Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

Episode 748. La grande déclaration

Aujourd'hui, dans "Les Plaisirs de l'Enfer"...

"Il m’a dit qu’il voulait plus de moi à sa fête d’anniversaire à cause de toi. Parce que t’es une méchante mère et que t’as tué le bébé que t’avais dans ton ventre."

Episode 748. La grande déclaration

 

ECOLE PRIMAIRE DE PEYTON PLACE
Devant l’école, les mères attendent la sortie des classes. Emmitouflée dans un manteau en fourrure, sa tête sertie d’un bonnet pour lui tenir chaud, Betty Cord parvient près d’un groupe de dames qui parlent avec animation. Elles s’arrêtent de parler lorsque Betty passe devant elles, puis elles se remettent à papoter après qu’elle se soit éloignée. Mais Betty peut entendre des brides de conversation.
 
UNE DAME
Je suis sûre qu’il parlait d’elle. Souvenez-vous. Ce devait être avec Rodney Harrington. Pauvre garçon… se faire manipuler de sorte.
 
Betty préfère passer son chemin. Elle parvient près de la porte d’entrée et rejoint une autre mère qu’elle connaît bien, Carol Brown.
 
BETTY
Bonjour Carol.
 
Carol la toise du regard.
 
CAROL (elle pince les lèvres)
Betty…
 
BETTY
Quel temps ! Je crois qu’il fait plus froid qu’hier.
 
CAROL
Oui, j’espère que Christopher n’oubliera pas de mettre son écharpe.
 
BETTY
A propos, la fête d’anniversaire est à quelle heure samedi ?
 
CAROL (Elle semble embarrassée)
Je ne te l’ai pas dit… excuses-moi, mais nous avons été obligés d’annuler la fête. Joe part en voyage d’affaires et je n’arriverais jamais à m’occuper seule de tout le monde.
 
BETTY
Je peux t’aider si tu veux.
 
CAROL
Non, c’est très aimable de ta part, mais je dois annuler.
 
La sonnerie retentit et les enfants sortent en courant de l’école. Carol voit Christopher et va vers lui. Puis ils s’en vont. Alors que les autres enfants courent, Betty aperçoit Brian qui traîne des pieds. Il parvient difficilement près d’elle. Horrifiée, Betty voit qu’il a une griffure sur la joue. Elle se penche vers lui.
 
BETTY
Chéri, que s’est-il passé ?
 
BRIAN
Je veux pas en parler.
 
BETTY
Tu t’es battu ?
 
Brian fait oui de la tête.
 
BETTY
Brian, je t’ai déjà dit que se battre n’est jamais une solution.
 
BRIAN
J’avais pas le choix !
 
BETTY
On a toujours le choix.
 
BRIAN
Pas cette fois. C’est à cause de Christopher.
 
BETTY
Christopher Brown ? Qu’a-t-il fait ?
 
BRIAN
Il m’a dit qu’il voulait plus de moi à sa fête d’anniversaire à cause de toi. Parce que t’es une méchante mère et que t’as tué le bébé que t’avais dans ton ventre !
 
Betty se maîtrise pour ne pas montrer sa colère envers la mère de Christopher, qu’elle juge responsable.
 
BETTY
Chéri, regarde-moi. Ce n’est pas vrai.
 
BRIAN
Je sais que c’est pas vrai, maman. C’est pour ça que je lui ai mis un bon coup de poing dans la figure. C’est pas ma faute s’il a des gros ongles. Il m’a griffé.
 
BETTY
Brian, il faut que tu saches que maman a fait des bêtises lorsqu’elle était plus jeune. Chacun, à un moment de sa vie, agit d’une façon singulière, sans vraiment penser aux conséquences.
 
BRIAN
Comme quand tu dis qu’on manque de cervelle ?
 
BETTY
C’est un peu ça.
 
BRIAN
Mais t’as pas tué de bébé !
 
BETTY
Non, je te le promets. Je n’ai pas tué de bébé.
 
BRIAN
Alors pourquoi la mère de Christopher a dit ça ?
 
BETTY
Dans l’ignorance, les gens agissent souvent d’une manière bizarre. Et ils en deviennent méchants.
 
BRIAN
En tout cas, un bon coup de poing dans la figure ça fait du bien.
 
 
BUREAU DE JACK PEYTON AU PEYTON PROFESSIONNAL
Justement, Steven Cord donne un violent coup de poing à la figure de Jack, qui accuse le coup.
 
STEVEN
Comment as-tu pu faire une chose pareille ? Traîner Betty dans la boue de cette façon. Tu me dégoûtes !
 
JACK
Je ne fais que rendre la monnaie de sa pièce. Œil pour œil, dent pour dent.
 
STEVEN
Pauvre imbécile ! Ce n’est pas Betty qui t’a balancé. James aurait pu te le dire.
 
JACK
Alors le fait que Betty se présente à l’élection le jour où tombe l’article, tu appelles ça une coïncidence ?
 
STEVEN
Betty ne se présente pas à cette maudite élection ! Le tract que tu avais en main était un faux. Est-ce que tu en as vu d’autres placardés dans les rues ? Est-ce que tu as vu Betty faire une déclaration ?
 
Jack réfléchit.
 
STEVEN
Jack, Betty n’a rien dit sur Malooga. La seule personne, la seule capable de te balancer, c’est ta propre mère Hannah ! Au lieu d’aller lui demander des explications, tu préfères plonger la tête la première vers Betty et détruire sa réputation !
 
L’interphone bourdonne. Jack appuie sur un bouton.
 
JACK
Oui, Marnie ?
 
MARNIE
Cruz Di Santos sur la une.
 
Jack décroche le combiné.
 
JACK
Cruz ? Que se passe-t-il ?... Maintenant ?
 
Jack raccroche. Il regarde Steven avec un regard lourd de reproches. Il saisit la télécommande et allume la télévision encastrée dans un meuble. On y voit apparaître Betty Cord qui fait une déclaration au micro.
 
BETTY
… Je pense qu’il est temps pour la ville de Peyton Place d’avoir un maire digne de ce nom. Un maire qui pense avant tout à l’avenir et au bien-être de ses habitants et non un maire qui colporte toute sorte de ragots à la télévision. Nous voulons une ville économiquement dynamique, une ville paisible où il fait bon vivre. Pas une ville dirigée par les cancans et où l’on traîne les gens dans boue. C’est pourquoi j’ai décidé de me présenter à l’élection municipale. Ensemble, moi et mon équipe allons nous atteler à la lourde tâche de faire de Peyton Place l’une des villes les plus respectées de la Nouvelle Angleterre.
 
Jack éteint le poste. Il regarde Steven, qui a les yeux encore fixés sur l’écran noir de la télévision. Il est blanc comme un linge, visiblement pas au courant de la déclaration.
 
JACK
Alors, Steven… Es-tu toujours prêt à parier que ta précieuse petite Betty n’est pas dans le coup pour Malooga ?
 
Jack va s’assoir à son bureau.
 
JACK
Bien évidemment, ta femme se présentant à l’élection, tu ne peux plus être mon avocat. Je vais envoyer quelqu’un chercher tous mes dossiers à ton cabinet. Ferme la porte en partant. Et dis à ta charmante épouse que la guerre est déclarée. Et que cette guerre, c’est moi qui vais la gagner ! 
 

A SUIVRE...

Vendredi prochain, dans "Les Plaisirs de l'Enfer"...

MANNY
Votre petit discours m’a impressionné. Surtout qu’il n’était pas préparé.

BETTY
J’ai dit les choses telles qu’elles sont.

MANNY
Les journalistes vont vous bousculer à propos de votre passé avec Harrington.

BETTY
Qu’ils le fassent. Je suis prête.

MANNY
Vous êtes un sacré bout de femme. Les Peytonniens auront de la chance de vous avoir comme maire.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Betty 14/04/2015 14:24

Oui un beau gâchis cette précipitation...

Mr. Peyton 14/04/2015 17:54

Et j'ai bien peur que cette précipitation n'aient des conséquences graves par la suite...

Marie A 14/04/2015 11:10

Oh Betty, Betty, Betty... tu paraissais plus maligne que ça ! Et en plus se précipiter sans même en parler à ton mari...
Un beau gâchis tout ça :'(

Mr. Peyton 14/04/2015 17:52

Betty est quelqu'un d'impulsif, elle a toujours fonctionné comme ça. Elle considère que c'est un règlement de compte entre elle et Jack, jusqu'à en oublier son mari et les conséquences que cela peut avoir sur lui :-(