Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

Episode 792 - La désillusion de Selena

Le Central Store

Le Central Store

 

A midi trente, Selena Cross prit son travail au Central Store. Elle avait avalé un rapide sandwich avant de s’atteler à sa tâche principale du jour : remplir des bons de commande. Elle devait aussi s’occuper des clients.

Pour l’instant, le calme régnait dans le magasin. En remplissant un bon de commande pour du café, Selena se rappela que son petit frère Joey avait fait un accroc à son blouson. Elle allait devoir le recoudre. Mais quand ?

Selena jonglait entre le Central Store, ses études, l’éducation de son frère. Et ce n’est pas Nellie, sa mère, qui pouvait l’aider. Elle faisait des ménages et revenait très souvent tard le soir.

Parfois, elle enviait son amie Colleen, qui n’avait rien d’autre à faire que travaillait à l’école et s’occuper d’elle.

Justement, Colleen franchit la porte du Central Store, provoquant le petit tintement de cloche annonçant l’arrivée d’un client.

Selena jeta un bref regard vers son amie avant de retourner à ses bons de commande.

- Tu n’es pas à la cantine ?

Colleen posa ses coudes sur le comptoir du magasin.

- On avait droit à des petits pois accompagnés d’une viande quelconque. J’aurais été obligée de rajouter une tonne de ketchup pour y trouver un semblant de goût. Merci beaucoup ! J’ai préféré un de ces sandwiches dont Maggie Carson a le secret.

Selena se dirigea vers le réfrigérateur où étaient alignés des sandwiches emballés dans du papier.

- Jambon beurre, poulet grillé ou thon ?

- Thon s’il te plaît.

Selena lui apporta le sandwich et Colleen lui donna un billet d’un dollar. Selena encaissa tandis que Colleen déballa son sandwich sur le comptoir. Selena la regarda faire en fronçant les sourcils.

- On n’a pas le droit de consommer sur place, Colleen. Combien de fois je te l’ai dit ?

Colleen haussa les épaules.

- Qu’est-ce que ça fait ? Maggie Carson n’est pas là de toute façon.

- Ce n’est pas une raison ! Je n’ai pas envie de perdre mon job parce que tu as décidé de manger un sandwich au magasin alors que ce n’est pas autorisé.

Colleen remballa son sandwich et le posa sur le comptoir.

- D’accord. Dis-moi ce qui ne va pas.

- Tout va bien, dit Selena d’une voix peu convaincante.

- Sel, je te connais et je sais très bien quand quelque chose ne va pas. Tu es irritable comme c’est pas possible en ce moment, que ce soit à l’école ou à l’extérieur. J’en conclu que quelque chose ne va pas.

Embêtée, Selena regarda la porte d’entrée du magasin, comme pour y trouver une échappatoire.

- Non, il n’y a pas de client à l’horizon, commenta Colleen. Et de mon côté, j’ai tout mon temps pour t’écouter.

Selena soupira, referma son carnet de bons de commande, déballa le sandwich de son amie et en déchira un petit morceau qu’elle mangea.

- Tu as raison. Il y a quelque chose qui me tracasse. Mais c’est trois fois rien.

- Si c’est trois fois rien, alors pourquoi ça te tracasse ?

Après tout, pourquoi ne pas tout dire à Colleen. C’était sa meilleure amie et elles n’avaient pas de secret entre elles.

- Il y a environ un mois de ça, j’ai donné quelque chose à ton frère.

- A James ?

Selena fit oui de la tête.

- Un roman… Mon roman.

Colleen écarquilla les yeux de surprise.

- Attends… Tu es en train de me dire que tu as écrit un roman ?

- Pas grand-chose, juste quelques pages. Enfin, trois cent cinquante pour être plus précise.

- Et tu l’as fait lire à James ?

- Oui. Et c’est bien là le problème. Je n’aurais jamais dû lui faire lire ce texte.

- Pourquoi ?

- Parce qu’il est très mauvais, voilà pourquoi !

Colleen avala un morceau de sandwich.

- Selena, j’ai dû mal à croire que ton livre soit mauvais. Tu as toujours les meilleures notes en dissertation. Tu es douée pour l’écriture.

- Tellement douée que James n’a pas donné signe de vie depuis qu’il a pris mon roman. J’ai honte… il a dû le trouver tellement mauvais qu’il m’évite parce qu’il a peur de me le dire.

- Il ne l’a peut-être tout simplement pas encore lu. Je sais qu’il est très occupé en ce moment. En plus, il se cherche un appartement depuis que Jack l’a mis à porte.

Selena haussa les épaules.

- Je préfère qu’il me le dise franchement, s’il n’a pas aimé. Je ne lui en voudrais pas.

- Sel…

Selena ne laissa pas parler son amie et poursuivit en se lamentant.

- Qu’est-ce que je vais faire de ma vie, Colleen ! L’écriture est ma seule véritable passion. Et je sais maintenant que je ne deviendrais jamais écrivain.

Colleen secoua la tête.

- Tu n’as pas écouté un mot de ce que je viens de te dire.

La porte d’entrée s’ouvrit et la petite sonnette retentit. Colleen se tourna dans cette direction et soupira.

- On non ! C’est Sutton Hayes.

Sutton se dirigea vers les deux filles.

- Qu’est-ce que tu viens faire ici ?, demanda Colleen d’un ton peu amène.

- J’ai séché la cantine. Des petits pois avec leur viande qui ne ressemble pas à de la viande, merci beaucoup ! J’avais pas envie de badigeonner le plat de mayonnaise pour lui donner un semblant de goût !... Et vous ?

Selena leva les yeux au ciel.

- Je travaille ici, je te rappelle.

- Cette chère Selena, toujours aussi sympathique.

- Qu’est-ce que tu veux ?

Sutton posa ses coudes sur le comptoir et plaqua ses joues contre les paumes de ses mains en prenant un air rêveur.

- Jeremy Sumner… Mais je crois que ça ne va pas être possible. Cette garce de Cybill Fensberg a déjà mis la main dessus.

Colleen secoua la tête.

- Tu parles de Jeremy comme d’une marchandise. Pas étonnant qu’il ne s’intéresse pas à toi.

Sutton remarqua le sandwich sur le comptoir. Sans demander la permission, elle en déchira un morceau et le mangea. Puis elle regarda Selena qui était occupée à compter le nombre de marchandises restantes dans une vitrine.

- Eh Cross, ça me fait penser à une chose. Je ne t’ai jamais vu fricoter avec un garçon du lycée.

Deux clientes entrèrent dans le magasin en se dirigeant vers les rayons. Selena termina de compter sa marchandise et se tourna vers Sutton.

- Les garçons du lycée sont tous immatures et stupides. Le genre de garçons parfait pour toi.

- Touchée… Tu as toujours été très calée en répartie. Mais pour le coup, tu as raison. Les garçons du lycée sont tous immatures.

- Même Paul ?, demanda Colleen en faisant un clin d’œil.

- Surtout Paul !, s’écria Selena.

Sutton se pencha vers Colleen.

- Mais regardez-moi notre petite Colleen Peyton. Elle ne serait pas amoureuse de Paul Irving, par hasard ?

Colleen rougit.

- Pas du tout !

De nouveau la porte s’ouvrit et Scott Hayes entra. Selena soupira.

- C’est la journée portes ouvertes aujourd’hui ?

Scott arriva près du comptoir.

- Salut Selena. Est-ce que Maggie Carson est ici ?

- Non, pourquoi crois-tu que je travaille ici pendant l’heure du déjeuner ?

Scott haussa les épaules.

- Pour te faire de l’argent, je suppose.

- Parce que Mme Carson va déjeuner, justement. Et je la remplace pendant ce temps. Elle doit revenir à quatorze heures. Et puis qu’est-ce que tu lui veux à Mme Carson, d’abord ?

- Savoir si elle embauche. J’ai besoin d’un job et je sais qu’elle fait parfois appel à des étudiants pour mettre les marchandises en rayon.

- Elle vient d’embaucher Jeremy Sumner pour monter les marchandises de la réserve au rayon.

De nouveau, Sutton mit les deux coudes sur le comptoir et posa son visage sur ses deux mains, avec le même air rêveur que tout à l’heure.

- Il monte et descend… ça muscle le fessier. Pas étonnant qu’il ait des fesses d’enfer.

Selena préféra ne pas répondre et s’adressa à Scott.

- Essaie de venir ce soir après l’école pour lui parler, mais ça m’étonnerait qu’elle ait besoin de quelqu’un en ce moment.

- Dommage, j’ai vraiment besoin d’un job.

- Pourquoi ?, demanda Selena.

Scott regarda Selena et ne sut pas quoi répondre. Il haussa les épaules.

- J’en ai besoin, c’est tout !

- Tu devrais leur dire, Scott.

Scott regarda Sutton comme si elle venait de dire une énormité. Sutton reprit :

- Mon frère a dans l’idée de s’acheter une mobylette.

Scott parut soulagé.

- Oui… une mobylette, c’est ça.

Sutton se permit de rajouter, juste pour s’amuser :

- Rien à voir avec toi, Cross. Toi tu es obligée de travailler pour vivre. Nous les Hayes, c’est juste pour se payer des extras.

Mais Selena n’était vraiment pas d’humeur à écouter les sornettes de Sutton.

- J’aurais aimé continuer à bavarder avec toi, Sutton. Mais ici ce n’est pas un salon de thé. Alors vous feriez mieux de tous déguerpir d’ici avant que je ne vous jette à la porte. 

 

A suivre..

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Marie A 13/02/2016 10:03

Hourrahhh ça marche ! Miracle

Mr. Peyton 18/02/2016 19:27

Je crois que la mère de Sutton a trouvé le nom de sa fille dans un roman de Sara Shepard, "The lying game". Sauf qu'il ne faut pas faire attention à la faille spatio temporelle car le roman a paru une quarantaine d'année après sa naissance :-))

Marie A 17/02/2016 17:32

En fait non, y'a juste la première phrase qui a passé ! J'enrage :@ ça doit être une histoire d'adresse IP...
Je disais donc que ça fait de la peine de voir tous ces petits jeunes essayer de s'en sortir comme ils peuvent. Même Sutton (on se demande bien où ses parents on été chercher ce nom à coucher dehors) est attendrissante.
Allez Séléna, il ne faut pas trop te faire de soucis, James a certainement fait bien plus que lire ton manuscrit :-)

Mr. Peyton 13/02/2016 16:31

Quel plaisir de te retrouver ! :-)