Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

Episode 713. La grande question

Aujourd'hui, dans "Les Plaisirs de l'Enfer"...

- C’est formidable, l’encouragea Selena. Je suis sûre que vous allez bientôt retrouver la mémoire.
- Justement, Selena. J’ai besoin de votre aide pour cela.
Selena haussa les épaules.
- Je ne vois pas ce que je peux faire…
- Me dire qui vivait dans cet appartement avant moi. Exception faite du célibataire partit à Boston. Peut-être qu’en me donnant des noms, je pourrais me souvenir de quelque chose.

Episode 713. La grande question

 

Pour la première fois depuis qu’elle s’était réveillée dans cette vieille maison désaffectée de Handson Falls, Mira Losco avait bien dormi.

La première nuit dans cet appartement qu’elle savait connaître lui avait procuré un sommeil réparateur.

Au réveil, elle se prépara une tasse de chocolat chaud et s’installa devant la rediffusion d’un soap, sur le canapé, avec une couverture sur elle.

Elle avait pensé que l’odeur du nectar chocolaté ou bien le fait d’être enveloppée dans une couverture pouvait faire remonter d’autres souvenirs enfuit dans le tréfonds de sa mémoire.

Mais rien ne se produisit et Mira s’était rendormit devant la télévision.

A son second réveil, elle constata qu’il lui restait encore une heure avant de prendre son service au Cider Barrell.

Elle prit une douche rapide et enfila une robe en laine par-dessus des collants. Il faisait très froid dehors.

En marchant doucement sous les arcades de Main Street, Mira se sentait sereine. Le progrès qu’elle avait fait était pour elle considérable.

Elle arriva au Central Store que Selena Cross venait tout juste d’ouvrir. La jeune fille se trouvait dans la réserve, occupée à faire l’inventaire des produits qui restaient en stock.

Mira frappa à la porte de la réserve, faisant sursauter Selena.

- Vous m’avez fait peur.

- Je suis désolée, Selena. Je vais attendre.

- Pas la peine, j’ai fini.

Selena posa son cahier sur un petit bureau et alla à la rencontre de Mira, restée sur le pas de porte.

- Vous désirez quelque chose ?

- Je prends mon service bientôt et comme j’avais un peu de temps, je suis passée vous dire bonjour.

Selena apprécia et sourit.

Cependant, Mira pouvait déceler sur le visage de Selena les marques d’un manque de sommeil : poches sombres sous les yeux, traits tirés.

- Quelque chose ne va pas ? Vous n’avez pas l’air dans votre assiette.

Selena secoua la tête.

- Vous n’avez pas lu l’édition d’hier du Clarion ?

- Non. J’ai l’habitude de lire le journal de Charlie au Cider Barrell, mais j’étais en congé hier. Qui a-t-il sur cette édition qui vous ait empêché de dormir cette nuit ?

Selena eut un faible sourire.

- Ça se voit tant que ça… Je veux dire, que je n’ai pas dormi ?

Mira fit oui de la tête.

- Je préfère être honnête avec vous.

- Et c’est pour cela que je vous apprécie, Mira. Quoiqu’il en soit, ne vous inquiétez pas pour moi. Et pour votre mémoire, vous progressez ?

Mira lui raconta qu’elle venait de prendre location de l’appartement au-dessus de la pharmacie car elle était persuadée y avoir mis les pieds un jour. Elle lui parla de la couverture patchwork et de la tasse de chocolat, les deux choses qui lui sont venus à l’esprit.

- C’est formidable, l’encouragea Selena. Je suis sûre que vous allez bientôt retrouver la mémoire.

- Justement, Selena. J’ai besoin de votre aide pour cela.

Selena haussa les épaules.

- Je ne vois pas ce que je peux faire…

- Me dire qui vivait dans cet appartement avant moi. Exception faite du célibataire partit à Boston. Peut-être qu’en me donnant des noms, je pourrais me souvenir de quelque chose.

- Je ne suis pas la mieux placée pour savoir ce genre de chose. J’habite dans le quartier sud de la ville et je ne fréquente pas les gens du centre-ville.

Mira vit soudain ses espoirs s’envoler. « Tout ça pour ça », se dit-elle. « Je vais passer mon existence à me souvenir d’une tasse de chocolat chaud et d’une couverture patchwork. »

Mais Selena lui redonna un espoir.

- Je sais cependant qui y a vécu, mais pas très longtemps. C’était l’année dernière. La mère de ma meilleure amie : Lisa Peyton.

Mira secoua la tête. Ce nom ne lui évoquait rien, si ce n’est l’allusion à cette ville.

- C’est le seul nom que vous pouvez me donner ?

- J’en ai bien peur.

Une chape de désespoir s’abattit les épaules de Mira Losco.

La petite sonnette de la porte d’entrée retentit et une jeune fille entonna :

- Selena ? Dépêche-toi, nous allons être en retard pour le premier cours.

Selena sourit à Mira.

- Justement, voilà qui tombe bien.

Elle emmena Mira jusqu’au comptoir où la nouvelle venue déposait ses livres en soupirant.

- Je te jure ! Dix livres pour la journée. Ils vont nous esquinter le dos ces profs à force de nous faire porter tout ça !

Selena parvint près de son amie.

- On voit que tu n’as jamais mis de pots de peinture en rayon, toi !... Il faut attendre Maggie avant de pouvoir partir. Elle doit arriver d’une minute à l’autre.

L’amie de Selena se retourna et Mira reconnut immédiatement la fille qui accompagnait la femme avec qui elle avait eu une altercation au Cider Barrell, quelques jours plus tôt.

Selena fit les présentations.

- Colleen, je te présente Mira.

Visiblement, Colleen la reconnut tout de suite.

- Nous nous sommes déjà rencontrées.

Selena expliqua brièvement à son amie la situation dans laquelle se trouvait Mira.

Colleen hocha la tête.

- Je comprends mieux maintenant votre attitude au Cider Barrell, dit-elle à l’attention de Mira. Vous pensiez que quelqu’un pourrait vous reconnaître, n’est-ce pas ?

Mira opina.

- Oui, mais personne ne semble se souvenir de moi, et c’est assez frustrant.

- Il faut pardonner à ma mère, vous savez. Elle est un peu « rentre dedans ».

- J’aurais peut-être fait pareil à sa place, répondit Mira.

- J’en doute. Ma mère a été conçue dans un moule qui n’a servi qu’une fois.

Savoir que la femme avec qui elle avait eu une altercation avait été locataire de l’appartement amusait et déroutait à la fois Mira. Visiblement, Lisa Peyton n’était pas la personne à rechercher.

- Connaissez-vous d’autres locataires de cet appartement ?

- Non… mis à part un de mes cousins. Mais c’était il y a très longtemps.

- Combien de temps ?

Colleen réfléchit.

- Je devais avoir six ou sept ans lorsque lui et sa femme sont partis. Ça doit faire donc… neuf ans.

- Etaient-ils restés longtemps dans cet appartement ?

- Je ne peux pas vous dire… plusieurs années, en tout cas.

- Et comment s’appelait votre cousin ?

- Harrington. Norman et Rita Harrington.

Soudain, Mira fut pris d’un vertige. Comme hier soir dans l’appartement lorsqu’elle s’était souvenue de la couverture et la tasse de chocolat.

Elle dû s’agripper au comptoir.

- Est-ce que ça va ? demanda Selena.

Collenn alla lui chercher un verre d’eau dans la remise.

Mira but une gorgée.

- Merci, ça va aller. C’est juste que je n’ai rien avalé ce matin. Je vais aller manger un morceau au Cider Barrell.

Elle regarda Colleen droit dans les yeux.

- Merci, dit-elle simplement.

Puis elle s’en alla. 

 

A SUIVRE...

Mardi prochain, dans "Les Plaisirs de l'Enfer"...

- Je m’inquiète pour toi, James.
- Pourquoi ? Parce que Jack risque de me virer si je continue ? Tu n’as pas à t’en faire. Ce n’est pas le travail qui manque.
Lisa secoua la tête.
- Je ne pensais pas à ça. D’ailleurs, Jack ne peut pas te renvoyer. Ça voudrait dire qu’il joue le même jeu que toi.
- Je te remercie pour ton soutien, Maman, ironisa James.
- Je me fais du souci pour toi parce que tu dérailles complètement. Tu es sur une pente savonneuse, James. Tu n’agis pas comme un journaliste devrait le faire. Tu détournes les faits et tu t’en sers pour assouvir je ne sais quelle vengeance.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Marie A 12/12/2014 10:39

Meilleur que du petit lait :-D

Mr. Peyton 12/12/2014 18:05

Ca se boit sans soif :-))