Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

Episode 756. Jack dans tous ses états

Aujourd'hui, dans "Les Plaisirs de l'Enfer"...

"...Elle n’est pas votre prisonnière. Je ne peux pas la forcer à revenir à Peyton Place contre son gré. Tout ce que je peux faire, c’est la protéger du mieux que je peux."

Episode 756. Jack dans tous ses états
MAISON DES PEYTON - SALON
Dehors, il pleut averse. Jack Peyton, excédé, fait les cent pas dans la pièce. Lisa, debout devant la cheminée, l’observe sans un mot. Le Lieutenant Billy Chambers entre dans le salon.  Jack est furieux. Il se précipite vers lui.
 
JACK
J’espère que vous avez une bonne excuse à me donner, Chambers !
 
BILLY
Apparemment, Mlle Welles est sortie par la cuisine, à l’arrière de la maison. Elle a dû ensuite enjamber la clôture pour se retrouver dans la forêt.
 
JACK
Et vos deux sbires n’ont rien vu ?
 
BILLY
Ils surveillaient l’entrée, Mr Peyton.
 
JACK
Vous auriez dû poster des hommes à l’arrière de la maison !
 
LISA
Jack, ce n’est pas la faute…
 
JACK (En colère, il l’interrompt)
Toi, ce n’est pas le moment… !
 
Lisa se tait, hausse les épaules et quitte la pièce.
 
BILLY
Il est inutile de vous emporter de la sorte. Nous savons très bien où  se trouve Rachel Welles.
 
JACK
Peut-être… Mais elle est seule et le cinglé qui veut la tuer est encore en liberté. Bon sang, Chambers ! Vous êtes payé pour faire quoi !
 
BILLY (Il s’approche de Jack)
Certainement pas pour me faire insulter par vous, Peyton.
 
Il tourne les talons pour s’en aller.
 
JACK
Où est-ce que vous allez ? !
 
BILLY
Faire ce pour quoi je suis payé. Je vais me mettre en contact avec le poste de police de White River afin qu’ils surveillent Rachel Welles.
 
JACK
Ramenez-là moi !
 
BILLY
Vous savez très bien que je ne peux pas. Elle n’est pas votre prisonnière. Je ne peux pas la forcer à revenir à Peyton Place contre son gré. Tout ce que je peux faire, c’est la protéger du mieux que je peux.
 
 
WHITE RIVER - GLOBAL STREET
Rachel Welles est devant la grande porte en fer du garage. La porte est encore fermée. La pluie a cessé et la neige commence à tomber.
La porte s’ouvre enfin. Et c’est Clive Hopkins qui l’ouvre. Il se retrouve alors nez-à-nez avec Rachel.
Ils se regardent un instant sans rien dire. Clive est surpris de la voir. Rachel, de son côté, n’a pas d’expression sur son visage.
Puis Clive fait demi-tour et repart à l’intérieur du garage. Il se dirige vers une voiture, ouvre le capot et regarde le moteur. Rachel le suit et se plante devant lui.
 
CLIVE (Tout en continuant à travailler sur le moteur)
Qu’est-ce que tu veux, Rachel ?
 
RACHEL
Des réponses à mes questions ?
 
CLIVE
Ça fait un an maintenant. Tu devrais oublier.
 
Rachel se met à ricaner devant le comique de la situation. Clive sort la tête de son moteur et la regarde.
 
CLIVE
Quoi ?
 
RACHEL
Tu me demandes d’oublier. C’est drôle, tu vois. Parce que c’est justement ce qui m’arrive. Et c’est justement contre l’oubli que je me bats.
 
CLIVE
Je ne comprends rien à ce que tu me dis.
 
RACHEL
Je me bats pour savoir qui tu es, qui je suis, ce que je fais ici !
 
CLIVE (Il fronce les sourcils)
Tu délires !
 
RACHEL
J’ai… j’ai perdu la mémoire. Je ne sais plus qui je suis. C’est pour ça que je veux des réponses à mes questions. Je veux pouvoir faire emboiter les pièces du puzzle de ma vie. Et je veux que tu m’aides.
 
CLIVE
Et pourquoi je devrais t’aider, hein ! Est-ce que tu m’as aidé quand j’ai eu des problèmes avec les flics ? Non, tu m’as enfoncé au contraire. Alors j’ai pas envie de t’aider, Rachel. Débrouille-toi toute seule.
 
Clive retourne à son moteur.
 
RACHEL (Elle ne se laisse pas démonter)
Quelqu’un veut me tuer. Est-ce que tu sais pourquoi ?
 
Clive s’arrête de travailler un instant, puis reprend.
 
CLIVE
Non.
 
RACHEL
Pourquoi est-ce que j’ai l’impression que tu me mens ?
 
CLIVE
Ecoute… là j’ai du travail.
 
RACHEL
Je ne sais pas ce que je t’ai fait pour que tu ne veuilles pas me parler, mais ce que je sais, c’est que j’ai besoin d’aide et que tu es le seul à pouvoir m’en apporter. Si j’ai compté un minimum dans ta vie, alors je te demande de m’aider. Je suis à l’hôtel Premium, sur Venture Street. Chambre 22. Si tu changes d’avis, tu pourras m’y trouver. Je ne bougerais pas de là aujourd’hui.
 
Elle s’apprête à partir, puis change d’avis et se retourne vers lui.
 
RACHEL
Et si tu ne viens pas, alors je reviendrais demain matin te voir… et le surlendemain… et tous les autres jours tant que tu ne m’auras pas dit ce que tu sais sur moi !
 

A suivre...

Vendredi prochain, dans "Les Plaisirs de l'Enfer"...

BETTY
J’ai bien peur de ne pas être la personne qu’il vous faut.

MANNY (Il quitte des yeux le paysage pour regarder Betty)
Que voulez-vous dire ?

BETTY
Je veux dire que je retire ma candidature.

MANNY
Nous avons un contrat, Betty.

BETTY
C’est un contrat qui nous lie uniquement si je deviens maire de Peyton Place. Comme ce ne sera pas le cas, le contrat est caduc.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Marie A 12/05/2015 17:16

Pourquoi est-ce qu'on a un peu l'impression que Rachel est allée droit dans la gueule du loup ? En tous cas, elle est bien courageuse, après ce qui lui est arrivé

Mr. Peyton 12/05/2015 19:07

Oui, elle veut surtout des réponses à ses questions... et nous aussi ! :-)