Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

Episode 822. Mal en point

Betty et Paula en étaient à leur cinquième verre. Betty avait maintenant l’impression d’avoir du coton à la place du cerveau.

- Je crois qu’il est temps qu’on aille manger, dit-elle.

Paula regarda sa montre. Presque vingt-deux heures.

- Allons-y, dit-elle.

Les deux filles se levèrent et pouffèrent de rire en voyant qu’elles n’arrivaient pas à marcher droit jusqu’à la porte d’entrée.

Une fois dehors, l’air frais leur fit le plus grand bien. Betty inspira profondément et sentit son cerveau se solidifier de nouveau.

- Ce n’est peut-être pas très recommandé de prendre la route dans notre état. On devrait appeler un taxi.

- Ne t’inquiète pas, je maîtrise, répondit Paula entre deux hoquets.

Betty se mit à rire.

- Votre amie a raison. Vous n’êtes pas en état de conduire.

Betty et Paula se retournèrent brusquement vers la voix venue d’un coin sombre, derrière le mur du Pelicaan.

Deux hommes émergèrent du noir. Paula et Betty les reconnurent immédiatement. Il s’agissait des deux hommes qui leur avaient fait du gringue à l’intérieur du bar. Ils avaient voulu leur payer un verre, mais les deux jeunes femmes avaient refusé poliment. Ils n’avaient pas insisté et étaient repartis au bar, en quête d’autres proies.

Mais là, à cet instant précis, en les voyants plantés devant elles dans la sombre rue, elles avaient la nette impression qu’ils allaient être plus insistants.

Elles eurent raison.

- Laissez-nous vous raccompagner, dit le plus grand des deux hommes. Voulez-vous dîner avec nous ?

Paula s’avança d’un pas maladroit vers les deux hommes.

- Nous passons une soirée entre filles, messieurs. Nous n’avons pas besoin de compagnie masculine.

Le plus petit s’avança à son tour et lui sourit. Ses yeux brillaient dans la pénombre. Des yeux de vautours.

- Allons, ma p’tite dame. Faut pas être farouche comme ça. On veut vous aider.

- On n’a pas besoin d’aide, hoqueta Paula.

- Je crois que si, rétorqua le grand.

Il saisit Paula par le bras.

- Allez ma jolie, viens…

Paula se débattit de tout son saoul.

- Lâchez-moi !, cria-t-elle.

Betty regarda autour d’elle. Bien évidemment, la rue était déserte. C’est toujours lorsqu’on a besoin d’aide qu’on ne trouve personne pour vous aider.

Elle se précipita vers l’homme.

- Lâchez-là !

Mais le plus grand saisit Betty à son tour.

Elle ferma les yeux, s’attendant à passer le pire moment de sa vie. Elle pensa à Steven, à Brian et à sa vie qui ne sera plus pareil après cette nuit. Elle se voyait déjà à l’hôpital, couverte d’hématomes et de sang.

C’est ce qu’elle n’imagina pas qui finalement arriva.

Une voiture.

Celle de Mike Rossi. Elle arriva en trombe. Mike arrêta la voiture en plein milieu de la route et ne prit pas la peine de la garer sur le côté.

Il sortit du véhicule et interpela les deux hommes à sa façon. Il força le petit à lâcher Paula et lui dérouilla une bonne droite en pleine figure.

Surpris, l’homme tomba à terre. Le plus grand fut obligé de lâcher Betty pour aller voir son ami à terre. Le petit se releva et toisa Mike du regard.

Un moment, Betty crut qu’ils allaient riposter et frapper le médecin.

Mais ils n’en firent rien et ils déguerpirent à la vitesse d’un bolide. Elle comprit alors que ces deux hommes étaient des poules mouillées qui ne s’en prenaient qu’au sexe dit faible.

Mike se tourna vers les deux femmes.

- Ça va ?

Betty poussa un profond soupir de soulagement.

- Merci, docteur Rossi. Si vous n’étiez pas arrivé…

Il se tourna vers Paula.

- Est-ce que ça va ?

Paula ne répondit pas et baissa la tête.

- Comment avez-vous su que nous étions ici ?, demanda Betty.

- Remerciez votre babysitter. C’est elle qui me l’a dit. Venez, je vous ramène.

- Ce n’est pas nécessaire, dit Paula d’un ton froid. J’ai ma voiture.

Mike se tourna vers Paula. Il semblait en colère.

- Vous n’êtes pas en état de conduire.

- Je suis parfait… hic… parfaitement en état de… hic… conduire. Tu viens, Betty ?

Betty ne bougea pas. Elle trouvait tout simplement cette situation complètement irréaliste.

Paula voulut faire demi-tour pour aller jusqu’à sa voiture, mais Mike la retint en lui posant une main sur son bras. Il la regardait sans comprendre.

- Vous n’allez pas conduire dans votre état !

- Vous n’avez pas à me dire ce que j’ai à faire !

- Mais enfin, Paula ! C’est quoi votre problème !

- Je n’ai pas de… hic… problème.

- D’accord, vous n’avez pas de problème. Je vous retrouve totalement ivre avec Betty dans un des endroits les plus malfamés de White River. Et en plus inconsciente des dangers qui vous entoure. A part ça vous n’avez aucun problème !

Mike était visiblement très remonté contre Paula. Betty eut soudain mal au cœur.

- Nous ne sommes pas ivres, affirma Paula en lui lançant un regard de défi.

Et comme pour démontrer par A + B le non fondé de cette remarque, Betty se plia en deux et vomit ses bloody mary sur les chaussures de Mike.

 

***

 

Sutton avait vite compris qu’elle ne pouvait pas compter sur Selena pour l’aider à ranger la maison des Cord avant l’arrivée de Betty.

Elle avait donc appelé discrètement son frère Scott pour qu’il vienne, munis de grands sacs poubelles. Elle avait également soudoyé Brian pour un peu d’aide, en échange des dernières barres chocolatées qu’il restait dans son sac.

Selena, de son côté, était assise sur les escaliers menant à l’étage et regardait Sutton et son frère travailler.

De temps en temps, Scott jetait un regard bienveillant sur Selena. Cet imbécile était amoureux d’elle depuis l’école primaire.

- Je termine de ranger et je te ramène, si tu veux.

Selena haussa les épaules.

- Tu n’as même pas le permis.

- Je peux te ramener à pieds.

- Si c’est ça, je peux me ramener toute seule chez moi.

Cette conversation stérile commençait à taper sur les nerfs de Sutton.

- Bon, Scott. Concentre-toi un peu sur ce que tu fais. Il y a encore la tâche sur la moquette à enlever. Et toi, Cross, tu peux y aller. Tu n’es d’aucune aide ici.

Sutton aurait donné cher pour ne plus avoir à supporter le sourire narquois de Selena.

- Je veux être là pour le retour de Betty Cord. J’aimerais voir comment tu te débrouilles en tant que menteuse.

- Tu n’es vraiment qu’une peste !

Tandis que Scott terminait de nettoyer la tâche près du canapé, Sutton empilait les sacs poubelles dans les containers.

Tout était finalement propre lorsque la voiture de Mike Rossi débarqua dans Chesnut Street.

Sutton regarda par la fenêtre et entendit les portières des voitures claquer. Paula Dixon repartait chez elle titubant, tandis que Mike accompagnait Betty jusqu’à l’entrée. « Soutenait » était sans doute un mot plus approprié.

Ils passèrent la porte d’entrée. Le médecin lâcha Betty qui alla en titubant vers Sutton.

La babysitter écarquilla les yeux en voyant Betty évoluer comme si elle était sur un nuage.

- Est-ce que ça, Mme Cord ?

Betty ne répondit pas. Elle sortit de son sac plusieurs billets de dix dollars et les tendit à Sutton, qui se contentait de regarder l’argent sans oser le prendre.

- C’est beaucoup trop.

Betty se dodelinait comme si elle avait du mal à garder l’équilibre. Son visage était blême et elle semblait à mille lieux d’ici. Et comme elle ne disait rien et qu’elle avait toujours l’argent dans les mains, Sutton finit par les prendre.

- Merci beaucoup Mme Cord. Brian a été un ange. Il est allé se couché à huit heures trente, je lui ai lu…

Mais Sutton vit que Betty ne l’écoutait pas. En fait, elle avait déjà tourné les talons et montait à l’étage.

Sutton, Mike, Selena et Scott la regardaient monter les marches avec difficulté.

Mike se tourna alors vers Selena.

- Selena, que fais-tu ici ?

- Je pourrais vous poser la même question.

- L’histoire serait trop longue à raconter, et inintéressante aussi. Je suis surpris de te trouver ici.

Selena sourit et se dirigea vers Sutton.

- Nous avons passé une soirée formidable. Vous voulez que je vous raconte ?

Sutton blêmit. Voilà pourquoi Selena était restée ici. Cette garce allait tout déballer. Sutton imaginait déjà le sermon de sa sœur et la punition qui irait avec.

- En fait, dit Selena, cette soirée a été très enrichissante. Sutton et moi avons un devoir commun à faire pour l’école. Nous avons profité de cette soirée de tranquillité absolue pour avancer sur le projet. Scott est venu nous donner un coup de main.

Sutton se détendit lorsqu’elle vit le docteur Rossi acquiescer.

- Est-ce que tu veux que je te ramène chez toi, Selena ?

- Avec plaisir, docteur Rossi. Je n’aime pas marcher seule dans la nuit, répondit Selena en regardant Scott.

Sutton n’en croyait pas ses oreilles. Elle n’avait jamais réussi à cerner la personnalité de Selena Cross et c’était peut-être pour ça qu’elle ne s’entendait pas avec elle.

Selena était ici dans l’unique but de venir en aide à Sutton. Elle a tout fait pour lui mettre des bâtons dans les roues, mais en même temps, c’était elle qui avait réussi à chasser la bande de Jeremy et qui avait inventé le mensonge du devoir entre copines.

Selena était un paradoxe à elle seule. Et c’est ça qui gênait Sutton.

 

***

 

Paula avait la tête en feu. Elle se traîna jusqu’à sa chambre avec une seule envie : s’étendre sur le lit et dormir trois jours d’affilés.

Debout près de son lit, elle les vit encore une fois. Ses démons. Ceux qui l’empêchaient de vivre sa vie comme elle le voulait.

Eric Bullock semblait fâché.

- Paula, tu m’inquiète. Regarde dans quel état tu te mets.

Près d’Eric, Cal Fullerton haussait les épaules.

- Elle a bien le droit de s’amuser de temps en temps.

Eric fronça les sourcils.

- Tu appelles ça s’amuser, toi !

- Tu devrais te décoincer, Bullock.

- Et toi tu devrais aller au diable, c’est là qu’est ta place.

Avant d’en entendre davantage, Paula pointa son index et son majeur sur les deux fantômes comme si sa main était un revolver. Puis elle mima un coup de feu dans leur direction, avant de s’effondrer sur le lit et de s’endormir aussitôt.

 

A suivre...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Marie A 29/05/2016 11:12

Hi hi... c'est le cas de le dire *Paula se débattit de tout son soul* ^^
Y'a pas à tortiller, j'aime bien Sutton, elle a du potentiel pour faire un grand personnage.