Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

Episode 717. Ca, c'est du sport !

Aujourd'hui, dans "Les Plaisirs de l'Enfer"...

- Il est possible qu’elle ait dit quelque chose contre moi à Mike, je ne sais pas.
- Ecoute, Paula. Le mieux serait pour toi d’aller lui parler franchement.
- Qu’entends-tu par franchement ?
- Lui dire les sentiments que tu éprouves pour lui. Savoir où il en est dans ses sentiments avec toi, Marsha et Ashley.
Paula secoua vivement la tête.
- Pas question !
- Pourquoi ?

Episode 717. Ca, c'est du sport !

 

Les enceintes de l'électrophone crachaient la chanson de Gloria Gaynor "I Will Survive". Dans la pièce qui abritait jadis la société AD au sixième étage du Peyton Professional, un groupe de femmes souffrait - et pas toujours en silence - au rythme de la musique pour garder la forme.

Parmi elles, Paula Dixon et Betty Cord ne ménageaient pas leurs efforts.

Betty en particulier semblait à bout de souffle.

- Cette chanson ne s'arrêtera-t-elle donc jamais ?, souffla-t-elle à son amie.

Paula, de son côté, était plus en forme.

- Encore un effort, c'est bientôt fini.

- J'espère bien, sans quoi je ne survivrais pas à cette chanson !

Le fait que Betty suait à grosses gouttes n'émut pas outre mesure la prof de fitness, une blonde peroxydée au corps de déesse.

- Plus haut la jambe, Betty ! Allez, il faut souffrir pour être belle !

Betty osa un sourire qui se transforma rapidement en grimace.

- Je la déteste, siffla-t-elle entre ses dents.

- C'est très bien Paula !, cria la peroxydée.

- Moi je la trouve plutôt sympa, murmura Paula.

 

Plus tard, Betty et Paula s'installèrent à une table ou attendaient deux verres de jus de fruits.

Avec la serviette blanche qu'elle avait autour du cou, elle s'épongea le visage encore en sueur.

- J'ai mal partout !

- Attends demain, ce sera trois fois pire.

Betty prit son verre et but une salvatrice gorgée de son jus d'orange tout en regardant autour d'elle.

- Dire que cet endroit était mon bureau...

- Ne te plaint pas : ils ont transformé le mien en vestiaires !

Betty dût admettre que Jack Peyton avait fait du bon travail en transformant cette salle. Le coin détente où Betty traitait avant ses affaires était particulièrement réussi. Plusieurs tables rondes étaient disposées parcimonieusement dans la pièce et quelques plantes exotiques (dont l'entretien devait valoir une fortune), donnaient l'impression d'être sur une île paradisiaque.

Elle se tourna vers son amie.

- Je ne sais pas comment tu fais pour tenir une pareille forme pendant les exercices !

- C'est simple, je pense à Ashley Pozzi et ça me donne l'adrénaline nécessaire pour me surpasser. Crois-moi, ce genre d'exercice physique est idéal pour évacuer la colère.

- Ca ne s'arrange toujours pas entre elle et toi ?

Paula secoua la tête et entreprit de lui raconter la première journée d'Ashley au dispensaire.

- Ça n'a pas dû lui plaire de s'occuper des habitants de Grave Street, je suppose, avança  Betty.

- Tu m'étonnes !  Mademoiselle est trop bien pour ces gens.

Betty reposa son verre et s'épongea une énième fois le visage.

- Paula, qu’est-ce que tu as au juste contre elle ?

- Elle est hautaine, trop sûre d’elle, elle n’arrête pas de me faire remarquer que je ne suis pas à ma place dans cet hôpital. Je pense qu’elle ne supporte pas de m’avoir en tant qu’infirmière en chef. A mon avis, elle briguait le poste avant mon arrivée.

- Et c’est tout ?

Paula regarda son amie avec surprise.

- Comment ça, c’est tout ?

- Le fait de l’avoir vue en compagnie de Mike Rossi au restaurant la dernière fois ne t’a pas perturbée ?

Paula haussa les épaules. Betty insista :

- Ils avaient l’air très proches.

Paula leva les bras au ciel, excédée :

- Ca va, ça va ! Oui, je l’avoue. J’ai été troublée de les voir ensemble.

- Est-ce que tu crois qu’il y a quelque chose entre eux ?

- Je n’en sais rien. C’est ce qu’Ashley voudrait me faire croire.

Paula se pencha vers son amie.

- Betty, j’ai remarqué quelque chose de bizarre chez Mike.

Paula lui raconta l’étrange conversation qu’elle avait eue avec le médecin. Ce jour-là, dans son bureau, il semblait étrangement distant.

- Limite grossier, termina Paula.

- Et tu penses qu’Ashley Pozzi a quelque chose à voir avec la façon dont Mike t’a parlé ?

- Il est possible qu’elle ait dit quelque chose contre moi à Mike, je ne sais pas.

- Ecoute, Paula. Le mieux serait pour toi d’aller lui parler franchement.

- Qu’entends-tu par franchement ?

- Lui dire les sentiments que tu éprouves pour lui. Savoir où il en est dans ses sentiments avec toi, Marsha et Ashley.

Paula secoua vivement la tête.

- Pas question !

- Pourquoi ?

- Vu la façon dont il m’a parlé la dernière fois, je pense surtout que le mieux à faire est de le laisser tranquille.

 

Mais au fond d’elle-même, Paula savait que Betty avait raison. Elle devait crever l’abcès. Elle décida de le faire l’après-midi même en se rendant dans le bureau de Mike.

Avec un large sourire, elle déposa un petit carton sur le bureau du médecin.

Mike repoussa le dossier qu’il était en train de lire pour prendre le carton.

- Qu’est-ce que c’est ?

- Une invitation pour une séance de sport au nouveau centre qui vient d’ouvrir. C’est un moyen de vous remercier d’avoir ouvert le dispensaire pour les démunis.

Le médecin parut embarrassé.

- Paula... c’est très gentil de votre part. Mais je n’aurais pas le temps de m’y rendre.

- Le bon est valable un mois. Et très franchement, je pense que vous avez besoin de vous détendre.

Mike scruta le regard de Paula.

- Qu’est-ce qui vous fait dire cela ?

- Mike, vous semblez très tendu ces derniers temps. Je dois vous avouer que j’ai été un peu peinée de notre conversation de la dernière fois.

- Je suis désolé, Paula. Je ne voulais pas me montrer grossier, mais il se trouve que j’ai beaucoup de travail et...

- Vous n’avez pas plus de travail qu’avant.

Mike ne répondit pas. Paula hésita, puis se lança :

- C’est à cause d’Ashley ?

Mike fronça les sourcils, étonné.

- Ashley ?

- Oui, il est possible qu’elle vous ait parlé de moi, et pas en bien...

Mike se leva. Il avait l’air contrarié.

- Ecoutez Paula, Ashley ne m’a rien dit à votre sujet. Et je n’apprécie pas vraiment qu’on vienne se plaindre de ses collègues à moi. J’ai d’autres choses à faire et à penser. Si vous avez des problèmes avec Ashley, c’est à vous de les régler. Maintenant, excusez-moi, mais je dois aller faire mes visites.

Le ton employé par Mike n’était pas forcément agressif, mais il avait eu pour effet de mettre un point final à la conversation.

Il sortit du bureau, sous le regard désemparé de Paula. Mais quelle mouche avait bien pu le piquer pour qu’il réagisse de cette façon ?

 

A SUIVRE...

 

Mardi prochain, dans "Les Plaisirs de l'Enfer"...

- Bonjour Mira.
- Selena, j’ai besoin de vous parler.
Le ton était grave et Selena fronça les sourcils.
- Il y a un problème ?
Mira ne répondit pas, mais Selena décela une grande nervosité et l’urgence dans l’attitude de sa nouvelle amie.
Elle ouvrit la porte avec son jeu de clé et laissa entrer Mira.
- Mira, il faut que je passe en revue les rayons avant d’aller au lycée.
- Je ne serais pas longue.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Marie A 27/12/2014 18:58

La vérité est certainement ailleurs... mais où ? Là est la question :-D

Mr. Peyton 28/12/2014 14:17

Bonne question, Mme Scully ;-)
Une réponse sera apportée... en temps voulu :-)

Betty 26/12/2014 17:02

Mais qu'a donc notre charmant docteur Rossi ?

J'espère que vous avez tous passé un joyeux Noël.

Mr. Peyton 26/12/2014 17:48

Nous saurons très bientôt ce qui tracasse notre bon Dr Rossi.
Bonnes fêtes à vous ;-)