Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

Episode 754. Clive

Aujourd'hui, dans "Les Plaisirs de l'Enfer"...

"Pourquoi est-ce que je ne rappelle plus de rien ! J’en ai assez de ne pas savoir qui je suis et ce que j’ai fait de ma vie ! "

Episode 754. Clive
WHITE RIVER - GLOBAL STREET
Centre de la ville de White River. Il s’agit d’une longue route principale parsemée, à droite comme à gauche, de magasins divers.
Billy Chambers et Ellen Hayes se trouvent devant la vitrine d’un garage automobile coincé entre un fleuriste et un coiffeur.
Le garage possède une large ouverture permettant le passage de véhicules pour une révision ou une réparation.
Billy et Ellen sont sur le trottoir et regardent les mécaniciens s’affairer à l’intérieur du hangar.
 
BILLY
Les études de droit mènent à tout. Un jour avocat… le lendemain mécano.
 
ELLEN
Dans les deux cas, il se salit toujours les mains.
 
Ils entrent dans le garage et remarquent un jeune mécano qui travaille sur une Chevrolet.
 
BILLY (Il montre son insigne au jeune homme)
Excusez-moi, on cherche Clive Hopkins.
 
Le jeune mécano montre du doigt un homme qui se trouve sous une voiture. On ne voit que ses pieds dépasser. Billy et Ellen vont à sa rencontre. Billy frappe un coup sur la portière. Clive Hopkins sort de dessous la voiture. Son visage est couvert de cambouis.
 
CLIVE
C’est pour quoi ?
 
BILLY
Lieutenant Chambers, de la police du comté de Peyton. Et voici l’agent Hayes.
 
CLIVE (Peu amène)
Qu’est-ce que vous me voulez ? Je suis clean.
 
BILLY (Il sort de sa poche la photo de Rachel)
Connaissez-vous cette femme ?
 
Clive regarde la photo. Puis il secoue la tête.
 
CLIVE
Jamais vue !
 
ELLEN
Ne nous racontez pas d’histoires, Monsieur Hopkins. Cela nous évitera, pour vous comme pour nous, de perdre du temps.
 
CLIVE
Je vous ai dit que je ne connais pas cette femme !
 
BILLY
Et moi je vous dis le contraire. Cette femme s’appelle Rachel Welles et vous l’avez rencontrée à Boston, où elle travaillait, il y a trois ans.
 
CLIVE
Et alors ?
 
BILLY
Et alors, vous la connaissez. Avouez que pour un premier contact avec la police, un mensonge n’est pas toujours bien vu.
 
CLIVE
Qu’est-ce que vous lui voulez, à Rachel ?
 
ELLEN
Nous, rien. Mais quelqu’un veut sa peau.
 
CLIVE
Vous ne pensez pas sérieusement que j’ai quelque chose à voir avec ça ?
 
BILLY
A vous de nous le dire.
 
CLIVE
Ca fait des siècles que je n’ai pas revu Rachel. On s’est rencontrés dans un bar à Boston. On est sortis ensemble. Je lui ai demandé de venir vivre avec moi à l’Université. J’étais en dernière année de droit. Elle m’a suivi. Nous avons vécu presque deux ans ensemble.
 
BILLY
Qu’est-ce qu’il s’est passé ensuite ?
 
CLIVE
Elle est partie. Notre histoire s’est terminée.
 
ELLEN
Savez-vous où elle est allée ensuite ?
 
CLIVE
Pas la moindre idée. Pourquoi ne pas le lui demander directement ?
 
WHITE RIVER - GLOBAL STREET
Billy et Ellen marchent maintenant dans la rue principale.
 
ELLEN
Qu’est-ce que tu en penses ?
 
BILLY
Je pense que ce type nous cache quelque chose.
 
ELLEN
C’est évident.
 
BILLY
Reste à savoir quoi.
 
 
MAISON DES PEYTON - SALLE A MANGER
Lisa, Colleen et Rachel sont assises à table et attendent le dîner.
 
COLLEEN
Maman, j’aimerais inviter Selena à passer la journée de samedi à la maison. On doit réviser les maths.
 
LISA (D’humeur joyeuse)
Eh bien… oui. Pourquoi pas !
 
Colleen fronce les sourcils.
 
COLLEEN
Quelque chose ne va pas ?
 
LISA
Pourquoi me demandes-tu ça ?
 
COLLEEN
Je trouve juste bizarre que tu ne me sortes pas ton laïus habituel du genre :
(Elle imite sa mère)
« Chérie, tu sais que j’aime beaucoup Selena, mais tu ne trouves pas que tu passes trop de temps avec elle… Tu ferais mieux d’inviter un riche héritier à passer la journée avec toi… »
 
LISA (Elle sourit)
Tu exagères ! Et si tu veux tout savoir, je suis de bonne humeur parce qu’on est jeudi et que, grâce à notre invitée Rachel, nous n’allons pas ingurgiter cette maudite soupe de palourdes.
 
COLLEEN (Elle se tourne vers Rachel)
Vous n’aimez pas les palourdes ?
 
Rachel, tête baissée et qui semblait à mille lieues de la conversation, relève la tête.
 
RACHEL
Pardon ?... Je suis désolée, j’étais perdu dans mes pensées…
 
COLLEEN
Maman disait que vous n’aimiez pas les palourdes.
 
RACHEL
J’ai beaucoup de mal à les digérer, en fait.
 
LISA (A Colleen)
Qu’est-ce que tu as fait de beau aujourd’hui, chérie ?
 
COLLEEN
La routine habituelle. Un projet assez bizarre en chimie. J’espère juste qu’une fois terminé, il ne nous explosera pas en pleine figure !
 
LISA
Et vous Rachel ?
 
RACHEL (Qui semble une nouvelle fois se réveiller)
Je vous demande pardon ?
 
LISA
Qu’avez-vous fait de votre journée ?
 
Rachel baisse la tête vers son assiette vide et ne répond pas.
 
LISA
Je suppose que ce ne doit pas être facile de rester toute la journée dans cette demeure, à tenter de recoller les morceaux de puzzle.
 
RACHEL
Ce n’est pas facile, en effet.
 
Jack entre dans la pièce.
 
JACK
Lisa, laisse donc Rachel tranquille ! Qu’est-ce que toi, tu as fait de ta journée ? A part te chamailler avec Mary et faire du shopping ?
 
LISA
Si j’avais pu garder mon travail, mes journées seraient plus remplies.
 
Jack s’assit en bout de table.
 
JACK
Il serait peut-être temps pour toi d’arrêter de prendre l’excuse de ton licenciement et de te chercher du travail, tu ne penses pas ?
 
LISA (Ironique)
Je te remercie de ta sollicitude à mon égard, Jack. En attendant, Rachel reste à la maison toute la journée, et personne ne lui parle de chercher du travail.
 
COLLEEN
Maman, arrête !
 
Mary et une autre servante coupent court à la conversation en arrivant avec les plats sous cloche, qu’elles disposent devant les convives. Rachel ouvre la cloche et découvre une assiette forte alléchante composée de salade, de saumon et de croutons grillés.
Lisa sourit à l’idée de se régaler de ce plat. Mais son sourire s’efface lorsqu’elle découvre son repas : une soupe de palourdes. Colleen et Jack ont également ce plat.
 
LISSA
Non mais je rêve !
(Elle se penche vers Jack)
Elle le fait exprès ! Tu peux voir par toi-même. Cette femme me déteste !
 
JACK
Lisa, cesse donc ces enfantillages.
 
MARY
Un problème, Mme Peyton ?
 
LISA
Oui ! Et un gros, même ! Pourquoi avons-nous droits à une soupe de palourdes alors que Rachel à une assiette de salade au saumon ?
 
MARY
Vous le savez, vous étiez là lorsque Rachel m’a dit qu’elle ne supportait pas les palourdes.
 
LISA
Ne jouez pas à l’idiote avec moi ! Pourquoi est-ce que nous n’avons pas droit au même repas que Rachel ?
 
MARY
C’est la tradition de déguster une soupe de palourdes tous les jeudis.
 
LISA
Vous savez que je n’aime pas ça !
 
MARY
Vous n’aimez pas la soupe, mais vous pouvez la supporter. C’est ce qui fait la différence avec Mlle Rachel.
 
COLLEEN
En tout cas, moi j’adore.
 
Jack se met à rire tandis que la sonnette de la porte d’entrée retentit.
 
LISA
Vous vous liguez tous contre moi !
 
JACK (Ironique)
Pauvre Lisa !
 
La servante entre dans la pièce.
 
SERVANTE
Excusez-moi. Deux policiers souhaitent parler à Mlle Rachel.
 
Rachel, qui n’avait pas suivi la conversation, relève la tête. Puis elle regarde Jack et se lève. Jack la suit. Tandis qu’il quitte la pièce, Lisa donne son assiette à Colleen.
 
LISA
Puisque tu aimes, tu auras double ration !
 
MAISON DES PEYTON - VESTIBULE
Rachel et Jack parviennent jusqu’à Billy et Ellen.
 
BILLY
Excusez-nous de vous déranger.
 
JACK
Vous avez du nouveau ?
 
BILLY
On peut dire ça, oui.
 
RACHEL (Anxieuse)
Vous avez trouvé qui veut me tuer ?
 
ELLEN
Ce n’est pas exactement ça.
 
JACK
Alors dites-nous…
 
Billy sort la photo de Clive Hopkins et la montre à Rachel.
 
BILLY
Est-ce que cet homme vous dit quelque chose ?
 
Rachel observe attentivement la photo. Elle se concentre, puis secoue la tête.
 
RACHEL
Non. Est-ce que je le connais ?
 
ELLEN
Vous l’avez rencontré à Boston lorsque vous êtes sortie de l’hôpital. Il semble que vous ayez vécu un certain temps avec lui à New York.
 
Rachel soupire et secoue la tête.
 
RACHEL
Je ne m’en souviens pas.
 
JACK
Est-ce qu’il pourrait être mêlé à la tentative de meurtre ?
 
BILLY
Nous n’en savons rien.
 
RACHEL
Comment s’appelle-t-il ?
 
ELLEN
Clive Hopkins.
 
RACHEL
Ou est-il ?
 
BILLY
Il habite White River. Lorsque vous l’avez rencontré, il était étudiant en droit. Il est devenu avocat, mais il a eu des problèmes avec la justice. Il a était rayé du barreau. Aujourd’hui, il travaille comme mécanicien dans un garage.
 
RACHEL
Clive… Clive…
(Elle secoue la tête, soudain excédée)
Pourquoi est-ce que je ne rappelle plus de rien ! J’en ai assez de ne pas savoir qui je suis et ce que j’ai fait de ma vie !
 
Elle tourne les talons et monte les escaliers qui mènent à l’étage en courant d’un pas alerte, laissant les deux policiers et Jack dans le vestibule
 

A suivre...

Vendredi prochain, dans "Les Plaisirs de l'Enfer"...

BETTY
Excuse-moi, mais je suis à cran en ce moment.

PAULA
Je peux le comprendre. Ca ne s’est pas arrangé avec Steven ?

BETTY
On ne s’adresse plus la parole. Brian est perturbé. Cette histoire prend des proportions qui me dépassent.

PAULA
Qu’est-ce que tu comptes faire ?

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie A 05/05/2015 11:11

Que voilà un gros mensonge qui mériterait d'être expliqué, Clive ! (Sans vouloir offenser, on a vraiment l'impression d'avoir affaire aux Dupond-Dupont, avec Billy et Ellen)
Vous avez raison, Mary, il faut montrer qui possède le véritable pouvoir dans cette maison :-D

Mr. Peyton 05/05/2015 18:25

Le pouvoir appartient à celle qui tient le plumeau, c'est bien connu :-))
Tu sais, c'est pas facile d'être un flic dans une petite ville, on finit vite par tourner en rond :)