Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

Episode 769. Le repas va refroidir

Steven est venu voir Brian à la maison. J’ai peur que les problèmes qu’il traverse avec Betty ne sont pas prêts de s’arranger.

Episode 769. Le repas va refroidir
HOPITAL DE PEYTON PLACE - ZONE DE RECEPTION
Paula Dixon est assise derrière le comptoir tandis qu’Ashley Pozzi arrive muni d’un carton qu’elle tient à bout de bras, comme s’il était sale. Avec une moue significative, elle dépose le carton blanc sur le comptoir, provoquant la curiosité de Paula.
 
PAULA
Qu’est-ce que c’est ?
 
ASHLEY
Ça vient du dispensaire. Une vieille dame de Grave Street qui a cuisiné des beignets pour nous remercier de les soigner gratuitement.
 
PAULA (Ironique, elle sourit)
Tu commences à te faire des amis, c’est bien. Tu t’intègres.
 
ASHLEY (Elle fait la grimace)
Très drôle.
 
Paula ouvre le carton et une bonne odeur de beignets aux pommes la fait sourire.
 
PAULA
Ils ont l’air délicieux.
 
Paula s’apprête à en prendre un lorsqu’Ashley se rue sur elle et referme le carton.
 
ASHLEY
Paula, tu n’es pas sérieuse ! Tu ne vas pas manger ces… ces trucs. Ces gens ne sont pas propres. Si ça se trouve, la vieille dame qui les a faits ne s’est peut-être même pas lavée les mains.
 
PAULA
Ashley, tu exagères.
 
ASHLEY
Et qui te dit qu’elle n’a pas utilisé de l’huile de vidange pour y tremper sa pâte ! Ces gens sont capables de tout !
 
PAULA
Là, tu deviens désagréable.
 
ASHLEY (Elle hausse les épaules)
Oh, après tout… si tu veux t’empoisonner, libre à toi.
 
PAULA
Ce n’est pas parce que ces gens vivent dans la misère qu’ils ne sont pas propres. Je connais des gens qui vivent dans de belles maisons et qui ne prennent une douche qu’une fois par semaine.
 
ASHLEY
Là, c’est toi qui exagères.
 
PAULA
Pas du tout. Tu as des préjugés sur les personnes qui habitent Grave Street, voilà tout.
 
ASHLEY
Va les soigner, demandes-leur d’enlever leur veste et leur chemise et après, on en reparlera. Tu verras que mes préjugés sont fondés. Je te laisse volontiers ma place.
 
Le docteur Michael Rossi sort de son bureau et parvient à la réception. Aussitôt, Ashley change d’attitude et la maussade infirmière se transforme en infirmière souriante.
 
ASHLEY
Bonjour, docteur Rossi.
 
MIKE
Bonjour Ashley.
(Il se tourne vers Paula pour la saluer)
Paula…
 
PAULA
Docteur.
 
Mike hume l’odeur qui s’échappe du carton.
 
MIKE
Ca sent bon. Qu’est-ce que c’est ?
 
ASHLEY
Des beignets aux pommes. Mme Carler, de Grave Street. Une dame charmante. Elle voulait me remercier de m’occuper d’eux.
 
Paula regarde Ashley de travers, n’en croyant pas ses oreilles.
 
MIKE
Je peux ?...
 
ASHLEY
Allez-y. Moi, je n’y goûte pas, je fais attention à ma ligne.
 
MIKE
Ashley, vous avez une taille de guêpe.
 
Ashley glousse de plaisir devant le compliment.
 
PAULA
Tu es sûre que c’est pour garder une taille de guêpe que tu ne manges pas ces délicieux beignets ?
 
ASHLEY (Elle foudroie Paula du regard)
Bien sûr.
 
PAULA
Ce n’est pas ce que j’ai cru comprendre.
 
Mike mange un morceau du beignet.
 
MIKE
Excellent. Sucre et graisse, c’était ce dont j’avais besoin.
 
ASHLEY
Je suis contente que cela vous plaise, docteur.
 
PAULA
Ashley, les patients vont devoir prendre leurs constantes eux-mêmes si tu continues à parler cuisine ici.
 
De nouveau, Ashley foudroie Paula du regard. Elle saisit un dossier et quitte la réception.
Mike éclate de rire.
 
MIKE
Vous êtes dure avec cette pauvre Ashley.
 
PAULA
Elle a le béguin pour vous.
 
MIKE
Et… ça vous dérange ?
 
PAULA
Pas du tout. Je trouve ça… mignon.
 
MIKE (Ironique)
Mignon ? Voyez-vous cela !
 
PAULA
Ashley est une fille formidable quand elle veut s’en donner la peine. Mais le problème, c’est qu’elle ne s’en donne pas la peine très souvent.
 
A nouveau, Mike éclate de rire.
Après un instant, il redevient sérieux.
 
MIKE
Comment ça se passe chez les Clarkson avec Brian ?
 
PAULA
Très bien. On s’amuse beaucoup. Elle regarde sa montre. Je dois aller le chercher dans une demi-heure à l’école et je lui ai promis de lui faire visiter l’hôpital. J’espère que ça ne vous dérange pas ?
 
MIKE
Pas du tout.
 
PAULA
Et Brian m’a suggéré de vous inviter à dîner pour vous remercier d’avoir convaincu les Clarkson de nous laisser la maison. Est-ce que vous êtes libre demain soir ?
 
MIKE
Je suis libre et j’accepte avec plaisir. Et je sais que l’idée ne vient pas de Brian.
(Il fait une brève pause et reprend)
Vous avez des nouvelles de ses parents ?
 
PAULA
Eh bien, Steven est venu voir Brian à la maison. J’ai peur que les problèmes qu’il traverse avec Betty ne sont pas prêts de s’arranger.
 
 
MAISON DES CORD – CUISINE
Betty Cord est occupée à mélanger des spaghettis avec la sauce bolognaise, dans une casserole. Elle place ensuite la casserole au milieu de la table. Deux assiettes et des couverts sont placés à chaque extrémité de la petite table.
Ne voyant pas Steven arriver, Betty soupire. Elle ouvre la porte de la cuisine, et crie : 
 
BETTY
Steven ! Le dîner est prêt !
 
Pas de réponse. Le silence est total dans la maison.
 
BETTY (Elle insiste)
Steven !
 
Betty sort de la cuisine et traverse le salon, énervée.
 
BETTY (Pour elle-même)
Déjà qu’il ne veut plus me parler, si maintenant il saute les repas…
 
Elle se dirige vers la porte, au fond du salon, qui donne sur le bureau de Steven. Elle l’ouvre.
 
BETTY
Steven, le…
 
Elle s’arrête de parler et ses yeux s’agrandissent de surprise. La pièce est vide. Le bureau est rangé. Rien ne traîne dans la pièce.
 
 
CHAMBRE DES CORD
Plusieurs heures ont passé. Il fait nuit maintenant. Betty, en chemise de nuit, regarde par la fenêtre, les bras croisés. Avec un soupir, elle se retourne et va s’asseoir sur le bord du lit. Elle saisit le téléphone qui se trouve sur la table de chevet et compose un numéro.
 
MAISON DES CLARKSON – SALON
Paula est sur le canapé du salon. Dans une semi-pénombre, elle regarde un film d’horreur à la télévision. Un cousin posé sur son ventre, elle est hypnotisée par l’écran qui diffuse l’image d’un homme couvert de sang avec une tronçonneuse à la main. Il parvient à trouver sa victime et s’apprête à abattre la tronçonneuse sur la pauvre malheureuse lorsque le téléphone sonne, faisant pousser à Paula un petit cri d’effroi. Elle décroche.
 
PAULA
Paula Dixon.
 
BETTY
C’est moi, Paula.
 
Paula se redresse sur son canapé.
 
PAULA
Betty ? Mais tu as vu l’heure ! Brian est endormi depuis un bon bout de temps.
 
BETTY
Paula, est-ce que tu as vu Steven aujourd’hui ?
 
PAULA
Non, il est passé hier et…
 
BETTY
Est-ce qu’il t’a dit quelque chose ?
 
PAULA
A propos de quoi ?
 
BETTY
Je n’en sais rien… à propos de moi.
 
PAULA
Betty, qu’est-ce qui se passe ?
 
BETTY (En larmes)
Je crois qu’il m’a quittée… Steven m’a quittée !
 

A suivre...

Mardi prochain, dans "Les Plaisirs de l'Enfer"...

BETTY
Ici Betty Cord, je suis la femme de Steven Cord. Il a dû prendre un vol hier ou aujourd’hui. Pourriez-vous me donner la destination ?

FEMME
Je suis désolée Madame, mais je n’ai pas le droit de vous communiquer ce genre d’information.

BETTY
Il s’agit de mon mari, et…

FEMME (Elle l’interrompt d’un air narquois)
C’est votre mari, me dites-vous. Et vous ne savez pas où il est parti ?

BETTY
J’ai conscience que ma requête peut paraître bizarre…

FEMME
Si vous le dites, Madame…

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie A 26/06/2015 08:14

C'est officiel, Ashley est au sommet de ma liste des personnages les moins sympathiques ! Et pour détrôner Lisa, il faut y aller !!!
:-D

Mr. Peyton 26/06/2015 18:43

Ah oui, pour le coup, elle s'est surpassée l'Ashley. Je crois bien qu'on n'a pas fait plus antipathique qu'elle jusqu'à présent. Mais bon, le principal c'est que personne ne la prend au sérieux :-)