elles arrivent au secrétariat du collège où Jean, la fidèle secrétaire, remplit un papier au comptoir. Colleen reconnaît Craig Pierson, le garçon de sa classe qui n’était pas sur la liste des élèves, appuyé contre le comptoir. Elle en conclut qu’il vient pour s’inscrire, comme le lui a demandé le professeur Milton ce matin.

Dès qu’elle voit Sutton, Jean soupire.

- Mlle Hayes, encore vous ! Ou devrais-je dire en cette rentrée : déjà vous ! Je vois que les traditions perdurent. Il vous attend. Vous connaissez le chemin sans doute mieux que celui de la salle de classe. Vous passez pratiquement plus de temps ici qu’en cours.

Sutton fait une grimace.

- J’espère qu’il est de bonne humeur…

- On a décidé de lui sucrer une partie du budget consacré à notre équipe de foot en raison des mauvais résultats de l’année dernière. Alors non, il n’est pas de très bonne humeur. Bonne chance quand même.

Sutton prend une profonde inspiration et entre dans le bureau.

Colleen va s’asseoir sur le banc fixé au mur, en face du comptoir. Elle est sûre que Sutton va s’en tirer à moindre coût, comme toujours. Cette fille est parfois ingérable, bête à manger du foin, mais elle n’est pas méchante. Et le proviseur en est bien conscient.

Elle sort de son sac son livre neuf d’histoire et ne peut s’empêcher de le renifler. Elle adore l’odeur du papier neuf. Puis elle le feuillette en attendant.

Elle lève la tête lorsqu’elle entend Jean dire à Craig :

- Je ne vois pas trace de votre inscription.

Le jeune homme passe une main dans ses cheveux hirsutes.

- J’ai renvoyé le formulaire par la poste la semaine dernière.

- Désolé jeune homme, mais je n’ai rien reçu. Et puis de toute façon, ce n’est pas ainsi que se passe une inscription. Vous devez venir avec vos parents. Et le formulaire est rempli ici par un de vos parents.

- Très bien, mais mes parents sont absents pour l’instant. Nous avons déménagé il a y une semaine et ils sont encore dans le New Hampshire pour finaliser la vente de notre ancienne maison.

Colleen ne sait pas pourquoi, mais elle a l’impression que Craig ment. Jean doit aussi le penser puisqu’elle secoue la tête.

- Il y a bien quelqu’un qui s’occupe de vous pendant l’absence de vos parents ?

- Ma grande sœur, mais elle travaille pendant les heures d’ouverture du secrétariat. Et puis, elle ne peut pas prendre congés comme ça. Vous savez ce que c’est. Elle est nouvelle à la boutique et si elle commence déjà à manquer, ça risque de lui poser des problèmes. Et je ne veux pas lui causer du souci. J’aime beaucoup ma sœur, vous savez. C’est pratiquement elle qui m’a élevé et…

- Quand vos parents arrivent-ils à Peyton Place ? coupe Jean.

- Sans doute la semaine prochaine.

- Je vous donne le formulaire à remplir. Revenez la semaine prochaine avec ce formulaire, et au moins un de vos parents. En attendant, vous pouvez assister aux cours, je vais faire une note à vos professeurs.

Craig prend le dossier et lui sourit.

- Merci.

En partant, il fait un clin d’œil à Colleen. Elle lui sourit et replonge dans son livre. Mais elle n’arrive pas à se concentrer. Craig Pierson occupe ses pensées. Voilà un jeune homme bien mystérieux. Elle reste persuadée qu’il n’a pas dit la vérité à Jean.

 

A suivre...

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie A 16/02/2017 19:22

On n'est pas loin de penser comme Colleen, au sujet de ce mystérieux jeune homme.
Y'a pas à dire, mais Sutton a un petit quelque chose d'attendrissant...

Mr. Peyton 18/02/2017 16:53

Ah, merci pour Sutton, c'était l'effet voulu ! ;-)