Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

Episode 803 - Dans la cour de l'école

Episode 803 - Dans la cour de l'école

 

C’était l’heure de la récréation. Brian Cord avait attendu cela avec impatience. Cela faisait deux heures qu’il passait à rêvasser de ce moment.

Il laissa ses compagnons sur le terrain de jeux et alla s’installer sur la murette qui délimitait l’école du trottoir.

Il sortit de son sac son trésor à lui. Un sandwich emballé et préparé par Maman. C’était son préféré : thon et mayonnaise.

Il ne l’avait pas mis au frais comme Maman lui avait dit de le faire. Il y avait un réfrigérateur dans la salle des instituteurs. Mais il préférait lorsque la mayonnaise n’était pas froide, elle avait un goût encore plus onctueux.

Il déballa son sandwich. Le papier avait laissé de grosses tâches de graisse.

Avec bonheur, il mordit dans le trésor en fermant les yeux.

Christopher et Clay laissèrent tomber le ballon avec lequel ils jouaient pour aller vers Brian.

Christopher pouffa devant lui :

- Brian Cord est un goinfre ! Brian Cord est un goinfre !, lança-t-il en chantonnant.

Brian se contenta d’hausser les épaules. Peu importe ce qu’ils disent, ce que tout le monde dit. Il ne se préoccupe pas d’eux. La seule chose dont il se préoccupe, c’est ce délicieux sandwich qu’il a dans la main.

Mais les deux garçons ne lâchèrent pas leur proie.

- S’il continue à manger comme ça, il va devenir aussi gros qu’une baleine, dit Clay en s’esclaffant.

Les garçons se mettent à rire devant Brian.

Brian les connaissait suffisamment pour savoir qu’ils allaient vite se lasser s’il ne leur répondait pas.

Il n’avait pas tort. Clay et Christopher furent appelé par un autre camarade pour continuer le jeu de la balle au camp et fichèrent la paix à Brian.

Il venait de finir son sandwich et alla consciencieusement mettre le sachet vide et graisseux dans la poubelle.

Puis il retourna sur la murette et soupira.

Il avait encore faim…

Ou plutôt envie de manger…

Il vit alors Harry Hayes assis seul sur un banc, de l’autre côté de la cour. Harry avait sur lui un paquet de gâteaux. Voilà qui ferait l’affaire.

Brian alla le voir.

- Tu me donnes tes gâteaux ?, demanda-t-il sans ambages.

Harry fit non de la tête. Le garçon était timide et ne répondait que quand il y était obligé. Sinon, il hochait ou secouait la tête pour répondre aux questions.

Brian si fit plus menaçant :

- Donne-moi tes gâteaux !

C’était un ordre, cette fois. Mais Harry ne se laissa pas démonter pour autant.

- Pourquoi je te les donnerais ? Ils sont à moi.

- Tu les manges pas, de toute façon.

- C’est pas une raison pour que je te les donne.

- Tu me dois un sac de billes, oublie pas. Alors tu me donnes tes gâteaux et on est quitte.

- Je te donnerais pas mes gâteaux, insista Harry.

Brian ne l’entendait pas de cette oreille. Harry ne voulait pas lui donner ses gâteaux, qu’à cela ne tienne ! Il allait tout simplement les lui prendre. Il tenta de saisir de force le paquet, mais Harry était plus prompt en reflex et retira le paquet avant que Brian ne puisse le toucher. Cependant, Brian ne compta pas abandonner.

L’institutrice était occupée à lacer la chaussure d’un gamin de l’autre côté de la cour et ne vit pas les deux garçons se chamailler.

Brian finit par avoir le dessus sur Harry et attrapa le paquet, sauf que Harry ne le lâcha pas. Il savait que s’il perdait son paquet de gâteaux, il n’en aurait plus pour le goûter de l’après-midi.

- Laisse ça tranquille !, cria-t-il.

- Donne-le moi !, insista Brian.

Chacun des deux garçons tirait sur un bout du paquet. A l’intérieur, les gâteaux devaient se trouver dans un drôle d’état. Soudain, Brian capitula. Il lâcha le paquet, sauf qu’Harry ne vit pas venir cette manœuvre et perdit l’équilibre. Sa tête heurta lourdement le mur de l’école. Il s’affala par terre et perdit connaissance.

Brian regarda son camarade gisant sur le sol, sans comprendre vraiment ce qui venait de se passer. 

 

A suivre...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Marie A 07/04/2016 18:26

C'était une bonne réaction, de ne pas réagir aux insultes... par contre les biscuits...

Mr. Peyton 09/04/2016 11:09

Un vrai problème, n'est-ce pas ? ;-) Quand Betty s'en rendra-t-elle compte ??