Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

Episode 861 - Réunion

Episode 861 - Réunion

Assis sur une barque au beau milieu du lac de White River, loin de la terre ferme, James Peyton tenait Selena Cross dans ses bras. Selena ferma les yeux. Une sérénité qu’elle n’avait encore jamais connue jusqu’à présent envahissait tout son corps depuis qu’elle et James étaient devenus amants. Parfois, la dure réalité refaisait surface, comme lorsque James évoquait le fait de se cacher, mais le bonheur d’être avec James prenait toujours de dessus sur les retours brutaux à la terre ferme.

James posa un baiser sur les cheveux de Selena.

- A quoi tu penses ?

Selena sourit.

- A rien, justement. C’est ça qui est bien. Ne penser à rien, se laisser aller, se laisser bercer par les mouvements des vagues…

- Tu es une éternelle romantique.

Selena se tourna vers James et l’embrassa. Puis ils restèrent encore quelques instants dans la sérénité, dans cette bulle qu’ils s’étaient construites depuis une semaine maintenant.

Ils s’arrangeaient pour se voir au moins une fois par jour, même si c’était compliqué. Parfois, ce n’était qu’un simple baiser échangé dans la forêt, et parfois, une grande ballade à l’abri des regards, comme aujourd’hui sur ce lac isolé.

- Je pense à une chose, dit James. Pourquoi ne reviendrais-tu pas travailler au Clarion ? On pourrait se voir plus souvent.

Selena se redressa et regarda James.

- Ce n’est pas une bonne idée, James. Je veux dire… c’est risqué. Il suffit que quelqu’un surprenne un regard entre nous, et nous sommes démasqués.

- Tu parles de nous comme si nous étions des criminels.

Selena haussa les épaules.

- C’est un peu le cas, tu ne crois pas ? Aux yeux de la loi, nous sommes considérés comme des hors-la-loi. Et toi tout particulièrement. Je ne veux pas qu’il t’arrive quelque chose à cause de moi.

Selena était malade rien que d’y penser. Comment la loi pouvait-elle condamner leur relation sous prétexte qu’elle était mineure ? Elle aimait James du plus profond de son âme, et elle ne voulait qu’une chose : être avec lui chaque seconde de sa vie. Comment pouvait-on ne pas comprendre ça ?

- Tu es douée Selena, tu vaux mieux que travailler au Central Store. Au Clarion, tu aurais toute l’occasion de t’épanouir.

- Je ne vais pas travailler toute ma vie au Central Store et j’aurais l’occasion de m’épanouir professionnellement plus tard. Pour l’instant, mon travail consiste à apporter de l’argent à ma famille.

- Je pourrai t’aider…

Selena, sachant où James voulait en venir, s’empressa de poser son index sur les lèvres de son amant pour le faire taire.

- Je ne veux pas en entendre parler, James. Surtout, tu restes en dehors de notre famille. Je ne veux pas t’être redevable financièrement.

- Mais je…

- Tu me connais maintenant. Tu sais que je ne supporterais pas que tu me donnes de l’argent gratuitement. Alors, n’en parlons plus. Il nous reste encore quelques minutes de tranquillité avant de repartir chacun de notre côté, alors profitons-en.

James n’insista pas. Il savait que c’était peine perdue. Une fois parvenus sur la terre ferme, le moment le plus cruel était arrivé. Ils devaient se quitter, chacun partant de son côté. James en voiture et Selena en direction de la gare. Selena avait le cœur lourd, mais elle savait qu’elle reverrait James dès demain, au mariage de Paula et Mike.

 

**********

 

A Chesnut Street, Betty Cord supervisait les derniers préparatifs. Demain, sa meilleure amie allait se marier, quitter la rue et Betty se sentirait soudain bien seule. Même si Paula restait à Peyton Place, rien ne serait plus comme avant dans Chesnut Street. Elle se demanda soudain qui allait venir vivre dans ce qui sera dès demain l’ancienne maison de Paula.

Peu importait en fait. Betty était heureuse pour Paula et Mike. Ils avaient attendu tellement longtemps ce moment. Mais une petite partie d’elle, une infime partie, était un peu jalouse du bonheur de ces amis.

Betty s’apprêtait à aller voir le type qui s’occupait du générateur lorsqu’une voiture s’engagea dans la rue et s’arrêta devant chez elle.

Le cœur de Betty fit un bond dans la poitrine lorsqu’elle reconnut la voiture, et l’homme qui y descendait.

Steven… Steven était revenu.

Elle alla le rejoindre. Depuis qu’il était à Washington, Steven ne passait qu’une fois par mois, le weekend généralement. Tout du moins au début. Car cela fait presque deux mois qu’il n’avait pas mis les pieds à Peyton Place.

Steven lui sourit.

- Salut, Betty.

« Salut, Betty ». Voilà tout ce qu’il trouvait à dire après tout ce temps.

- Je ne t’attendais pas aujourd’hui.

- Paula et Mike m’ont invité au mariage. Je n’allais pas manquer ça.

Ils continuèrent la conversation dans la cuisine de la maison, où Steven se servait un café.

Betty s’appuya contre l’évier.

- Ton affaire avance bien ?, demanda-t-elle.

Toujours la même question. A chaque fois qu’il appelait ou qu’ils se voyaient, elle posait la même question. Car elle n’en avait pas d’autres. Steven haussa les épaules.

- Ce n’est pas facile. Le procès s’éternise. Mais je suppose que tu suis ça de près dans les journaux.

- Oui.

Un silence s’installa. Ils n’avaient déjà plus rien à se dire. Steven buvait son café à petites gorgées. Ça lui donnait une fausse excuse pour ne pas parler. Il se déplaça et alla regarder par la fenêtre, faisant mine de s’intéresser au jardin. Betty se redressa.

- Brian est chez les Hayes, je vais aller lui dire que tu es ici. Il sera content de te voir.

Steven continuait à scruter le jardin depuis la fenêtre. Il se contenta de hocher la tête, approuvant l’initiative de Betty. 

 

A suivre...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie A 24/12/2016 17:52

Et ben, il y a du chemin à faire pour les remettre sous le même toit, ces deux !

Mr. Peyton 25/12/2016 11:32

Ca risque même d'être très compliqué, en effet...