Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

# 695. Fin de la partie (2)

# 695. Fin de la partie (2)

 

Paula Dixon pensait que Cal Fullerton allait la tuer. Dans cette salle de bains, théâtre du drame, l’homme qui avait été son mari pendant cinq ans se précipita vers elle les bras tendus.

Paula n’eut pas le temps de crier. De toute façon, aucun son ne sortait de sa bouche.

Mais les mains de Cal ne la saisirent pas à la gorge. Il attrapa son visage pour l’obliger à lui faire face. Il avait les yeux injectés de sang et son visage était bouffi et rouge. « Ecoute-moi, je t’en prie. J’ai besoin que tu m’écoutes.

Paula réussi à se dégager. Cal ne la tenait pas fort de toute façon. Elle le poussa et se rua vers la porte qu’il venait de défoncer à la seule force de son pied.

Elle courut de toutes ses forces vers les escaliers, les dévala et une fois parvenue en bas, resta interloquée en voyant devant elle Carolyn Russell.

La pluie avait fait couler son rimmel et de grosses traces noires entravaient ses joues. Ses cheveux mouillés étaient plaqués. Elle ressemblait à un zombie.

Carolyn tentait de reprendre son souffle. Elle regarda Paula et dit : « Aidez-moi !

A ce même moment, Cal dévala à son tour les escaliers et s’arrêta au milieu lorsqu’il vit Carolyn.

Cette dernière le dévisagea sans comprendre. Que faisait-il là ? Il devait être en prison.

Un moment, Carolyn crut qu’elle était en train de faire un mauvais rêve. Mais la cruelle réalité reprit le dessus lorsque Joe Pillburg entra dans la maison, son revolver à la main.

 

***

 

Billy Chambers pesta contre la pluie. Elle tombait en abondance et l’obligeait à rouler moins vite que d’ordinaire.

Il devait absolument parler à Carolyn. Lui demander des explications. Comment pouvait-elle penser qu’il était son agresseur ? Il n’avait jamais voulu lui faire du mal. Au contraire, il l’aimait profondément et voulait tenter de repartir de zéro avec elle.

Il sourit en pensant à Jack Peyton. Billy avait rusé et lui avait fait croire qu’il était l’agresseur dans l’unique but qu’il paye sa caution. Jack était à l’origine de l’arrivée de Billy à Peyton Place. C’était lui qui l’avait trouvé, et lui avait demandé de s’occuper de Carolyn. Tant qu’il pense que Billy est l’agresseur, Peyton lui mangera dans la main.

Carolyn n’étant pas à son bureau, ni au tribunal, il avait pensé qu’elle était peut-être chez les Cord, puisque c’est là qu’elle réside.

Il avait eu raison. Dès qu’il tourna à droite et emprunta la Chesnut Street, il vit la voiture garer devant la maison de Steven et Betty Cord.

Il se gara à son tour. La pluie n’en finissait plus de tomber. Il sortit, se couvrit la tête avec son blouson et courut vers l’entrée.

Mais il s’arrêta brusquement au milieu de l’allée.

Il venait d’entendre le bruit. Il se figea sur place.

Il était flic. Il aurait reconnu ce bruit parmi tant d’autres. Un coup de feu !

Il se tourna vers la provenance de ce bruit. C’était la maison d’en face. La porte était ouverte.

 

***

 

Joe Pillburg réalisa rapidement qui il avait en face de lui : Cal Fullerton, le meurtrier. Et il fut pris d’un fou rire incontrôlable devant cette situation quelque peu singulière.

Cal descendit les marches de l’escalier et se campa près de Paula. Cette dernière ne bougeait pas et regardait l’arme pointer vers elle. Carolyn était également dans le champ de tir de Pillburg.

L’homme continuait de rire : « Regardez-moi ça ! Quel beau tableau : un meurtrier, sa stupide épouse, et la femme que je désire ardemment abattre.

Pillburg saisit rapidement l’opportunité qui s’offrait à lui. « Cal Fullerton ici, vous ne pouvez pas mieux tomber.

Cal leva une main. « Posez cette arme. Et laissez Paula partir.

- Désolé, mais c’est devenu un témoin gênant. Et vous aussi par la même occasion.

Carolyn s’interposa. « Joe… Joe s’il vous plaît. Laissez partir Paula. Elle ne dira rien à personne.

- Vous me prenez pour un imbécile. Si je vous tue et que je les laisse en vie, ils seront obligés de parler.

Il se gratta la tête. « Non, j’ai une bien meilleure idée.

Il fit un pas en avant. « Cal Fullerton est venu ici pour tuer Paula. Malheureusement, Carolyn était avec elle à ce moment-là. Il a été obligé de vous tuer toutes les deux. Et, prit de remords, il s’est donné la mort.

Il rit de nouveau. « Quel scénario fabuleux, vous ne trouvez pas ? Et ça fera tellement vrai qu’on y croira dur comme fer. Je suis un homme décidément très chanceux.

Pillburg agita le revolver. « On commence par qui ?

Personne n’osa bouger. Pillburg se décida : « La stupide épouse fera l’affaire.

Et il pointa son arme sur Paula. Carolyn émit un gémissement de supplication.

Paula Dixon vit sa vie défiler en une fraction de secondes. Elle pensa à Eric Bullock, à Mike Rossi, à Cal Fullerton.

Cal Fullerton.

Son mari.

Celui qui vient à l’instant de lui sauver la vie.

Comment était-ce possible ? Cet homme sans scrupule, ce meurtrier, ce menteur… vient de lui sauver la vie.

Avant que Pillburg ne tire, Cal a poussé Paula qui est tombé à terre. En faisant cela, il s’est mis dans le champ de tir de Pillburg.

Pillburg appuya sur la détente et la balle vint se loger dans le cerveau de Cal Fullerton. Il s’écroula, baignant dans son sang.

Paula se précipita vers lui. Elle ne comprenait pas ce qui venait de se produire.

Carolyn hurla et tomba les genoux à terre.

Pillburg, lui, se contenta d’hausser les épaules. « Ce n’était pas dans cet ordre que j’avais prévu les choses. Tant pis.

A peine sauvée d’une mort certaine, Paula se retrouva à nouveau dans la ligne de tir de Pillburg.

Elle était agenouillée près de Cal et pleurait doucement. Elle ferma les yeux et pria pour que tout s’arrête maintenant.

Et tout s’est arrêté à partir du moment où Billy Chambers est arrivé et a sauté sur Pillburg. La balle qui était destinée à Paula a dévié de sa trajectoire pour aller se loger dans le canapé du salon.

Billy n’eut aucun mal à maîtriser Joe Pillburg. Il se tourna vers Carolyn. « Ça va ?

Une question stupide, il s’en rendit compte immédiatement. Carolyn était en état de choc.

Paula prit la tête en sang de Cal dans ses mains. Il y avait encore une ombre de vie de ses yeux.

Cal la regardait, puis il sourit. Elle voulut lui demander pourquoi. Pourquoi s’était-il sacrifié pour lui sauver la vie ?

Elle n’eut jamais la réponse.

Stuart Jordan - alias Cal Fullerton - ferma les yeux et glissa doucement dans les plaisirs de l’enfer pour l’éternité.

 

FIN DE LA SAISON 4

En attendant la saison 5, rendez-vous à partir du 15 mai avec "Le fil du temps", une histoire inédite mettant en scène un personnage principal des Plaisirs de l'Enfer...

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie A 22/04/2014 21:14

Mais c'est qu'il arriverait à nous tirer les larmes avec la mort de Cal ! Chapeau Monsieur Peyton !

Encore une saison pleine de rebondissements et de surprises, cohérente et pas gnangnante ! Merci merci merci !

Comme on n'a pas le choix, on te dit à dans 3 semaines... Que le temps va passer long :,(

Mr. Peyton 23/04/2014 08:23

Merci à toi pour ta fidélité, pour tes compliments, pour tout. Content de savoir que cette saison a plu, en espérant que le petit feuilleton de l'été plaira également ;-)