Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

Episode 767. Le choix de Clive

Tu lui en veux à ce point-là ? Au point de mettre en péril votre mariage et l’équilibre de Brian ?

Episode 767. Le choix de Clive
MAISON DES CLARKSON - SALON
Steven Cord est assis sur le canapé à côté de Paula Dixon. Le petit Brian vient vers eux avec une feuille de papier.
 
BRIAN
Regarde, Papa. Paula et moi on a fait un dessin du bonhomme de neige qu’on a fait ce matin.
 
Steven saisit le dessin et prend un regard admiratif.
 
STEVEN
Il est magnifique !
 
Brian se tourne vers Paula.
 
BRIAN
Tante Paula, j’ai faim !
 
PAULA
Il y a des cookies dans la boite en fer, sur la table de la cuisine. Pas plus que deux !
 
BRIAN (Tout en se rendant dans la cuisine)
Promis.
 
STEVEN (A Paula)
Et tu lui fais confiance !
 
PAULA (Elle rit)
Absolument pas.
 
STEVEN
Il a l’air d’aller mieux.
 
PAULA
Il va mieux. La question est de savoir comment toi et Betty vous allez.
 
Steven se laisse aller contre le dossier du canapé en soupirant.
 
STEVEN
C’est le statu quo. Je n’arrive pas à lui pardonner. Et je n’arrive pas non plus à lui parler.
 
PAULA
Si tu ne peux pas lui parler, tu ne risques pas d’arranger les choses avec elle.
 
STEVEN
Je me pose justement la question de savoir si on peut encore recoller les morceaux.
 
PAULA
Vous n’allez pas…
 
STEVEN
Divorcer ? Je n’en sais rien. Mais j’ai l’impression d’être dans une impasse avec Betty. Je veux essayer de communiquer, je veux mettre les choses au clair avec elle… Mais c’est plus fort que moi. Je n’arrive pas à sortir un son de ma bouche en sa présence. C’est comme si j’étais bloqué.
 
PAULA
Nous n’allons pas nous éterniser ici, moi et Brian. Le petit va revenir chez vous. Steven, il faut faire un effort pour au moins communiquer avec Betty.
 
STEVEN
C’est pour l’instant au-dessus de mes forces.
 
PAULA
Tu lui en veux à ce point-là ? Au point de mettre en péril votre mariage et l’équilibre de Brian ?
 
STEVEN
Là tu n’es pas juste, Paula.
 
PAULA
Excuse-moi Steven, j’ai été un peu trop loin.
 
STEVEN (Il soupire)
Je sais que le gamin est le premier à souffrir de cette situation.
 
PAULA
C’est à lui que je pense en premier. Toi et Betty devraient faire pareil.
 
STEVEN
Betty… Ce à quoi elle pense en premier est à battre Jack aux élections. J'ai l’impression que plus rien d’autre ne compte.
 
PAULA
Est-ce que tu ressens de la colère pour ce qu’elle a fait ?
 
STEVEN
Je crois qu’elle a été happée par un flot d’événements inattendus qui a fait que nous nous sommes retrouvés dans cette situation. Mais le fait est là : nous sommes dans une situation dramatique. J’ai perdu beaucoup dans cette affaire. Et mon cabinet est en danger parce que Jack n’est plus mon client.
 
PAULA (Elle pose sa main sur celle de Steven)
Il faudra bien un jour ou l’autre que tu parles à Betty. Le plus tôt sera le mieux.
 
Steven ne répond pas.
 
 
WHITE RIVER - APPARTEMENT DE CLIVE
Clive Hopkins ouvre la porte. Devant lui, un homme en civil, imposante stature, lui montre sa plaque.
 
TARGET
Lieutenant Target, de la police de White River.
 
CLIVE
Que puis-je pour vous ?
 
TARGET
Puis-je entrer ?
 
A contrecœur, Clive laisse Target entrer.
 
TARGET
Nous sommes à la recherche d’une femme : Rachel Welles. Je crois que vous la connaissez.
 
CLIVE
Si je la connais ! Oui je la connais. C’est la femme qui m’a envoyé en prison. Qu’est-ce que vous lui voulez ?
 
TARGET
Rien. Juste l’interroger au sujet d’un homme retrouvé mort au pied de l’hôtel où elle logeait.
 
CLIVE
Un homme mort, vous dites ? Vous croyez qu’elle aurait pu le tuer ?
 
TARGET
Et vous, Mr Hopkins ? Est-ce que vous le croyez ?
 
CLIVE
Eh bien, je ne suis pas la personne la mieux placée pour dire du bien de Rachel. Surtout après ce qu’elle m’a fait.
 
TARGET
Elle n’est accusée du rien. Nous voudrions juste l’interroger. Elle a curieusement quitté l’hôtel sans même payer sa note. Et je sais que vous l’avez vue tout récemment.
 
CLIVE
A-t-elle un lien avec l’homme qui est mort ?
 
TARGET
A vous de me le dire. Son nom est Cruz Di Santos.
 
Clive fait semblant de réfléchir.
 
CLIVE
Ce nom ne me dit rien. Désolé.
 
Target regarde partout autour de lui, d’un air suspicieux. Puis il tend à Clive une carte.
 
TARGET
Très bien, si Mlle Welles vous contacte, n’hésitez pas à m’appeler.
 
Clive prend la carte. Target s’en va.
 
Rachel sort de la salle de bains où elle était cachée et regarde Clive.
 
RACHEL
Merci.
 
CLIVE
Ne me remercie pas. J’ai décidé de te laisser une chance de prouver que tu n’as pas tué cet homme. Ne me déçois pas, cette fois.
 

A suivre...

Mardi prochain, dans "Les Plaisirs de l'Enfer..."

JAMES (Un peu gêné)
Je… je n’habite plus au manoir.

SELENA
Je sais. En fait, toute la ville est au courant… des problèmes entre vous et votre père.

JAMES
Les nouvelles vont toujours vite dans les petites villes.

SELENA
Il suffit simplement de lire le Clarion pour savoir que vous ne portez pas Monsieur Jack dans votre cœur.

JAMES
Tu te méprends, Selena. Il y a eu un concours de circonstance qui a fait que moi et mon père ne pouvons plus vivre sous le même toit. Mais je ne le déteste pas.

SELENA
Je m’en doutais.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie A 19/06/2015 08:17

Ah oui, c'est facile ! Betty fonce sans réfléchir, sans se préoccuper de ceux qu'elle aime, et c'est son mari à qui Paula fait la leçon ???
Bon, c'est vrai que pour une dispute faut être deux... et qu'il faut bien que chacun fasse un pas dans la direction de l'autre...

Mr. Peyton 19/06/2015 18:17

Oui, dès qu'il s'agit de réfléchir, Betty est aux abonnés absents.
En même temps : foncer sans réfléchir, ça lui ressemble tellement ;-)