Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

Episode 814. Un bon négociateur

Episode 814. Un bon négociateur

Il était pile seize heures lorsque Sutton sonna à la porte des Cord. Elle remit en place un pli de sa robe blanche à fleurs bleu qu’elle avait choisi spécialement pour plaire à Jeremy. Pas trop voyante, juste ce qu’il faut pour suggérer ses formes généreuses. C’était parfait.

Restait maintenant à se coltiner ce monstre de Brian Cord. Ce sera la partie la plus déplaisante de cette soirée.

Elle se composa un sourire tandis que Betty Cord lui ouvrit la porte et la fit entrer.

- Je te remercie d’être venue plus tôt, Sutton. Paula souhaite qu’on passe à la salle de sport avant d’aller dîner. Ca ne te dérange pas ?

Bien sûr que ça la dérangeait.

- Pas du tout, Madame Cord. Au contraire.

Brian était vautré sur le canapé, occupé à regarder le dessin animé Spiderman. Sutton traversa la pièce et alla lui pincer amicalement la joue. Brian eut un mouvement de recul à son contact. Ce qui n’empêcha pas Sutton de garder un sourire figé.

- On va bien s’entendre, Brian et moi. J’ai préparé des jeux. On va bien s’amuser.

Betty soupira.

- Je ne sais pas, Sutton. Il est possible que je revienne tout de suite après notre séance de sport.

Le sang de Sutton ne fit qu’un tour. Si Betty Cord revenait avant le début de la soirée, elle pourra dire adieu à son tête-à-tête avec Jeremy.

Son cerveau se mit en mode turbine. Il fallait qu’elle trouve quelque chose pour empêcher Betty de revenir plus tôt.

Et elle trouva rapidement une parade. Elle se composa un visage triste, fit la moue et baissa les yeux.

- Vous ne me croyez pas capable de m’occuper de Brian, n’est-ce pas ?

Betty secoua vigoureusement la tête.

- Vous aussi, vous pensez que je ne suis qu’une fille sans cervelle, incapable de faire quelque chose de bien de sa vie, continua Sutton.

Betty leva la main pour la faire taire.

- Non voyons, ce n’est pas ça.

- Ce n’est pas grave, vous savez. J’ai l’habitude.

- Sutton, tu n’y es pas. J’ai confiance en toi. Ce qu’il y a, c’est que je ne sais pas si j’ai vraiment envie de passer toute la soirée dehors.

- Madame Cord, vous avez besoin de vous amuser. Comme tout le monde. Vous avez le droit de prendre du bon temps et de vous relaxer avec votre amie. Croyez-moi, c’est une bonne thérapie.

- Je ne sais pas… Une séance de sport me fera du bien, mais pour aller boire un verre avec une copine, j’ai passé l’âge.

- Il n’y a pas d’âge pour ça, Madame Cord. Sortez et faites-vous du bien.

Finalement, Betty capitula.

- D’accord.

Elle attrapa son sac de sport qui se trouvait au pied des escaliers.

- Je suis à la salle de sport du Peyton Professional jusqu’à dix-neuf heures. Si jamais tu as un souci, tu peux téléphoner là-bas. Ensuite, je serai… finalement, j’ignore où Paula veut m’emmener. Je te passerai un coup de fil depuis là-bas. J’ai préparé des lasagnes. Elles sont dans le réfrigérateur. Tu les sors un quart d’heure avant et tu les réchauffe au four un autre quart d’heure. Brian doit être au lit à vingt-heures trente. Et si jamais…

- Madame Cord, tout va bien se passer. N’ayez crainte. J’ai la situation bien en main. Et au cas où, n’oubliez pas qu’on a une policière qui habite juste à côté et qui se trouve être ma sœur. Vous n’avez donc rien à craindre.

Betty lui sourit.

- Je sais que je peux te faire confiance.

Elle embrassa rapidement un Brian toujours hypnotisé par son dessin animé, avant de partir, au grand soulagement de Sutton.

Sutton alla s’asseoir sur le canapé. Elle saisit la télécommande et changea de chaîne. L’image de deux filles parlant dans un talk-show se substitua à celle de Spiderman.

Brian tourna un regard étonné vers Sutton. Puis il lui prit la télécommande des mains et zappa. A l’écran, Spiderman sauvait une femme des griffes d’un méchant.

- Qu’est-ce que tu fais ?, lui demanda Sutton soudain contrariée.

- Je veux voir Spiderman.

Sutton reprit la télécommande et remit de nouveau son émission sur l’écran.

- C’est l’émission « Gossip », je n’en rate pas une.

- Et moi je ne rate pas un épisode de Spiderman, affirma le jeune garçon d’une voix forte.

Il arracha la télécommande des mains de sa baby-sitter et reprit le dessin animé.

Avec un haussement de sourcil impatient, Sutton changea une énième fois de chaîne.

- C’est très bien. C’est deux filles qui parlent de mode. Elles donnent des conseils de maquillage.

- Je me fiche de la mode, moi ! Je veux Spiderman !

- Tu n’as pas de devoirs à faire ?

- Je les ai faits en début d’après-midi.

- Et je suis sensée te croire ?

- Tu demanderas à maman quand elle reviendra.

Sutton capitula dans un soupir. Inutile de contrarier davantage le fils Cord. Il risquerait de se plaindre à sa mère et cette histoire parviendrait aux oreilles d’Ellen. Elle poussa un profond soupir d’ennui en voyant défiler les images d’un Peter Parker passant d’immeubles en immeubles.

Elle saisit son sac à main et en sortit un paquet de barres chocolatées. Attiré par le bruit du paquet, Brian la regarda déchirer le papier d’une barre et la manger.

Sutton, qui sentait le regard pesant de Brian sur elle, se tourna vers lui et haussa les sourcils.

- Quoi ?

- Il y a peut-être un moyen de s’arranger.

- De quoi tu parles ?

- Tu peux voir ton émission, si tu veux.

Sutton regarda son paquet de friandises et comprit.

- En échange d’une barre chocolatée, c’est ça ?

Non, finalement Sutton n’avait pas tout compris, car Brian secoua la tête énergiquement.

- Quatre !

- Quatre barres ! Et puis quoi encore ! Je vois déjà le tableau. Tu vas attraper une indigestion, et je vais me faire sermonner par ta mère pour t’avoir donnés ces cochonneries.

- Quatre barres, je monte dans ma chambre et je redescends pour le dîner. Quatre barres, et tu m’as plus dans les pattes jusqu’à dix-neuf heures.

L’aplomb de Brian avait de quoi surprendre Sutton. Elle fronça les sourcils.

- Trois.

- Quatre ou rien.

Sutton soupira. Après tout, « Gossip » était une émission géniale et toutes les filles allaient en parler à l’école lundi. Elle n’avait pas envie de rester en retrait des discussions de début de semaine.

Elle sortit donc quatre barres et les tendit à Brian.

- Essaie de ne pas tout manger maintenant.

Brian saisit les barres et sauta hors du canapé.

- T’inquiète pas pour moi.

Puis il fila dans sa chambre, comme il l’avait promis, laissant Sutton regarder son émission préférée.

A suivre...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Marie A 30/04/2016 09:41

Voilà pourquoi on n'a jamais eu recours à des baby-sitters :-D

Mr. Peyton 30/04/2016 10:08

J'espère quand même que les baby-sitters ne sont pas toutes comme Sutton ;-)