Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

Episode 762. Une aide précieuse

"Tu aurais dû accepter notre offre. Ça aurait été tellement plus simple. Tu serais devenue une femme riche. Nous aurions eu une vie heureuse ensemble. Au lieu de ça, tu as voulu nous trahir. Il est temps que tu payes tes dettes"

Episode 762. Une aide précieuse
PEYTON PLACE - DEVANT LE LYCEE
Les élèves sortent de l’école en empruntant l’allée principale. James Peyton est dans sa voiture. Garé en double file, il observe les élèves qui défilent.
Selena Cross sort avec Colleen Peyton. Les deux filles se saluent rapidement et se séparent sur le trottoir. Colleen prend à gauche et Selena à droite.
James démarre la voiture et roule au pas jusqu’à arriver à la hauteur de Selena. Il klaxonne. Selena s’arrête et, tandis que James ouvre la vite côté passager, elle passe sa tête dans l’habitacle de la voiture.
 
SELENA
Bonjour James.
 
JAMES
J’ai une petite surprise pour toi, Selena.
 
SELENA
Pour moi ?
 
JAMES
Oui. Est-ce que ça te dirait de prendre un verre au Cider Barrel ?
 
SELENA
Je ne peux pas. Je dois aller travailler au Central Store.
 
JAMES
Alors monte, je t’emmène.
 
Selena ouvre la portière et s’engouffre dans la voiture. James démarre doucement.
 
JAMES
L’hiver est rude cette année.
 
SELENA
Tous les hivers sont rudes en Nouvelle Angleterre.
 
JAMES
Je te remercie pour la dernière fois.
 
SELENA
La dernière fois ?
 
JAMES
Au kiosque à musique. Tu m’as vraiment remonté le moral, tu sais.
 
SELENA
Je n’ai pas fait grand-chose.
 
Ils parviennent devant le Central Store. James s’arrête et saisit une pile de livres à l’arrière de la voiture.
 
JAMES
Voilà ma surprise.
 
Selena prend les livres que James lui tend. Ses yeux brillent d’excitation.
 
SELENA
Ce sont des manuels de création littéraire !
 
JAMES
Je t’avais promis de t’en prêter quelques-uns. Ils devraient beaucoup t’aider.
 
SELENA
Je ne sais pas quoi dire.
 
JAMES
« Merci » fera l’affaire.
 
SELENA
Merci beaucoup James.
 
JAMES
Et si jamais tu as besoin de conseils sur la création littéraire, n’oublies pas que j’ai fait des études. Je pourrais sans doute t’aider.
 
Selena s’apprête à partir, mais au moment où elle pose la main sur l’ouverture de la portière, elle s’interrompt et se tourne vers James.
 
SELENA
Pourquoi faites-vous tout cela pour moi ?
 
JAMES (Il rit pour masquer sa gêne)
Doit-il y avoir une raison ?
 
SELENA
Généralement, il y en a une.
 
JAMES
Eh bien, dans ce cas précis, il n’y en a pas. Ou plutôt si : il y a une raison. Celle d’aider une personne douée dans la création littéraire.
 
SELENA
Comment pouvez-vous savoir que je suis douée dans ce domaine ? Vous n’avez jamais lu un seul de mes écrits.
 
JAMES
Je sais que tu es douée parce que tu es une fille intelligente et consciencieuse. Et je pense que tu n’avais pas de talent pour l’écriture, tu t’en serais aperçu et tu aurais abandonné cette voie. Quant à tes écrits, je ne demande qu’à les lire.
 
SELENA
Je ne les ai fait lire à personne.
 
JAMES
Il faut un commencement à tout. Si tu veux un jour être publiée, tu dois impérativement montrer tes œuvres à quelqu’un. Est-ce que tu te sens prête à me les montrer ?
 
SELENA
Laissez-moi y réfléchir.
 
Elle sort de la voiture, ferme la porte et se retourne vers James en lui montrant les livres.
 
SELENA
Et encore merci !
 
James lui sourit. Il observe Selena marcher jusqu’au Central Store. Ce n’est que lorsqu’il n’a plus la possibilité de la voir qu’il démarre la voiture.
 
 
HOTEL PREMIUM A WHITE RIVER
Cruz Di Santos est maintenant tout près de Rachel, dans la chambre de celle-ci.
 
CRUZ
Tu aurais dû accepter notre offre. Ça aurait été tellement plus simple. Tu serais devenue une femme riche. Nous aurions eu une vie heureuse ensemble. Au lieu de ça, tu as voulu nous trahir. Il est temps que tu payes tes dettes.
 
RACHEL
Je… je ne me rappelle de rien, je vous jure. Je ne sais pas de quoi vous parlez.
 
CRUZ
Je parle du plan que ton oncle avait planqué dans une banque et qui nous a tous amené à Peyton Place. Toi en premier.
 
RACHEL
Ne me faites pas de mal, je ne peux rien dire puisque je ne sais plus rien de mon ancienne vie.
 
CRUZ
C’est un risque qu’on ne peut pas prendre, Rachel.
 
Les deux mains gantées de Cruz saisissent la gorge de Rachel. Ils tombent tous les deux sur le lit. Cruz est sur Rachel et serre très fort. Rachel manque d’air, son visage devient livide. Elle tente de se débattre, mais Cruz est plus fort qu’elle. Il continue d’appuyer sur la gorge de Rachel, la privant d’oxygène.
 
Rachel est sur le point d’abandonner la partie. Mais une de ses mains frôle un objet qui se trouve sur la table de chevet. Il s’agit d’un cendrier.
 
Dans un dernier effort, avec toute l’adrénaline qu’une situation de danger provoque, Rachel parvient à tenir le cendrier dans sa main. Il est lourd. Elle frappe un grand coup sur le crane de Cruz.
 
Cruz laisse échapper un râle de douleur et lâche sa proie suffisamment longtemps pour que Rachel puisse se dégager.
 
Elle se lève péniblement du lit tandis que Cruz est à moitié assommé. Mais elle a un malaise en raison de la privation d’oxygène. Elle manque de tomber et se raccroche à la table de chevet.
 
Cruz commence déjà à bouger. Rachel sait qu’elle n’a pas le temps de rester ici. Elle sort et se retrouve dans le couloir.
 
Le couloir est long. Rachel court vers l’ascenseur. Elle appuie sur le bouton. L’ascenseur se met en branle.
 
Cruz sort de la chambre et aperçoit Rachel qui attend l’ascenseur. Il titube vers elle.
 
Rachel ne cesse d’appuyer sur le bouton de l’ascenseur comme si cela pouvait accélérer le fonctionnement de la cabine.
 
RACHEL
Vite… Vite… Pitié !
 
Mais Cruz se rapproche d’elle. Il est trop près maintenant et Rachel abandonne l’espoir de voir la porte de l’ascenseur s’ouvrir.
 
Sur sa droite, elle aperçoit une porte au fond du couloir. Pensant qu’il s’agit de la porte menant aux escaliers, elle court et va l’ouvrir. Mais cette porte donne accès au toit du bâtiment par un escalier.
 
Cruz continue à la suivre. Il retrouve un peu d’énergie. Rachel grimpe les escaliers et passe une autre porte.
 
Rachel est sur le toit immaculé d’un blanc manteau neigeux. Une tempête de neige se lève.
 

A suivre...

Vendredi prochain, dans "Les Plaisirs de l'Enfer"...

STEVEN
Il n’est pas dans la maison ni dans le jardin.

BETTY (Elle pleure)
Mais où peut-il être ?

STEVEN
Je n’ai pas constaté d’infraction. Le petit s’est enfuit.

BETTY
Enfuit !

STEVEN
J’appelle la police.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Marie A 03/06/2015 18:51

C'est là que Jack va arriver sur son blanc destrier et sauver la demoiselle en détresse ! Ah mais non, c'est pas un conte de fées... et l'auteur a des tendances légèrmenet sadiques ces temps :-(
C'est mignon tout plein la petite histoire James-Selena. Ca remonte le moral de voir que des petits gestes comme ça ont aussi leur place à Peyton Place.

Mr. Peyton 05/06/2015 11:21

Je te remercie pour le "légèrement" :-))
Bon, faut espérer que l'histoire James-Selena ne tourne pas en eau de vinaigre, sinon je perds le "légèrement" dans mon statut :-))

Betty 02/06/2015 08:32

Bien présenté, d'un côté la douceur de James et de Séléna et de l'autre côté la violence !!
J'espère que rien de fâcheux ne va arriver à Rachel.

Mr. Peyton 02/06/2015 18:38

Il faut en effet espérer que tout se termine bien pour Rachel... mais il faut avouer qu'elle est en bien mauvaise posture, la pauvre...