Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Univers de Peyton Place - Fanfictions

# 683. Les trois embûches

# 683. Les trois embûches

Dès qu’il eut mis le premier pied hors de son lit ce matin, Jack Peyton sut que cette journée allait être extrêmement difficile et semée d’embûches.

La première embûche sonna à la porte vers neuf heures. Jack n’était pas encore au travail car il attendait un appel très urgent non sans une certaine fébrilité.

La gouvernante venait de démissionner la semaine dernière, ne supportant plus les invectives permanentes de Nellie Cross, la femme de ménage.

Aussi Jack alla-t-il ouvrir lui-même la porte d’entrée. Lisa Peyton payait le taxi au moment où Jack se planta devant elle.

Une kyrielle de valises étaient posées sur le perron d’entrée. Lisa enleva ses gants blancs. « Je suis surprise que tu aies accepté de me recevoir au manoir.

- Je suis surpris que tu aies déjà acceptée mon offre. Tu m’avais dit vouloir réfléchir.

Lisa haussa les épaules. « J’ai réfléchi. Mes enfants sont les êtres les plus importants au monde pour moi. Si devoir vivre avec un bourru comme toi signifie les voir tous les jours, alors j’accepte le challenge.

Jack n’était pas heureux à la perspective de devoir cohabiter avec Lisa. Il le faisait uniquement pour contenter Colleen. Et parce que Lisa, avec tous ses défauts (et dieu sait combien elle a possède), aime ses enfants et a été séparée d’eux trop longtemps et trop injustement.

C’était aussi un peu une façon pour lui de réparer l’irréparable.

Et puis, devant la perspective qui l’attendait, Lisa serait un pilier pour Colleen et James si jamais Jack devait quitter définitivement le manoir. C’était avant tout ce qui l’avait définitivement décidé à satisfaire la demande de Colleen.

« Bon… je rentre ou pas ?, s’impatienta Lisa, que le froid commençait figer.

- Oui, bien sûr.

Lisa pénétra dans le manoir et alla directement se réchauffer devant la cheminée du salon, près de la table en forme d’échiquier géant. Elle regarda autour d’elle. « La déco a changé, mais ce n’est pas du meilleur goût. Il manque une touche féminine.

Jack s’avança vers Lisa. « Que tout soit bien clair. Tu n’es pas chez toi ici. Tu n’es que l’invitée de Colleen. Et n’espère surtout pas que quelqu’un monte tes bagages. Ils sont toujours devant la porte et le resteront tant que tu ne t’en chargeras pas !

Lisa eut un petit sourire. « C’est à ce genre de comité d’accueil que je m’attendais.

- Lisa, je…

Il hésita. Lisa haussa les sourcils. « Eh bien, quoi ?

- S’il devait m’arriver quelque chose, je voudrais que tu prennes soin des jumeaux.

- Jack, je te rappelle que je suis leur mère. Bien sûr que je prendrais soin d’eux ! Et d’abord, pourquoi devrait-il t’arriver quelque chose ?

Jack n’eut pas le temps de répondre. La deuxième embûche de la journée se matérialisa par une voix rude qui s’exclama : « Pas question que je touche à ces valises devant la porte. Si vous m’avez demandé de revenir pour faire la boniche, ne comptez pas sur moi !

Lisa et Jack se retournèrent en même temps. Lisa en fit tomber le gant qu’elle avait dans la main tant elle fut surprise. Elle se tourna vers Jack. « Qu’est-ce qu’elle fait ici ?

Jack n’eut pas le temps de répondre. C’est Mary qui s’en chargea. « C’est l’agence qui m’envoie !

Lisa n’en crut pas ses yeux. « Alors repartez là-bas ! Jack, ne me dit pas que tu as réembauché cette vieille sorcière ! C’est une plaisanterie.

Mary s’avança vers eux et s’adressa à Jack. « Vous ne m’avez pas dit qu’elle était de retour au manoir. Ce n’était pas dans le contrat.

Jack sourit. « Moi aussi je suis content de vous revoir, Mary.

Mary ignora sa remarque : « Pas question que j’obéisse à ses ordres, dit-elle en pointant le doigt vers Lisa.

- Vous n’aurez pas à le faire, Lisa n’est qu’une invitée.

- Jack, c’est une plaisanterie. Elle ne va pas rester, n’est-ce pas ?

Jack sourit et montra Mary du doigt. « Lisa, je te présente ton cadeau de bienvenu !

Lisa haussa les épaules. « Ce n’est même pas drôle.

Puis elle quitta la pièce en colère.

« N’oubliez pas vos bagages, ils encombrent !, cria Mary avant que Lisa ne claque la porte du salon.

Mary ôta son manteau. « Très bien. Dites-moi ce qui se passe.

- J’ai besoin de votre aide.

- Alors, vous avouez ?

- J’avoue quoi ?

- Que sans moi, cette demeure n’est qu’un taudis !

Jack se renfrogna. « Certainement pas. On s’est très bien débrouillés depuis le jour où vous avez claqué la porte !

Mary était partie l’année dernière sur un coup de tête, après avoir trouvé un emploi de gouvernante très bien payé à White River.

« En parlant d’aveu, c’est plutôt à vous d’en faire un. Avouez que votre patron vous a mis à la porte.

Mary haussa les épaules. « C’était un vieux fou ! Encore pire que vous !

Jack sourit. « Vous allez vous occuper du petit déjeuner, et vous superviserez le travail de la cuisinière et de Nellie Cross. Surtout de Nellie Cross. Et pour ça, j’avais besoin de quelqu’un comme vous.

Le téléphone sonna. La troisième embûche sans aucun doute. Le cœur de Jack bondit dans sa poitrine. Il s’empressa de dire à Mary : « Inutile de décrocher, je vais le faire.

Elle haussa les épaules. « Ce n’était pas mon intention. Je commence mon travail demain. Pas avant.

Puis elle sortit du salon. Jack ferma la porte derrière elle et décrocha le téléphone. « Jack Peyton.

La voix au téléphone lui répondit simplement ceci : « Demain neuf heures. Troisième grotte.

Avant de raccrocher.

Jack resta un moment l’appareil à la main. L’opération était lancée. Plus possible désormais de revenir en arrière. 

 

A SUIVRE...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Marie A 28/03/2014 19:43

Ouiiiii Merciiiii ! Quelle émotion de suivre les retrouvailles de Jack et Mary, j'adooore !
Par contre le coup de téléhone... Dire qu'il faudra attendre tout un week end pour savoir la suite :-(

Mr Peyton 28/03/2014 19:54

Voilà donc le premier personnage qui revient suite à la demande d'une lectrice assidue. Eh oui, on prend en compte les avis des lecteurs ;-)