Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

Episode 821. Si seulement ils pouvaient...

Episode 821. Si seulement ils pouvaient...

 « Un psychopathe se faisant appeler Dragon Rouge sévit. Il massacre des familles sans histoires les soirs de pleine lune. Jack Crawford et Will Graham tentent de déterminer son identité. Will a le don de se mettre dans la peau des psychopathes qu'il traque… »

Le résumé de la quatrième de couverture était alléchant. Bien installé dans son canapé moelleux, un verre de vin blanc posé sur la petite table, des bûches crépitant dans l’accueillante cheminée, Mike Rossi s’apprêtait à commencer la lecture du nouveau roman de Thomas Harris.

Il ouvrit le livre, mais le referma dès le premier paragraphe du premier chapitre terminé.

Le roman n’était pas en cause. Ce devait être un excellent thriller. Il se trouve que Mike avait beaucoup de mal à se concentrer.

Il ne cessait de penser à Paula.

Il avait osé l’embrasser la dernière fois à l’hôpital. Il en avait ressenti un immense plaisir, une joie intense et intérieure. Il savait que Paula aussi avait aimé ce baiser.

Alors pourquoi se comportait-elle aussi étrangement avec lui ? Elle était distante, évitant son regard, le fuyant à la moindre occasion.

Cette attitude le rongeait de l’intérieur.

Il n’avait pas agi à la légère avec ce baiser. Il savait parfaitement ce qu’il faisait. Il ne comprenait simplement pas la réaction de Paula.

Il ferma le livre et le posa à côté du verre de vin. Il fallait qu’il la voie. Il devait lui parler de ses sentiments et lui demander une bonne fois pour toute ce qu’elle ressentait pour lui.

Il s’empara du téléphone posé sur une petite desserte et composa le numéro de Paula, qu’il connaissait par cœur.

Les sonneries s’égrenaient, et personne ne répondait.

Mike fronça les sourcils. Paula n’était pas de garde ce weekend, il en était sûr. Peut-être était-elle chez Betty ?

Il se décida à composer le numéro des Cord.

 

***

 

Sutton avait décidé de laisser tomber la partie. Elle s’installa dans la cuisine, à l’abri des regards.

Assise sur une chaise près de la table, elle entendait les ‘convives’ rire et parler. Elle les imaginait en train de s’empiffrer de chips, posant leur doigt gras sur les meubles et le canapé.

Elle imaginait les cannettes de bières jonchant le sol du salon, les miettes de chips s’accrochant aux tapis hors de prix.

Elle s’en fichait.

Elle savait qu’elle était fichue. Betty Cord n’allait pas tarder à rentrer et elle - Sutton Hayes - serait grillée. Plus personne ne voudra d’elle comme babysitter.

Dans un sens, c’était aussi bien. Elle détestait garder des gosses. Ce qu’elle craignait le plus, c’était la réaction de sa sœur. Ellen n’allait pas laisser passer ça sans riposter. Et Sutton se voyait déjà privée pendant un bon mois de tout ce qui faisait son bonheur.

Déprimée, elle posa les paumes de ses mains sur ses joues en soupirant.

Selena entra dans la cuisine et l’observa. Elle n’avait pas quitté son air narquois.

- Tu ne t’occupes pas beaucoup de tes invités, on dirait.

Sutton n’était pas d’humeur.

- La ferme, Cross !

 - En même temps, ils n’attendent pas sur toi pour faire la fête.

- J’ai dit : la ferme !!

Selena haussa les sourcils.

- Ce n’est pas à moi qu’il faut en vouloir.

- Tu ne fais rien pour m’aider. Tu te contentes de me regarder m’enfoncer. On dirait que ça t’amuse.

- C’est le cas. Je m’amuse beaucoup.

- Alors fiche le camp de cette cuisine laisse-moi tranquille.

- Tu me reproches une situation dans laquelle toi seule tu t’es mise.

Sutton tourna précipitamment la tête vers Selena.

- Qu’est-ce que tu veux que je te dise : que tu as raison ? Oui, tu as raison ! Tu es contente ?!

Elle reprit sa posture : coudes sur la table et paume des mains sur les joues, faisant former à ses lèvres une moue significative.

- J’ai vraiment cru que Jeremy pouvait s’intéresser à moi. J’ai été naïve. En plus, ce type et complètement nul.

- Enfin quelque chose d’intelligent qui sort de ta bouche. Je commençais à désespéré.

- Et Angie !, continue Sutton en pouffant. Une sacrée pimbêche. Pas sûr qu’on arrive à lui trouver deux neurones dans son cerveau pour une bataille en duel.

Selena éclata de rire. Un rire qu’elle communiqua à Sutton. Toutes deux se mettent à s’esclaffer.

Puis Selena sortit de la pièce et alla dans le salon, bientôt rejointe par Sutton.

Selena se planta au milieu de la pièce et demanda le silence. Depuis qu’elle avait parlé devant une audience conséquente à la mairie quelques mois plus tôt, elle avait acquis une certaine contenance qui forçait les gens à l’écouter.

- Hey ! Ça vous dirait de faire un jeu ?

Sutton fronça les sourcils. Ce que Selena avait derrière la tête n’augurait rien de bon.

- Genre on éteint la lumière et on touche les lolos des filles ?, cria ce balourd de Jason.

- Non, j’ai mieux que ça, s’exclama Selena. Je vous propose de faire une course.

Les jeunes imbibés d’alcool grognèrent. Ils trouvèrent l’idée saugrenue.

Selena se déplaça vers le téléphone et saisit le combiné.

- Ce sera amusant, vous verrez. Celui qui coure le plus vite évitera de tomber sur la femme flic qui habite juste à côté, et que je ne vais pas tarder à appeler. Bonne chance à tous !

Nouveaux grognement dans l’assistance. Ils avaient compris le message. Pas besoin de leur faire un dessin. Si la sœur de Sutton débarquait ici, elle trouverait une bande de jeunes noyés d’alcool et ce serait le début de très gros ennuis pour eux.

Lentement, résolument, ils quittèrent un à un la maison, laissant quelques instants plus tard Sutton et Selena au milieu d’un salon maculé de cannettes de bières et de sachets de chips à moitié vide.

La pièce était un vrai champ de bataille, mais au moins ils étaient partis.

Le téléphone sonna. Sutton alla décrocher.

 

***

 

Mike eut la surprise de tomber sur une voix qu’il ne connaissait pas.

Une certaine Sutton Hayes se présenta comme la babysitter de Brian. Elle avait une voix éteinte. Elle semblait éreintée. Mike pensa alors qu’elle s’était assoupie et il qu’il avait dû la réveiller.

Il apprit de la bouche de la jeune fille que Paula était bien avec Betty ce soir, et qu’elles étaient au Pelicaan, à White River.

Mike se redressa.

- Vous êtes sûre qu’elles sont au Pelicaan ?

- Oui, Mme Cord me l’a confirmée tout à l’heure.

Les muscles du médecin se tendirent.

- Merci.

Il raccrocha, se leva et saisit son manteau. Pas de Thomas Harris, pas de verre de vin devant la cheminée. Il savait que le Pelicaan était un endroit peu fréquentable. Il devait aller voir de lui-même.

 

A suivre...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Marie A 24/05/2016 09:42

Mais quelle bonne idée Séléna ! Espérons que cela servira de leçon à Sutton. Quant au cas Betty-Paula et leur choix de bar, on va se taire

Mr. Peyton 27/05/2016 18:25

A sa décharge, Paula ignorait que ce bar était peu fréquentable... Maintenant, en y mettant les pieds, on peut aussi les tourner et faire demi-tour, mais bon...