Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

Episode 817. Relax

 

L’endroit était sombre. Une lumière bleutée venait caresser les visages ombrés, leur donnant un aspect lugubre.

Betty Cord était mal à l’aise depuis l’instant où elle était entrée dans cet endroit.

- Comment diable as-tu pu choisir un endroit pareil pour passer une agréable soirée ?, demanda-t-elle à Paula une fois qu’elles eurent pris place à une table, près du mur et non loin des toilettes.

Betty avait passé un bon moment à la salle de sport. Elle avait pu évacuer tout son stress et transpirer lui avait fait le plus grand bien.

Mais le décor qu’elle avait sous les yeux avait de quoi démonter le moral à la plus joyeuse personne de cette terre.

Paula Dixon haussa les épaules. Elle avait choisi d’emmener son amie à White River afin d’être sûre de ne rencontrer personne de Peyton Place. Et son choix s’était porté sur le Pelicaan, un endroit il est vrai un peu lugubre.

- On ne va pas rester longtemps. Juste le temps de prendre un verre et ensuite on ira dîner dans un resto sympa.

En voyant la mine déconfite de Betty, elle ajouta :

- Allez, relax. On est ici pour s’amuser.

- S’amuser dans un endroit pareil ?

- Prends ça comme une expérience.

Elles commandèrent deux bloody mary à la serveuse en tenue un peu trop légère.

Betty regarda autour d’elle, à la recherche d’un téléphone public. Paula devina les intentions de son amie et y mit un terme.

- Détends-toi Betty. Brian va très bien. Tu ne vas pas passer ta soirée à appeler chez toi.

- Paula, promets-moi que dans moins d’une demi-heure, on sera sorties de ce trou bleu.

Paula tourna la tête et vit deux hommes au comptoir qui les regardaient avec intensité.

- Je crois qu’on a fait une touche, dit-elle à Betty en lui faisant un clin d’œil.

- Quoi ?

- Regarde au comptoir.

Betty vit alors les deux hommes, chacun une bière devant eux. Betty s’apprêta à se lever.

- Où est-ce que tu vas ?, demanda son amie.

- Je ne vais pas rester ici, Paula. Cet endroit est…

Elle chercha un mot pour décrire l’ambiance, mais n’en trouva pas. Paula se mit à rire.

- Tu devrais voir ta tête, dit-elle. On dirait que tu as vu le diable en personne.

- M’est-avis qu’il doit traîner dans le coin.

Puis finalement, Betty se détendit et se mit à rire avec Paula. La serveuse en tenue light vint leur apporter les boissons et elles trinquèrent tout en riant.

- Toi alors, tu as vraiment de drôles d’idées, tu sais !, s’exclama Betty.

- Pour tout te dire, je ne savais que le Pelicaan était un endroit un peu… spécial.

Elles rirent de nouveau.

- Si Steven me voyait en ce moment…, lâcha Betty.

Et soudain, sa bonne humeur disparut. Elle plongea le regard dans le rouge du bloody mary. Pensez à Steven, parler de Steven… ça lui faisait toujours mal.

- Tu as de ses nouvelles ?, demanda Paula.

- Oui, il téléphone une fois tous les deux jours. Mais la discussion est brève. Nous n’avons pas grand-chose à nous dire. Steven apelle surtout pour Brian.

- Je connais Steven, et je te connais. Les choses vont s’arranger. Il faut juste du temps. Tu ne dois pas t’en faire.

- Je ne dois pas m’en faire ? Facile à dire.

Elle fit un signe de tête à Paula pour qu’elle regarde dans la direction des deux hommes qui les observaient en souriant.

- On termine nos verres et on s’en va, dit Paula.

Puis elle fit un clin d’œil à Betty.

- Quoique… Ils ont l’air plutôt mignon, tu ne trouves pas ?

Betty rougit.

- Paula !!, s’exclama-t-elle.

- Je plaisante, Betty. Relax.

Elles rirent de nouveau. Puis elles dégustèrent leur boisson dans le silence. Chacune réfléchissait de son côté. Puis Betty leva la tête vers elle.

- Paula, dit-elle avec une voix grave. Est-ce que tu es heureuse ?

Paula haussa les sourcils, très surprise par cette question.

- Pourquoi me poses-tu cette question ?

- Parfois, j’ai l’impression que tu n’es pas heureuse.

- Et qu’est-ce qui te faire dire ça, docteur ?

- Pourquoi ne réponds-tu pas à ma question ? Est-ce que tu es heureuse ?

Paula baisse la tête.

- Je… je n’en sais rien. Je me sens malheureuse parfois. Mais j’ignore pourquoi.

- Il doit y avoir une raison.

- Non. Enfin, je veux dire, j’ai un emploi que j’adore, une maison magnifique, une amie formidable… J’ai tout pour être heureuse. Et je me sens malheureuse. Comme si… comme s’il manquait quelque chose à ma vie.

- Ou quelqu’un ! Le docteur Rossi, par exemple...

- Quoi ?

- C’est le docteur Rossi qui manque à ta vie.

- Betty, arrête de dire n’importe quoi.

- Alors arrête d’être malheureuse. Ecoute, Paula. Je ne comprends pas ce qui se passe entre toi et Mike.

- Il ne se passe rien.

- Justement, il devrait se passer quelque chose. Mike est un homme libre maintenant qu’il a divorcé d’avec Marsha. Vous étiez tellement proches tous les deux avant.

- Oui, justement. C’était avant. Aujourd’hui, nous ne sommes plus aussi proches.

Betty secoua la tête en regardant son amie.

- Il y a quelque chose d’autre là-dessous, Paula. Le fait que tu bloques tes sentiments, ce n’est pas normal. Il y a quelque chose que tu ne me dis pas.

Paula soupira.

- Ce soir, nous sortons entre filles. J’ai envie de faire la fête. Alors on ne parle pas ni de Mike Rossi, ni de Steven. D’accord ?

- Ca me va, répondit Betty.

Paula désigna leurs verres maintenant vides.

- On remet ça ?

 

A suivre...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie A 10/05/2016 14:34

On va faire notre vieille fille et dire qu'un salon de thé aurait eu une meilleure fréquentation. Ces deux messieurs ne disent rien qui vaille ! Surtout que les compagnons de Paula ne seront pas d'une grande utilité, si les choses tournent mal (ce qui connaissant notre cher auteur, ne saurait manquer d'arriver) !

Mr. Peyton 10/05/2016 14:43

Comment... comment...? L'auteur faire mal tourner les choses à Peyton Place ? Mais non voyons, ce sont les habitants eux-mêmes qui ont l'art de se mettre dans des situations explosives ;-)