Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

Episode 712. Une journée en enfer

Aujourd'hui, dans "Les Plaisirs de l'Enfer"...

Paula fronça les sourcils et saisit le dossier des mains d’Ashley.
- C’est curieux, je n’ai rien vu dans son dossier…
- Franchement Paula, tu devrais faire attention ! Je sais que c’est ton premier jour, mais tu n’as pas le droit à l’erreur pour autant !
Le ton de reproche d’Ashley ne plut pas à Paula. Elle avait l’impression d’avoir devant elle un professeur qui lui reprocherait une mauvaise note. Or, elle n’était plus à l’école et c’était elle qui dirigeait le service des infirmières.

Episode 712. Une journée en enfer

 

Paula décida de passer la deuxième partie de sa première journée de travail à se concentrer sur ses tâches.

Elle oublia donc son rêve douteux, ainsi que l’image de Mike et Ashley complices au Cider Barrell…

A seize heures, elle alla prendre un thé à la cafétéria, contente d’avoir réussi à boucler le planning de la semaine prochaine. Elle avait encore plusieurs tâches à effectuer et les passait mentalement en revue quand Ashley Pozzi entra dans la salle.

Paula se détourna et alla rejoindre le fond de la pièce. Elle n’avait pas envie de voir Ashley, et encore moins de lui parler.

Mais Ashley, munie d’un dossier à la main, semblait la chercher. Lorsqu’elle vit Paula, elle se précipita vers elle.

- Paula, je te cherchais partout.

- Eh bien, tu m’as trouvé. Que se passe-t-il ?

- Tu as demandé à Joey d’injecter une dose de pénicilline à Mme Howard.

- C’est exact. C’est le traitement qu’on donne pour le type d’infection dont elle souffre.

Ashley brandit le dossier marqué Evelyn Howard sur la première page.

- Sauf qu’elle est allergique à la pénicilline.

Paula fronça les sourcils et saisit le dossier des mains d’Ashley.

- C’est curieux, je n’ai rien vu dans son dossier…

- Franchement Paula, tu devrais faire attention ! Je sais que c’est ton premier jour, mais tu n’as pas le droit à l’erreur pour autant !

Le ton de reproche d’Ashley ne plut pas à Paula. Elle avait l’impression d’avoir devant elle un professeur qui lui reprocherait une mauvaise note. Or, elle n’était plus à l’école et c’était elle qui dirigeait le service des infirmières.

Elle secoua la tête.

- Je ne vois mention d’aucune forme d’allergie.

Ashley pointa du doigt une pastille rouge ou la lettre P était inscrite sur la droite de page de garde du dossier.

- Ca veut dire « allergique à la pénicilline ». Je t’avais pourtant prévenu ce matin que nous procédions dorénavant par codes.

- C’est ridicule. Je ne comprends pas pourquoi Mlle Choate a décidé brusquement de tout codifier.

- Ce n’est pas elle, c’est moi. Après son départ, j’ai fait un peu de changement. Je me suis dit que des codes couleurs attiraient plus l’attention.

- Inscrire en rouge « allergique à la pénicilline » sur la première page attire autant, sinon plus, l’attention. Et au moins ça a le mérite d’être clair. Parce que ton P sur une pastille rouge, ça pourrait aussi bien vouloir dire « attention, accroc au Pinard ».

Ashley était visiblement blessée par cette remarque.

- Je te trouve injuste Paula. La codification est une bonne idée. Elle a été approuvée par le docteur Rossi.

- Ben voyons !… lança Paula sur un ton masquant mal le sous-entendu.

Ashley tiqua.

- Qu’y a-t-il Paula ? C’est la codification qui te dérange, ou le fait de m’avoir vue avec le docteur Rossi au Cider Barrell ?

Paula piqua un phare.

- Tu m’as vue ?

- Difficile de ne pas remarquer ta présence. Tu es restée plantée comme une cruche devant l’entrée avec ton amie, en train de vous faire des messes basses.

- Nous n’étions pas sûres de vouloir manger dans ce restaurant, expliqua Paula d’une voix peu assurée. Nous avons préféré partir et aller manger un sandwich à la Taverne d’Ada Jacks.

- Ben voyons !... dit Ashley sous le même ton de sous-entendu que venait de le faire Paula.

Elle reprit des mains le dossier de la patiente.

- Si ça peut t’intéresser, sache que le Docteur Malgrew a fait ce qu’il fallait pour Mme Howard. Elle s’en sort plutôt bien malgré ton erreur.

Ashley ne laissa pas le temps à Paula de répondre. Elle tourna les talons et repartit aussitôt.

 

Ashley avait réussi à déstabiliser Paula pour le reste de la journée. L’infirmière en chef ne cessait de se demander si Mike avait vu sa présence au Cider Barrell.

Ashley Pozzi était la pire des pestes. Paula se rendit compte qu’elle lui avait confié l’endroit où déjeunait Mike uniquement dans le but qu’elle s’y rende et les voit ensemble.

Mike Rossi débarqua à l’hôpital à dix-huit heures. Il était de garde cette nuit.

Il ne salua personne et entra directement dans son bureau.

Paula allait terminer la journée, mais elle devait tout de même lui parler des codifications ridicules d’Ashley. Et en même temps savoir où le médecin en était avec elle.

Parce que s’il sortait vraiment avec Ashley, comme commençait sérieusement à le croire Paula, alors elle serait fixée et passerait à autre chose.

Paula saisit le dossier Howard et alla frapper à la porte du bureau de Mike.

Pas de réponse.

Elle frappa de nouveau, cette fois un peu plus fort, et entendit le « entrez » du médecin.

Mike était assis devant son bureau.

- Bonjour, Mike.

Il ne daigna pas lever les yeux sur elle.

- Bonjour Paula. Alors, cette première journée ?

- Ca a été, mentit Paula.

Elle avança vers lui.

- En fait, c’est un peu dur de reprendre le service. Pas mal de choses ont changé et je suppose que l’intégration se fera en douceur…

Mike leva enfin les yeux vers elle.

- Je suis content que tout se passe bien.

Paula était abasourdie. Il n’avait pas écouté un traitre mot de ce qu’elle venait de dire. En fait, il semblait à mille lieues d’elle.

Pensait-il à Ashley ?

Paula prit un ton professionnel lorsqu’elle dit.

- Docteur Rossi, j’aimerais vous parler d’un petit problème. Il s’agit de la nouvelle codification d’Ash…

Mike l’interrompit en balayant d’une main ses propos.

- Je n’ai pas le temps de m’occuper de ça. Voyez directement avec Ashley.

- C’est que…

- Ecoutez, Paula. Je suis très occupé en ce moment. Autre chose ?

Paula avait les larmes aux yeux. Mike se comportait avec elle comme un étranger. Pourquoi agissait-il de la sorte ? Qu’était devenue la complicité qu’ils avaient l’un envers l’autre ?

- Non, dit-elle tout bas. Bonsoir, docteur.

Il ne répondit pas.

Blessée, Paula sortit du bureau.

Elle observa alors Ashley à la réception, occupée à recevoir un patient. La distance que Mike mettait entre elle et lui venait-il de sa relation avec Ashley ? Paula eut la sensation que sa collègue n’allait pas lui rendre la vie facile.

Et ce n’était que son premier jour de travail…

 

A SUIVRE...

Vendredi, dans "Les Plaisirs de l'Enfer"...

- C’est formidable, l’encouragea Selena. Je suis sûre que vous allez bientôt retrouver la mémoire.
- Justement, Selena. J’ai besoin de votre aide pour cela.
Selena haussa les épaules.
- Je ne vois pas ce que je peux faire…
- Me dire qui vivait dans cet appartement avant moi. Exception faite du célibataire parti à Boston. Peut-être qu’en me donnant des noms, je pourrais me souvenir de quelque chose.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Marie A 09/12/2014 18:51

C'est droit le genre de cauchemar qu'on fait avant de vivre une nouvelle expérience, et ce n'est pas drôle ! Etre parachutée comme ça, sans un mot d'explications... cette Ashley est VRAIMENT antipathique...
Allez courage Paula, ça va se mettre en place :-)

Mr. Peyton 10/12/2014 18:23

Nous lui faisons confiance. Paula n'est pas femme à se laisser marcher sur les pieds :-)