Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

Episode 744. Un bouquet de roses

Aujourd'hui, dans "Les Plaisirs de l'Enfer"...

LISA
Pourquoi est-ce que je m’évertue à discuter avec vous ?

Imperturbable, la fidèle servante continuait d’arranger le bouquet.

MARY
C’est une question que je me pose aussi très souvent. En tout cas à chaque fois que vous ouvrez la bouche.

Lisa pinça les lèvres.

LISA
Pourquoi êtes-vous aussi désagréable avec moi ?

MARY
Vous continuez…

LISA
Je continue quoi ?

MARY
A discuter avec moi. Vous perdez votre temps. C’est vous-même qui le dites.

LISA
Très bien, je n’insiste pas. Faites donc votre mauvaise tête, je m’en fiche.

Episode 744. Un bouquet de roses
Lisa Peyton entra dans le salon du manoir tandis que Mary déposait un vase remplit d’un bouquet de roses rouges sur la table. Lisa la regarda faire, interloquée.
 
LISA
Un bouquet de fleurs ? Depuis quand décorez-vous cette maison ?
 
MARY
C’est Mr Jack qui me l’a demandée.
 
LISA
Etonnant que Jack vous ait demandé de décorer le salon. Non pas que je me plaigne, mais ce salon n’a jamais connu une seule touche de couleur, ni rien qui puisse égayer l’endroit.
 
MARY
Vous trouvez peut-être l’endroit austère, mais vous ne faites rien pour l’égayer.
 
Lisa haussa les épaules, l’air de rien.
 
LISA
Pourquoi est-ce que je m’évertue à discuter avec vous ?
 
Imperturbable, la fidèle servante continuait d’arranger le bouquet.
 
MARY
C’est une question que je me pose aussi très souvent. En tout cas à chaque fois que vous ouvrez la bouche.
 
Lisa pinça les lèvres.
 
LISA
Pourquoi êtes-vous aussi désagréable avec moi ?
 
MARY
Vous continuez…
 
LISA
Je continue quoi ?
 
MARY
A discuter avec moi. Vous perdez votre temps. C’est vous-même qui le dites.
 
LISA
Très bien, je n’insiste pas. Faites donc votre mauvaise tête, je m’en fiche.
 
MARY
Eh bien voilà qui est mieux !
 
Lisa ne sut dire si Mary répondait à sa réplique ou si elle parlait du bouquet de roses, maintenant bien agencé dans le vase. Mary poursuivit :
 
MARY
J’espère qu’elle aime les roses.
 
Piquée par la curiosité, Lisa haussa les sourcils.
 
LISA
De qui parlez-vous ?
 
MARY
De notre invitée.
 
LISA
Nous avons une invitée ?
 
MARY
Oui, Monsieur Jack a invité une personne à venir vivre au manoir quelque temps.
 
LISA
Vous devez vous tromper… Jack m’aurait averti si c’était le cas.
 
MARY
Monsieur Jack m’a dit, mot pour mot : « Mary, j’ai invité la plus jolie des femmes à venir passer quelques jours au manoir. Veillez à acheter un beau bouquet de roses pour lui souhaiter la bienvenue. Et faites en sorte que cette personne se sente à l’aise et comme chez elle pendant son séjour. » On ne pouvait pas être plus explicite.
 
Lisa fronça les sourcils. Elle n’aimait pas ça…
 
LISA
Qu’est-ce que c’est que cette histoire ?
 
MARY
Si vous n’avez plus de question, je vais retourner à la cuisine. Et si vous en avez encore… je retourne quand même à la cuisine.
 
Mary s’engouffra dans le vestibule au moment où la porte d’entrée s’ouvrit. Jack entra, suivit par Rachel Welles. Il sourit à la servante.
 
JACK
C’est nous, Mary !
 
MARY
Vous devriez aller au salon. Une surprise vous y attend.
 
JACK
Un beau bouquet, j’espère !
 
Mary fit un clin d’œil énigmatique.
 
MARY
Entre autres…
 
Lisa se tenait près de la fenêtre lorsque Jack et Rachel entrèrent dans le salon. Jack semblait de bien bonne humeur.
 
JACK
Lisa, tu tombes bien. Je voudrais te présenter Rachel Welles. Elle va habiter ici quelques jours.
 
Rachel vint saluer Lisa.
 
RACHEL
Bonjour, Mme Peyton.
 
Hautaine, Lisa se contenta d’un signe de tête. Puis elle fronça les sourcils.
 
LISA
Je vous connais. Vous êtes la serveuse du Cider Barrel.
 
JACK
Rachel est ici pour se remettre de sa blessure par balle.
 
LISA
Oui, je connais l’histoire. Vraiment terrible. A-t-on retrouvé l’homme qui vous a fait ça ?
 
RACHEL
Pas encore, Mme.
 
LISA
Eh bien… Jack, n’est-ce pas dangereux d’inviter une jeune femme, si charmante soit-elle, à la maison sachant qu’un assassin est sans doute à ses trousses.
 
Rachel baissa la tête et Jack fronça les sourcils, fâché.
 
JACK
Lisa… ne commence pas… !
 
Lisa n’eut pas le temps de répondre, car Colleen entra dans la pièce avec son cartable. Elle sourit en voyant Rachel.
 
COLLEEN
Mira ! Mais que faites-vous ici ?
 
RACHEL
En fait, mon vrai nom est Rachel. Rachel Welles.
 
COLLEEN
Vous avez retrouvé la mémoire ?
 
RACHEL
Non, mais on m’a reconnue.
 
JACK
Rachel a accepté de passer quelques jours au manoir. Elle y sera mieux qu’en ville.
 
COLLEEN
Cool ! Venez Rachel, je vais vous faire faire le tour du propriétaire.
 
Rachel regarda Jack comme si elle attendait son consentement. Il lui fit un signe de tête approbateur et les deux jeunes femmes sortirent de la pièce.
 
Jack se tourna vers Lisa d’un air sévère.
 
JACK
Eh bien, en voilà au moins une qui est ravie d’avoir une invitée sous ce toit.
 
LISA
Jack, qu’est-ce que cette fille vient faire ici ?
 
JACK
Tu n’écoutes pas quand je parle ? Je t’ai dit qu’elle est invitée.
 
LISA
Elle peut faire courir un danger à notre….
 
Exaspéré, Jack ne la laissa pas terminer sa phrase.
 
JACK
Lisa, tiens-toi le pour dit : ici, tu es une invitée au même titre que Rachel et tu n’as ton mot à dire sur rien de ce qui se passe ici.
 
LISA
Mais…
 
JACK
Tu es ici grâce au bon vouloir de Colleen. Si tu n’es pas contente de ma façon de diriger ce manoir, libre à toi de partir.
 
LISA
Tu as déjà viré ton fils… tu ferais la même chose avec sa mère ?
 
JACK
Ne t’aventure pas sur ce terrain glissant !
 
Il s’apprêta à quitter la pièce, puis se retourna.
 
JACK
Je veux que Rachel se sente comme chez elle ici. La moindre plainte de sa part contre toi, et tu vas rejoindre ton fils James Dieu sait où !
 
Il quitta la pièce en claquant la porte, ne laissant aucune chance à Lisa de répliquer.
 

A SUIVRE...

Vendredi prochain, dans "Les Plaisirs de l'Enfer"...

JASON BLACK
Bonjour à tous. Aujourd’hui, notre émission « En direct de » modifie son contenu. En raison de l’article paru dans le journal Clarion, mettant en cause un homme d’affaires très réputé de la ville de Peyton Place dans une histoire de détournement de fonds, nous recevons Jack Peyton. Maire de la ville et candidat à une réélection, Jack Peyton doit faire face à un scandale sans précédent dans la ville de Peyton Place. On l’accuse de s’être servi de la Fabrique Peyton, l’une des plus grosses usines de la ville et dont il est le propriétaire, pour avoir détourné des fonds. Monsieur Peyton, bonjour.

JACK
(il sourit)
Bonjour Jason. Appelez-moi Jack.

JASON
Très bien, Jack. La première question qui me vient à l’esprit est la suivante : vous êtes le propriétaire du journal qui vous incrimine. Pourquoi avez-vous laissé publier une histoire pouvant vous rapporter une pléiade d’ennuis ?

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie A 31/03/2015 09:00

Décidément on ne se lasse pas des prises de bec entre Lisa et Mary :-D
Merci !!!

Mr. Peyton 31/03/2015 17:58

Faut dire que ça m'amuse aussi beaucoup de les écrire, ces prises de becs. Et comme je l'ai promis, Mary aura une belle storyline. Elle n'est pas encore écrite, pour l'instant je la laisse mûrir doucement dans mon esprit...