Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

Episode 790 - Une nouvelle organisation

Chez les Hayes

Chez les Hayes

 

Se lever. Fait

Plaquer ses cheveux sur son crâne, faire le chignon sur la nuque. Fait

S’assurer que le lit de sa mère est vide. Fait

Repasser son uniforme de la police. Fait

Sortir les œufs, le lard, préparer le bacon. Fait

Disposer le jus d’orange dans les verres. Fait

Préparer le chocolat chaud pour Harry. Fait

Ellen Hayes put enfin s’asseoir en attendant l’arrivée des monstres. Elle souffla en se passant une main sur le front. Puis elle se redressa rapidement.

Le café. Pas fait.

Elle avait oublié de faire le café !

Elle se leva en ayant déjà l’impression d’avoir travaillé une demi-journée.

Elle préparait le café quand Sutton déboula du premier étage. Tel un rocket, elle fonça droit vers le réfrigérateur, s’empara d’une bouteille de jus d’orange et but au goulot.

Ellen la regarda faire, stupéfaite.

- Sutton ! Qu’est-ce que tu fais ?

La collégienne de quinze ans haussa les épaules, d’un air désabusé.

- Je bois.

- Je suis en train de préparer le petit déj’. En plus, tu viens d’entamer la bouteille prévue pour demain.

- Pas le temps pour le petit déj’, sœurette. Je suis en retard pour le lycée.

- Depuis quand te soucies-tu d’être à l’heure au lycée ?

Sutton sourit, l’air malicieux.

- Depuis que Jeremy Sumner ne sort plus avec cette folle d’Angela Lisback. Il est libre maintenant. Mais plus pour longtemps. Faut que je saute sur l’occasion avant que Cybill Fensberg ne jette son dévolu et sur ses jolies petites fesses.

Scott Hayes, un grand gaillard de 17 ans, entra dans la cuisine et attrapa au vol la conversation.

- On parle de fesses ?

Il alla embrasser Ellen rapidement, puis tenta de prendre un toast avant qu’Ellen ne lui tape sur la main afin de lui rappeler qu’il faut manger à table.

- Les fesses de Jeremy Sumner. De quoi vous mettre en appétit.

Scott saisit les assiettes et les couverts sur le comptoir et les disposa sur la table de la cuisine en faisant la grimace.

- Très peu pour moi, merci. En revanche, celles de Jennifer Mattson…

Ellen coupa court à la conversation.

- Vous avez fini de parler de fesses, vous deux ? Sutton, j’ai besoin de toi pour le ménage en fin de journée.

- J’ai fait le ménage la semaine dernière, protesta Sutton

- Nous venons de pénétrer dans une faille spatio-temporelle ou bien tu confonds la semaine dernière avec l’été dernier, ironisa Scott.

- Ca suffit vous deux !, riposta Ellen.

Sutton saisit son sac.

- Faut que j’y aille.

Ellen n’était pas du même avis.

- Tu restes ici, je t’ai dit !

Les fesses de Jeremy Sumner peuvent attendre. Il faut qu’on parle de Maman.

Un silence gêné suivit. Il dura quelques secondes, mais Ellen eut l’impression qu’il durait des heures, avant que Sutton ne hausse les épaules :

- Y’a rien à en dire. Elle s’est barrée, voilà tout.

- Et ça prête à conséquence.

- Elle reviendra, dit Scott, confiant.

Sutton protesta :

- J’espère que non.

Ellen était choquée.

- Sutton !

- C’est vrai, quoi ! Marisa est une femme instable. Elle l’a toujours été. Je dois tenir ça d’elle d’ailleurs.

Scott étala les œufs sur son assiette.

- Ça ne te fait rien de savoir Maman partie ?

- Si tu veux tout savoir : non. Et puis, comme tu l’as dit, elle reviendra. Dès qu’elle aura pris conscience qu’elle s’est faite avoir et que son histoire de producteur hollywoodien, c’était du vent. Mais connaissant maman, lorsqu’il s’agit de prendre conscience de quelque chose, ça peut prendre pas mal de temps.

Ellen soupira. Sa jeune sœur avait toujours été difficile. C’était une rebelle qui n’en faisait qu’à sa tête. Elle allait devoir la recadrer.  Elle dit :

- Toujours est-il qu’il va falloir s’organiser. D’abord, j’ai dit à Harry hier soir que maman est partie en vacances. Ce qui soit-dit en passant n’est pas tout à fait faux. Je compte sur vous pour ne pas lui dire la vérité.

Sutton soupira.

- Pauvre petit garçon. 10 ans à peine. Dans quinze ans, il va faire le bonheur du porte-monnaie d’un psy à la petite semaine.

Scott se tourna vers Sutton en fronçant les sourcils.

- En parlant de psy… c’est quand ton prochain rendez-vous ?

Pour toute réponse, Sutton lui tira la langue.

- J’ai pensé aussi à un truc, dit Ellen. Il ne faut pas que Mme Cord soit au courant du départ de Maman.

- Pourquoi ?, demanda Scott entre deux bouchée de bacon.

Sutton avança vers son frère.

- A ton avis ? Si Betty Cord apprend que Marisa est partie et qu’il n’y a plus qu’une source de revenus à la maison pour payer le loyer, elle risque de tirer la tronche. Et nous de faire nos bagages pour aller vivre dans un petit appart de trois mètres sur quatre.

Elle se tourna vers sa grande sœur et demanda :

- J’ai bien résumé la situation ?

- J’ai réfléchi et avec mon seul salaire, je ne suis pas sûre d’arriver à payer le loyer en plus des charges. Il va falloir se serrer la ceinture.

- Je peux trouver du travail. J’irais faire le tour des boutiques et des entreprises en sortant de l’école.

Ellen sourit. Scott a toujours été quelqu’un de volontaire, au contraire de Sutton. Ellen savait qu’il lui sera d’une grande aide.

- Super, je savais que je pouvais compter sur toi, dit-elle.

Elle alla l’embrasser.

Scott et Ellen regardèrent alors Sutton avec insistance, attendant qu’elle se porte aussi volontaire. Mais Sutton ne remarqua rien si ce n’est que ses ongles avaient besoin d’un bon coup de lime. Elle leva finalement la tête vers eux.

- Quoi ?

Elle fit une pause, puis devina où voulait en venir son frère et sa sœur.

- Non. Moi ça ne va pas être possible, dit-elle.

- Et pourquoi ?, demanda Ellen.

- J’ai… d’autres choses à faire.

- Comme d’aller mater les fesses de Jeremy Sumner, tacla Scott.

Devant le regard insistant d’Ellen, Sutton finit par capituler.

- Bon, d’accord… je veux bien essayer le baby-sitting.

Une victoire pour Ellen.

- Super, dit-elle. Alors entraine-toi et vas réveiller ton petit frère. Et n’oubliez pas : pas à mot à quiconque sur le départ de maman. 

 

A suivre...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Marie A 17/02/2016 17:45

Que dire ? Bien grande responsabilité que prend là Ellen ! Gérer deux ados alors qu'elle en est encore presque une...

Mr. Peyton 18/02/2016 19:20

Pas facile, en effet. Surtout que la soeur ado n'est pas facile à vivre :-(

Thierry 09/02/2016 15:16

Bonjour, ça fait déjà quelques mois que je lis votre feuilleton et je dois dire que je me suis attaché aux personnages. Ils sont drôles, dramatiques, et parfois dramatiquement drôles. Bravo pour tant d'ingéniosité et d'imagination.
Et la nouvelle famille promet déjà d'excellents moments. Encore bravo !

Mr. Peyton 12/02/2016 14:07

Eh bien merci pour tous ces compliments ! Ca fait vraiment plaisir :-)
En espérant que cette nouvelle famille tienne ses promesses dans l'avenir.
Merci pour votre fidélité !